Top-partenaire
YasashiValoranMyHeroAcadémiaRWBY RPGCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif
Bienvenue !
Bienvenue dans l'univers de Fairy Tail !





 
Bienvenue sur Fairy Tail Mangas ♥️ Le forum a 6 ans d'existence.
N'oubliez pas de voter toutes les 2h ♥️
Bientôt le grand nettoyage ! Un petit recensement s'impose ! Un mois pour réagir ♥️

La routine d'un univers normal [PV Laurina]

Rang D I
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/12/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
125/450  (125/450)
Sam 14 Mai - 18:08

La demoiselle était posée dans sa chambre d'étudiante. Depuis peu de temps, la jeune femme vivait une vie pleine de surprise et d'aventure. Assez rebelle dans l'âme, la jeune  auburn était réputée pour sa grande beauté et son petit coté froid et distant. Mais au fond, la belle était tout ce qu'il y avait de plus normal, cherchant juste à ce faire des amis et peut-être quelqu'un à aimer. Se faisant réveiller par le chant des oiseau à sa fenêtre, Akimi se réveilla alors avec un mal de tête incroyable, comme si elle avait courut pendant 3 heures et bu une vingtaine de verre d'alcool. Posant sa main sur son front, la jeune femme tournait la tête vers son serpent qui comme à son habitude dormait tranquillement. Souriante, elle se leva doucement pour aller dans la salle de bain et se plonger dans un bain bien chaud pour enfin y fermer les yeux, profitant de ce moment de pur détente. Après quelques dizaines de minutes à profiter de ce bien fait, la demoiselle finit par sortir et une fois sec, se baladait en serviette dans son appartement pour aller y chercher une tenue  convenable, c'est à dire une petite robe rouge à décolleter, une ceinture noire à la taille et une petite barrette fleur rouge dans les cheveux. Une fois prête, la belle réveillait son ami reptile et prirent la direction de l'établissement qui se trouvait à quelques mètres du lieu où elle habitait.

Les rues étaient très peuplés en cette belle matinée de mai, le soleil brillait haut dans le ciel, les oiseau gasouillés et son ventre réclamé à manger...Mince, elle avait oubliée de manger avant de partir. Soupirant et serrant les poings, la jeune élève fit un détour vers une boulangerie pour acheter un pain au chocolat et ensuite reprendre la route de l'université. Puis soudain sur sa route, un attroupement de personnes en train de crier attira son attention. Arrivant derrière la foule, la jeune femme se fit un passage avant devoir une bande de vaurien attaquer une femme aux cheveux d'un bleu océan qui se défendait pas trop mal. N'aimant pas l'injustice, la belle étudiante poussa alors l'un des mecs qui se retourna et la regardait pendant un long moment en ouvrant grand la bouche. Posant son doigt contre ses propres lèvres et faisant une tête toute mignonne, Akemi les regardait alors en rougissant un peu.

Boa - Pouvait vous arrêtez de faire cela s'il vous plait ? Ce n'est pas très gentil de votre part.

Tout les vauriens la regardèrent et partir alors les joues rouges. Reprenant alors son sérieux, la belle fit partir tout le monde et regardait la demoiselle un moment. Elle était blessée, mais rien de grave on dirait.

Boa - Excusez mon intervention, mais je n'aime pas trop les injustice...JE vois que vous avez le même uniforme que moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang E I
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 108
Date d'inscription : 14/01/2015
Localisation : Dans une ville, dans mon arbre, sur une branche

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
1/2  (1/2)
Expériences:
50/200  (50/200)
Ven 23 Juin - 17:55

Ça faisais déjà quelques heures que Laurina marchais dans la rue. Lève-tôt de nature, elle c’était lever ce matin la en même temps que le soleil et était dehors avant que ville se réveille. Le matin est magnifique pour qui se lève pour le voir. Les couleurs du ciel et des arbres, les bâtiments qui s'allument doucement, la nature qui s’éveille et le calme, surtout le calme. C’était l'occasion parfaite pour photographier des paysages. Alors, la jeune fille a amener avec elle un petit appareil photo jetable, pour immortaliser quelques endroits sublimées par l'heure matinale et les développer plus tard. C'était aussi l'heure idéale pour aller acheter quelque chose a grignoter pour le petit déjeuner; ceux que proposent l'université laissent vraiment a désirer.

La jeune fille retournais donc vers le campus après sa balade, en prenant le temps de passer par une boulangerie.

"Hé, petite blanchette!"

Un homme assez grand, du moins plus grand que la "petite blanchette", s'approchait d'elle d'un pas étrangement assuré. Derrière lui, une petit groupe de personnes de la même carrure lançaient des messes basses et des regard insistants a tout vas, quelques un ricanaient sans élégance ou même retenue.


"C'est dangereux pour des filles comme toi de te balader a cette heure la, tu sais?" Poursuivit-il en se mettant entre la jeune fille et son objectif.
"Tu veux pas qu'on te raccompagne?"
"Non merci, ça ira. Mais merci de proposer" déclina la principale intéressée en essayant de contourner son interlocuteur.
"Mais c'est qu'elle a les cheveux étrange, la petite!"

C'est vrai que les cheveux gris n'étaient naturels que pour les quinquagénaires, mais a l’époque du règne de la teinture, ce n’était pas si bizarre que ça Pourtant, l'homme prenais en mains ses cheveux pour les observer de plus près, malgré les protestation de leur propriétaire qui se débâtait bec et ongle.

Boa - Pouvait vous arrêtez de faire cela s'il vous plait ? Ce n'est pas très gentil de votre part.

Toute la bande c'est retournée vers la fille qui est arrivée. Elle était magnifique et faisais rougir tout les garçons, qui s’empressèrent de filer avec des sourires niais.

"Impressionant...
Boa - Excusez mon intervention, mais je n'aime pas trop les injustice...Je vois que vous avez le même uniforme que moi...
-Ah tiens c'est vrai, maintenant que vous le dites... Vous etes a l'université?!"

Laurina n'aurais pas pu deviner ce détail tant elle semblais mature et plus féminines que les gens de son age... Etrangement, elle avais envie de lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D I
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/12/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
125/450  (125/450)
Sam 22 Juil - 16:09

Un jour comme tout les autres dans cette petite ville. Des paysages impressionnant par leurs beauté et leurs couleurs, des magasins tout aussi intéressant les uns que les autres, tout ceci rendait cette ville magnifique et convivial. Akimi n'était pas née ici, elle venait d'un petit village de campagne non loin de la capital. Elle était venue dans cette ville pour y suivre des études de couturière et top modèle. Dans cette université, plusieurs secteurs si retrouvait, dont naturellement le sien. Suivant des cours normaux mais aussi sa spécialité dit plus haut, la demoiselle était réputé pour sa beauté et sa froideur légendaire, aucun homme n'avait réussit à l'approcher sans en subir des conséquences. Elégante et raffinée, la jeune femme n'aimait pas l'injustice et encore moins que l'ont s'en prenne à des jeunes femmes sans défense, cela la mettait hors d'elle.

C'est ainsi que dans sa grande gentillesse et protection, elle se dirigeait vers le groupe de vauriens qui embêter une ravissante jeune femme aux cheveux grisâtres. Aussi mignonne que petite, Akimi lui trouva un certain charme perturbant, elle avait l'air innocente et fragile, elle se devait donc de la protéger...Instant maternelle diront nous. Remarquant alors le même uniforme que la demoiselle, Akimi se surprit à sourire en se disant qu'elles étaient dans le même établissement. Croisant les bras sous sa poitrine, la jeune femme toisa alors la jeune grise avant de sourire pensivement.

Boa En effet je suis dans la même université que toi, tu as l'air blessé, attend je dois avoir un pansement

Cherchant alors dans son sac à bandoulière, Akimi en sorti un pansement et le déposa sur la blessure légère. Une fois fini, elle remarqua alors son appareil photo et se relâchant un peu, pencha la tête sur le cotés comme intrigué.

Boa Vous êtes photographe ? Ou est-ce pour le plaisir ?

Elle aimait apprendre à connaître les gens et encore plus les demoiselles de son université, n'aimant pas particulièrement les hommes. Elle les trouvait arrogant, trop sûre d'eux et pas assez vrai. Regardant autour d'elle, la demoiselle rangea son téléphone et regarda de nouveau la jeune femme.

Boa Je m'appelle Akimi, et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang E I
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 108
Date d'inscription : 14/01/2015
Localisation : Dans une ville, dans mon arbre, sur une branche

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
1/2  (1/2)
Expériences:
50/200  (50/200)
Lun 1 Jan - 20:28

Boa En effet je suis dans la même université que toi, tu as l'air blessé, attend je dois avoir un pansement
"Ah bon...?"

Etant plutôt longue a la détente, Laurina n'avais pas vraiment remarquer la petite plaie avant que sa sauveuse ne lui avaient fait remarquer. D'ailleurs, cette dernière s'empressa de lui déposer un pansement sur la blessure avec une immense tendresse. Tendresse qui fascina la jeune fille... Elles se connaissaient a peine, et déjà elle déployait plus d'attentions que la plupart des personnes qu'elles connaissaient...


Boa "Vous êtes photographe ? Ou est-ce pour le plaisir ? " Demanda la femme brune en penchant la tête sur le coté, surement pour manifester sa curiosité
"Et bien..." Dit l'intéressée en ramassant son appareil photo qui était tombée dans le "feu de l'action". Elle poursuivit en examinant l'état du petit appareil "A mon grand regret, je ne suis pas photographe... En même temps, faire des photo professionnelles avec cet appareil seraient dommage, surtout dans l’état dans lequel il est maintenant... Mais j'aime bien la photographie, c'est vrai. En même temps, les paysages matinaux sont trop beau pour ne pas êtres immortalisées!"

Elle sourit inconsciemment, emportée par la joie de partager sa passion de toujours, avant de se rendre compte qu'elle partait un peu loin alors qu'un simple "J'aime la photographie" aurais suffit...

"... M'enfin, je m’égare..."
Boa Je m'appelle Akimi, et toi ?
"Je m'apelle Laurina! Au fait, je ne vous ai pas remercier... Hum...

Elle regarda vivement autour d'elle, avant de se souvenir de la raison pour laquelle elle était venue dans le secteur: la boulangerie

Je peux vous offrir une viennoiserie peut être?"

Laurina savais que c’était pas grand chose, mais elle n'avaient pas vraiment d'autres idées ou les sous pour autres choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D I
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/12/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
125/450  (125/450)
Ven 5 Jan - 15:28

La jeune femme avait l'habitude d'être seule et n'avoir peu de connaissances, mais cela lui allait car elle n'avait pas besoin de souffrir de la distance ou de la possible séparation. Isolée et pourtant très attentionnée, elle ne ressentait que de la détresse intérieurement, elle n'aimait pas la violence et encore moins l'injustice, c'est pour cela qu'à la rencontre de la demoiselle attaquée par des vauriens, la jeune étudiante n'avait pu rester de marbre un seul instant. Elle avait utilisée sa grande taille pour l'aider à se sortir de se pétrin et maintenant, elle devenait comme une maman poule. Souriant intérieurement, elle découvrit en la jeune blanche un amour de la photo qu'elle ne connaissait en personne et se nourrissant de ses paroles, la jeune femme comprit qu'elle adorait faire des photos. Ne pouvant s'empêcher de sourire, la belle répondit alors avec toute la douceur du monde.

Boa Je trouve que ta passion pour la photos est admirable. Je ne sais pas ce que tu fait comme photos, mais je suis sûre qu'elle sont sublimes

Au fond d'elle, la jeune femme était contente de voir que la jeune étudiante est une passion aussi grande. Akimi elle n'avait aucune ambition, aucun rêve, elle voulait simplement montrer à ses parents qu'elle était une jeune femme intelligente et populaire ? Non, elle ne l'était pas enfin pas consciemment, mais le fait de savoir que les autres étaient fascinés par elle la rendait légèrement moins sure d'elle. Mais là n'était pas la conversation du jour, elle devait voir si tout allait bien chez la jeune femme et voir si elle n'avait pas d'autres blessures.

Heureuse de la voir sans trop de bobo, la belle Akimi l'aida à se relever avant d'enregistrer son prénom dans sa mémoire, Laurina ? Qu'elle jolie prénom. Elle regarda ensuite autour d'elle pour voir si le danger était écartée et tournant sa tête vers la blanche, Akimi réfléchi un moment et se rappela qu'elle n'avait pas encore manger. Au même moment, son ventre se mit à gargouiller et rougissant de gêne, se tourna vers sa kouhai et afficha un grand sourire radieux.

Boa Enchantée Laurina, très jolie prénom au passage. Et je serais honoré de manger une viennoiserie en ta compagnie...JE devais y aller de toute façon comme je n'ai pas déjeuner.

Elle ramassa alors son sac à bandoulière pour se remettre en route tranquillement en compagnie de la belle étudiante. Elle avait toujours eut un faible pour la photos intérieurement, trouvant l'originalité et la patte des photographes vraiment excellente. C'est pour cela qu'elle décida d'en parler à la jeune femme une fois installé à la boulangerie, n'arrivant surement pas à manger en marchant.

Boa Dit moi, pourrait tu me montrer les photos que tu as prise ? J'aimerais voir ton travail et juger par moi-même, car j'aime beaucoup la photo, les voir, les contemplés et surtout m'imaginer dans le lieux ou a la place de la personne...Tu veux bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang E I
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 108
Date d'inscription : 14/01/2015
Localisation : Dans une ville, dans mon arbre, sur une branche

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
1/2  (1/2)
Expériences:
50/200  (50/200)
Sam 6 Jan - 17:32

La jeune photographe se sentait un peu gênée d'avoir assommée son interlocutrice de détails aussi barbant. Encore une fois, elle avais parler sans reflechir, et cela allais surement lui coller l’étiquette "fille obsédée par son appareil" auprès de sa sauveuse. Du moins, c'est ce qu'elle pensais qu'il allais se passer, car a sa grande surprise, la concernée lui sourit en l'ecoutant parler et lui dit

Boa - Je trouve que ta passion pour la photos est admirable. Je ne sais pas ce que tu fait comme photos, mais je suis sûre qu'elle sont sublimes
- Pour etre franche, je ne sais pas vraiment ce que vallent mes photo... Il faut dire que la plupart du temps, il y a personne pour les regarder...

Laurina soupira un peu. Malgré le nombre ahurissant de clichées qu'elle avais pris depuis l’acquisition de son appareil, elle avais très peu partager son art. Timidité?
Peur de la critique? Gêne? Un peu de tout ça, surement. Elle n’était pas le genre de personne a demander quoi que ce soit a qui que ce soit.

A part en cas de grande nécessitée. Comme par exemple, proposer une pâtisserie a une personne très gentille. Akimi - l'etudiante avec beaucoup de tendresse et de charme- aida la jeune aux cheveux argentée a se relever avant de declarer


Boa -Enchantée Laurina, très jolie prénom au passage. Et je serais honoré de manger une viennoiserie en ta compagnie... Je devais y aller de toute façon comme je n'ai pas déjeuner.
- Merci beaucoup! Akimi, c'est très beau aussi! Et puit, c'est plutôt moi qui suit honorée dans l'histoire

Laurina fit un grand sourire en entendant que son interlocutrice avait acceptée son invitation. Pour une raison qui l'échappais,
elle éprouvais une réelle sympathie pour cette femme, surement grâce a sa prestance naturelle

Les deux étudiantes allèrent donc s'installer a la boulangerie pour aller manger les viennoiseries tant attendues: on pouvais lire la joie sur le visage de Laurina de savourer un croissant pourtant si simple et banal


Boa  Dit moi, pourrait tu me montrer les photos que tu as prise ? J'aimerais voir ton travail et juger par moi-même, car j'aime beaucoup la photo, les voir, les contemplés et surtout m'imaginer dans le lieux ou a la place de la personne...Tu veux bien ?


Laurina avais un peu de mal a croire qu'Akimi voulais vraiment voir son travail... Elle était partager entre la peur de la décevoir et l'envie profonde de lui montrer un peu son monde. Finalement, elle arriva a vaincre sa peur et sorti son appareil de son etui

- Je veux bien te montrer quelques photo, mais ne t'attend pas a du grand art, je suis loin d’être la meilleure de mon cursus...

La jeune photographe en herbe montra différente photo a la jeune brune,
la plupart issue du shooting de la matinée montrant pour la plupart des bâtiments important de la ville dénuée de son activités et seulement dominée par le soleil levant et le ciel aux couleurs pastelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D I
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/12/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
125/450  (125/450)
Jeu 5 Avr - 0:38

La jeune femme avait l’habitude de dire ce qu’elle pensait sans aucune gêne car l’honnêteté pour elle était un point primordial. Dans la vie, il fallait jamais refouler ce que l’on pensait ni même ce que l’on voulait dire aux autres, cela ne servirait qu’à mentir en cachant ce que l’on pense. Akimi était pas une personne qui se moquait de ce qu’éprouvait les autres, elle tenait à son image de plus jolie fille c’est vrai, mais jamais elle ne rabaisserait quelqu’un dans sa passion ou son rêve, elle-même avait un rêve et elle n’aurait pas aimer que quelqu’un la rabaisse sur ce point. Toujours croire en ses rêves et en ce que l’on est, c’était les paroles les plus censées qu’il lui arrivait de prononcer, et parfois, même si des obstacles se mettent sur son chemin, elle essaye de relativisé et se dit que rien ne pourrait la détruire et la faire arrêter de poursuivre ce qui est inaccessible. Regardant alors la jeune femme, un sourire grandit sur ses lèvres et posant son menton entre ses mains, elle rigola un peu avant de regarder son appareil pensivement.

Boa - Je serais honoré de voir tes photos, j’ai toujours été intriguée par cet univers et par ce que chaque être humain pouvait produire avec seulement de l’imagination !

Elle sentait que la jeune femme était un peu génée par la situation, et qu’elle ne savait pas trop quoi faire, mais Akimi allait pas la laisser tomber aussi facilement et elle voulait apprendre à connaître cette petite bouille de chaleur et de gentillesse. Souriant à son compliment sur le prénom de la belle brune, Akimi se tourna alors vers elle en entendant son ventre gargouiller et rigole de nouveau. Elle se mirent alors en route toutes les deux, les paroles continuant sans même avoir besoin de les trouver, elle aimait la compagnie des jeunes personnes comme Laurina, leurs calmes et leurs candeurs lui permettait de se détendre et de retrouver une vie un peu plus humaine et normal diront nous. Etre considérer comme la plus belle n’apportait pas que des avantages, quand elle était pas poursuivie par des jeunes hommes ou des filles qui la voulait comme amie, elle subissait les moqueries des plus rageux, sans doute pour amplifier leurs égos…Cependant Akimi était très sensible à ce genre de choses et parfois, elle s’isolait à l’abris de tous pour être tranquille et se demander pourquoi elle est pas une autre.

Lorsqu’elles arrivèrent enfin à la pâtisserie la plus proche, Akimi commanda directement sa sucrerie préférée, un bon pain suisse, rien de tel pour bien commencer une journée qui avait débutait sur les chapeaux de roue. Regardant la blanche être aussi heureuse avec simplement un croissant, Akimi ne put s’empêcher de sourire tendrement et de commencer à déguster le sien, son ventre ronronnant presque de bonheur tellement ce gout lui avait manqué. Elle était contente de profiter de ce petit moment avec la jeune femme et après lui avoir demander de lui montrer ses photos et une grande hésitation, Laurina accepta alors de lui montrer et prenant l’appareil entre ses mains, Akimi regarda les photos comme fasciné et sourit doucement en lui rendant son précieux.

Boa - Tu es très douée, les couleurs et l’harmonie du contemporain et du lever de soleil très pastel rend vraiment le paysage que tu prends en photos unique et presque irréelle. Voir la ville sous cet angle me fait penser à ce que la vie peut offrir dans la vie de tous les jours, les moments de doutes et de tristesse peuvent être égayer avec ce genre de cliché. L’ambiance et si calme, si…irréel…Et pourtant, c’est ce que l’on ne prend jamais le temps de regarder.

La jeune femme souris tendrement à la blanche en le ébouriffant les cheveux et allant se chercher un bon chocolat chaud, lui tendant le sien en même temps pour la remercier pour la pâtisserie et se rassoit avant de dire d’une voix un peu faible mais pourtant se voulant assurer.

Boa - Si un jour tu as besoin d’un modèle vivant, je serais honoré de te servir de photo-modèle. Sa a toujours était l’un de mes rêves de faire de la photo et en regardant tes photos si naturelle et féerique, j’ai envie de t’aider a ma manière, et ce n’est pas une moquerie, j’aime beaucoup ce que tu m’as montré, tu as du potentiel !

Elle but une gorgée de son chocolat en regardant dehors pensivement, depuis quand avait elle pas prit un moment pour se poser et regarder ce qui l’entoure ? Prendre conscience qu’elle n’était pas seule dans ce monde ? Cela devait faire une éternité maintenant. Elle profita alors de ce moment pour admirer ce qui l’entourait, la patisserie était plutôt calme à cette heure de la journée, les ruelles commençaient progressivement à avoir le l’activité et je ne parle même pas de la faune qui commençait petit à petit à se réveiller aux rythmes du soleil levant.

Boa - Dis-moi, tu fais de la photo depuis quand ? Comment tu as eu l’envie d’en faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

La routine d'un univers normal [PV Laurina]

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» Murdo : L'univers est sans limite ...
» Bibliographie sur Tolkien et son univers.
» On se sent si petit, noyé dans l'Univers.
» HYE-NA.park _ sometimes i pretend to be normal but it gets boring so i go back to be me

Sauter vers: