Top-partenaire
YasashiValoranMyHeroAcadémiaRWBY RPGCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif
Bienvenue !
Bienvenue dans l'univers de Fairy Tail !





 
Bienvenue sur Fairy Tail Mangas ♥️ Le forum a 6 ans d'existence.
N'oubliez pas de voter toutes les 2h ♥️
Bientôt le grand nettoyage ! Un petit recensement s'impose ! Un mois pour réagir ♥️

J’ai demandé à la lune~♫ [PV Gilgamesh Digir]

Rang C CS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 26

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
6/6  (6/6)
Expériences:
580/800  (580/800)
Sam 24 Déc - 18:07

Le mot famille, qu’évoque-t-il pour vous ? Pour certains, ce terme désigne les géniteurs, les parents, la fratrie, éventuellement même les oncles, tantes, cousins et cousines plus ou moins éloignés, tous les êtres avec lesquels un lien de sang est partagé. Pour d’autres, il décrira l’ensemble des amis proches, aussi proche que peut l’être un frère ou une sœur. Pour les derniers enfin, il indique toutes ces personnes en qui ils osent placer leur confiance sans la moindre hésitation. Pour Eylanna, c’était plutôt un mélange des trois, toujours baladée entre la maison familiale et la guilde de Fairy Tail, et même encore aujourd’hui, au sein de Crime Sorcière, en compagnie de celui qui deviendra son père et toutes ces personnes auxquelles il a accordé sa confiance. Parfois, elle se demandait ce qui l’avait convaincu de croire en elle, malgré tout ce qu’elle refusait de confier. Peut-être était-ce une forme d’instinct qui transcendait le temps, allez savoir.

Toujours était-il que la jeune fille savourait chacun des moments qu’elle passait en compagnie de sa famille, que ce soit en mission, ou simplement au coin du feu. Elle participait peu pourtant, en termes de parole tout du moins, mais c’était le personnage qu’elle avait choisi d’incarner auprès d’eux. Elle n’appréciait guère l’idée de mentir à tous ces gens, déjà devenus chers à son cœur, mais elle savait aussi qu’elle n’avait pas le droit de leur dire la vérité, ou plutôt, elle avait peur qu’ils ne refusent de la croire.

Derrière son masque, elle regardait chacun des membres de la guilde savourer le repas qu’elle avait préparé ce soir-là, un simple ragoût savamment assaisonné par ses soins qui ne manquait pas de ravir les papilles des Sorcières qui complimentaient plus ou moins ouvertement le travail de la bleutée. Et tous ces éloges ne manquaient pas de faire monter le rouge sur les joues de cette dernière, notamment quand elle provenait de la rosée du groupe. Il fallait dire qu’à son époque, la Sorcière aux cheveux couleur dragée ne parlait que très peu aux enfants Scarlet-Fernandes, et aujourd’hui la demoiselle avait compris pourquoi : Son ainée –qui paradoxalement avait son âge à cette époque- considérait le marqué comme son père adoptif et, en proie à un sentiment de jalousie, évitait de son mieux ses descendants. En ce temps en revanche, cette pseudo rivalité pour avoir attention du mage astral n’avait plus lieu d’être, et les rapports de Meldy et d’Eylanna –ou plutôt Morgan- se déroulaient sous un jour meilleur. Peut-être que le fait de se faire passer pour un garçon jouait, et peut-être que ce rôle incitait également la mère des Sorcières à tenir le second bleuté autant à l’œil que le premier…

Le dîner fini, la bleutée se porta volontaire pour la corvée de vaisselle. Pas qu’elle appréciait spécialement cette activité, mais elle souhaitait se rendre utile, et surtout, c’était une bonne excuse pour s’éloigner un peu du petit groupe. Les Sorcières avaient en effet l’habitude que leur nouveau membre s’isole par moment, prétextant un besoin de méditer. Curieusement, personne n’avait semblé protester, alors que la jeune fille avait elle-même conscience que son comportement pouvait paraitre des plus suspects. Peut-être qu’en réalité, un des membres de la guilde la suivait à la trace ?... A cette idée, Eylanna frissonna. Non, ce n’était pas le genre de Jellal de procéder ainsi, elle se faisait du souci pour rien… N’est-ce pas ?

La mage quitta le campement, les assiettes de la soirée dans les bras, en direction d’une rivière proche. Les criminels avaient localisés le cours d’eau un peu plus tôt et avaient établi le campement dans la zone afin de pouvoir profiter de cette source naturelle. Sa tâche ne lui prit pas plus d’un quart d’heure. Une fois celle-ci achevée, la bleutée lâcha un soupir. C’était à son tour désormais de profiter de l’onde claire. Ainsi, la jeune fille à la chevelure azurée se débarrassa de son costume, délivrant de la sorte sa longue chevelure ainsi que sa poitrine habituellement camouflée par d’épaisses bandes de tissu. Un soupir de soulagement s’échappa derechef de ses lèvres, heureuse d’être libérée du poids de son mensonge, même si ce n’était que pour un instant.

A pas lents, elle se glissa dans l’eau calme, et un frisson lui traversa l’échine en même temps qu’un sentiment de bien-être. Qu’il était bon de sentir la fraicheur de l’ondée sur sa peau! Doucement, la Sorcière pénétrait dans le cours d’eau clair sur lequel la lune reflétait ses rayons d’argent, jusqu’à ce que seule sa tête ne dépasse encore. Persuadée d’être seule et à l’abri de tout regard, elle ôta enfin son masque et sourit à la nuit. Les bruits du campement ne parvenaient plus jusqu’à ses oreilles, les seuls sons qu’elle entendait appartenaient à la forêt, à la nature. Ce n’était pas silencieux, seulement reposant. A la lueur de l’astre de la nuit, Eylanna entreprit de sortir de sa sacoche qu’elle avait pris avec elle –elle ne la quittait jamais- un pain de savon naturel et entama sa toilette.

Le vent faisait trembler les feuilles, ajoutant leur bruissement à la mélodie de la forêt, lorsqu’un craquement se fit entendre. Comme si quelqu’un venait de marcher sur une branche. Alertée, la jeune femme plongea la tête sous l’eau, ne la sortant suffisamment que pour pouvoir respirer et commença à regarder aux alentours, bougeant lentement tout en cherchant l’intrus, ou même le voyeur ?

Spoiler:
 



DC ▬ Meldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang A CM
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 09/09/2017

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Ven 2 Fév - 23:38

Ce soir la était d’un pénible pour moi , nous nous baladions tranquillement avec le groupe jusqu’au moment ou Jeanne n’arrêtais pas de me faire là moral . Elle disait qu’il fallait que je pense à notre pays, que celui-ci ne me mériter pas ... Bref, elle avait décidé de m’énerver ce soir-là. Je créai donc un moment de confusions a l’aide d’un groupe de mouton à côté de nous. Il suffisait juste de les taquiner un peut, pour que ceux-ci se mettent à entourer le groupe. Je savais bien qu’il n’allait rien leur arriver, mais au moins ça me permettait de m’en aller discrètement ...

Je me diriger donc doucement dans les bois, j’étais habillé en mode civil comme à mon habitude, bref une tenue qui ne passerait pas inaperçu dans ce pays loin de là. Je me baladais doucement dans les bois, savourant ce moment seul avec la nature. Cela me faisait le plus grand bien d’être un peut seul de temps en temps, juste marché sans but avec moi comme seul interlocuteur ...

Je me dirigeais donc dans cette forêt en ligne droite sans vraiment savoir ou j’allais jusqu’à tomber nez à nez avec un grand lac, l’air qui souffler en ce lieu était agréable sur la peau, je regardais autour de moi et vis juste à mes pieds une pile d’habit.

Je lorgnais doucement au niveau du lac et vis un jeune homme dans celui-ci, je pouvais voir le haut de son crâne de sortie, pourquoi se cachait il ? Je regardais en sa direction et lui demandant :


« Et mon garçon elle est bonne ?»

N’ayant aucune réponse, je me mis à me déshabiller entièrement ne gardant aucun habit sur moi et rentrai doucement dans l’eau, on pouvait voir des tatouages rouge recouvrir tous mon corps, je m’approchais lentement de la personne tout en lui disant :

« Et gamin tes mué ? Ou c’est juste que ma présence t’impressionne ?»

Je me retrouvais presque à son niveau, celui-ci me tournait le dos, je me demandais ce qu’il lui prenait de ce cacher comme ça, je ne pus m’empêcher d’essayer de le détendre.
Je lui mis une tape assez forte au niveau des fesses pour le faire réagit et lui dit :


« Hey fait pas ton timide, je m’appelle Gilgamesh, mais tu peux m’appeler Gil et toi, tu es qui ?»

Aucune réponse ne venait, décidément il n’étais pas très bavard ce petit, je commençais à me mordre la lèvre de rage décidément, je n’aimais vraiment pas que l’on m’ignore comme ça, je m’approchai de nouveau de lui et attrapa son menton entre mes mains le tournant de force :

« Écoute moi gamin si tu ne veux pas parler dit le tout de sui...»

La stupeur se lisait sur mon visage, nous étions face à face et ma grande surprise quand je vis que son corps n’était pas celui d’un homme, mais plutôt celui d’une femme ... Du moins, on pouvait considérer qu’elle avait les attributs pour ...

J’essayais désespérément de parler, mais aucune réponse ne sortait, mes yeux la regarder très vite fait avant de m’arrêter un long moment sur ses pupilles bleu, je lui lâchais doucement le menton et lui tourna le dos un peut gêner :


« Ex... Excuse moi ... Je ne savais pas ...»

Je ne comprenais pas moi-même pourquoi je m’excusais ... Cela pouvait être très bien être un homme, regardais Enkidu, il était encore mois bien battis qu’elle ! L’erreur était humaine et puis si elle m’avait répondu des le début, on n'en serait pas la donc au final...

Ce n’étais pas ma faute, mais la sienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang C CS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 26

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
6/6  (6/6)
Expériences:
580/800  (580/800)
Lun 23 Avr - 19:29

Ce qui sembla à Eylanna être de longues minutes s’écoulèrent, sans que rien d’autre que le vent ne vienne à se faire entendre. Ce craquement n’était sans doute rien, peut-être même seulement le fruit de son imagination, une fausse alerte en somme. En même temps, il n’était pas si inconvenu de se faire de tels films, au vu des quelques mages noirs auxquels elle avait récemment encore donné une leçon, des représailles n’auraient pas été si inattendues que cela. Mais une contre-attaque ne semblait pas à l’ordre du jour ce soir là, à son grand soulagement.

Se détendant, la bleutée s’apprêta à sortir son visage de l’eau quand une voix forte se fit entendre dans son dos, semblant s’adresser à elle. Cela lui fit l’effet d’un électrochoc et elle dût se retenir de pousser un juron. Imperceptiblement, elle tourna le regard vers le nouvel arrivant et piqua un fard quasi instantanément; Malgré le rideau de cheveux qui lui obstruait autant la vue qu’il lui cachait le visage et le peu de clarté de la nuit, les intentions de l’homme étaient claires. Il s'apprêtait à la rejoindre dans son bain improvisé.

Qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire ? Elle ne pouvait tout de même pas prendre ses jambes à son cou. Elle déglutit en l’entendant se glisser dans l’eau, s’appliquant à lui tourner ostensiblement le dos. Elle avait le sentiment d’être comme une proie se cachant de son prédateur, alors que le mouvement de la surface lui indiquait qu’il se rapprochait de plus en plus. Faites qu’il parte… Faites qu’il me laisse… Voilà ce que la Sorcière se répétait intérieurement, mais il semblait que l’inconnu n’ait aucune envie de répondre à sa requête silencieuse.  

Les remous de l’eau lui indiquaient qu’il se rapprochait, très près… trop près… A nouveau la jeune femme garda le silence à l’appel de l’inconnu. Peut-être qu’il partirait si elle ne lui répondait pas ? Ah bien naïve Eylanna… Non, non content de rester dans son dos, il se permit de venir claquer du plat de sa main sur la fesse de la bleutée qui se retint difficile d’émettre plus qu’un couinement. Vraiment, cet homme n’éprouvait donc aucune gêne ?

De longues secondes s’écoulèrent, encore, sans qu’aucun mot n’échappe ni à l’un ni à l’autre. L’ambiance était pesante, trop pesante… La mage avait l’impression d’entendre les battements angoissés de son coeur taper à ses oreilles  dans un vacarme assourdissant, mais elle demeurait quasiment immobile, battant seulement des pieds en silence.

Finalement, l’inconnu dût perdre patience car d’un coup il s’approcha de nouveau et attrapa le visage de son interlocutrice pour la forcer à le regarder et… s’arrêta, apparemment surpris. Eylanna profita de cet instant pour enfin détailler le faciès de l’inconnu, ses cheveux aux courtes mèches blondes, ses yeux brillants tels une paire de rubis, son teint légèrement hâlé… Elle pouvait aussi lire une forme d’hésitation sur ses traits, mais elle n’avait aucune certitude de ce qui en était à l’origine, lui qui semblait si sûre de lui jusqu’à présent...

Le ton qu’il employa en se tournant confirma sa gêne mais la mage avait du mal à en saisir la raison. O-oh non… Il n’avait quand même pas cru que… Il ne l’avait pas prise pour... une autre, n’est-ce pas ?... Mal à l’aise, elle détourna les yeux. Elle devait dissiper ce malentendu au plus vite. Un peu hésitante, elle commença à s’expliquer :

« Je… Je ne suis pas… »

Une minute… Sa réaction ne correspondait pas non plus à celle de quelqu’un qui pensait l’avoir vue, elle, non ?... Eylanna ferma les yeux, réagissant seulement qu’il la désignait depuis le début comme étant un homme, alors que… Se mordant les lèvres pour contenir un gloussement tant le quiproquo lui paraissait digne d’un gag, elle s’approcha doucement, inspira profondément et répondit simplement :  

« Mor- Eylanna… Je m’appelle Eylanna... »

Pourquoi lui avait-elle donné son vrai nom ? Elle-même n’en était pas sûre… Peut-être simplement que cela pourrait disperser tous les malentendus à son sujet, tout simplement… Et maintenant ? Qu’est ce qu’elle pourrait bien dire de plus ?... Elle lâcha un soupir. A force de se cacher derrière son masque, elle ne savait même plus être elle-même… Déjà peut-être lui faire comprendre que la méprise qu’il y avait eu un peu plutôt ne l’avait pas dérangée outre mesure, ça serait un bon début non ? Mais comment faire ça ?...  Hésitante, elle posa une main sur son épaule, restant derrière lui.

« Ce… n’est rien… Vous ne pouviez pas savoir... »

Biiiien, aie l’air encore plus coincée Eylanna, je suis sûre que tu en es capable !



DC ▬ Meldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

J’ai demandé à la lune~♫ [PV Gilgamesh Digir]

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» J'ai demandé à la lune ... ♪
» Un soir de pleine lune
» Les taches de la lune
» Comprendre la lune
» Un Haitien sur la Lune

Sauter vers: