Intrigue #1

Intrigue terminé

Une dure victoire
Après une bataille acharnée contre les ennemis à la solde de Zeleph, et un duel au sommet entre le mage noir le plus craint et le plus puissant des mages, Jellal. La victoire est du côté du bien, l'ennemi se replit sans attendre, tandis que les mages ayant vaillamment combattus savourent cette victoire !
Lire plus

Venez les prendre !

Les nouvelles !

1/09/2017 — Recensement Un recensement d'hiver à été lancé ^^ Venez vous recenser par ici.
1/09/2017 — De nouveaux prédéfinis, ouvrez l'oeil !
1/09/2017 — Fin de l'intrigue !

Top sites

Top Site 1Top Site 2Top Site 3Top Site 4Top Site 5

Musique

©linus pour Epicode
En bref
Bienvenue !
Sed quid est quod in hac causa maxime homines admirentur et reprehendant meum consilium, cum ego idem antea multa decreve.




▬ Faites votre choix. Entrez dans ce monde ... étrange et magique. {Inspiré du manga Fairy Tail} ▬
 
Bienvenue sur Fairy Tail Mangas ♥️ Le forum a 6 ans d'existence.
N'oubliez pas de voter toutes les 2h ♥️
Bientôt le grand nettoyage ! Un petit recensement s'impose ! Un mois pour réagir ♥️

Partagez|

L'évolution de ce monde à un nom...Miss Kaa [download 60% environ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
MessageSujet: L'évolution de ce monde à un nom...Miss Kaa [download 60% environ] Sam 21 Jan - 17:39

KAALINKA NEFERPTI
« Appellez moi misstress Kaa!Vous n'avez d'autre utilités en ce monde que de me servir, esclaves! »

 <
Ma Magie

lost magic God soul Apophis:Take over extremement puissant qui a permit à Kaalinka de recevoir les pouvoirs d'une divinité même si elle ne l'a obtenu que tardivement.Apophis est une divinité serpentine

Mon image
« CARTE D'IDENTITÉ »
♦♦ AGE :: 23 ans
♦♦ DATE DE NAISSANCE :: 6 juin 770
♦♦ RACE :: Déesse ?
♦♦ GUILDE :: Master de Crimson sSoul
♦♦ PREFERENCE SEXUELLE :: Bi
♦♦ PERSONNAGE SUR LE VAVA ::    Ramlethal_Valentine de guilty gear
« VOUS »
♦♦ PSEUDO: :: Miss Kaa
♦♦ AGE ::
♦♦ COMMENT TROUVES-TU LE FORUM :: Intéressant sinon je ne serai pas en train de faire une présentation
♦♦ CODE DU REGLEMENT


   

   

 
   

    A travers les cuves du labo abandonné de Crimson Soul la scientifique s'avançait, le bruit de ses talons se réverbérant sur le sol. Sa démarche, et le fait d’être suivi par un groupe de subordonnées, lui donnait plus l'air d'une reine que d'une scientifique mais après tout n'était-elle pas déesse et perfection.perfection c'est bien ainsi qu'on pourrait la résumer ainsi mais il est normal de vouloir en savoir plus. A travers les caissons de verres on pouvait admirer sa silhouette alors qu'elle s'approche.Étrangement, vous ne pouvez d'abord discerner que le bas de son corps. Après tout pour vénérer miss Kaa comme elle le mérite, il faut commencer par l'admirer à se mettant à la place qui vous revient, c'est-à-dire à ses pieds. Des sandales blanches mais votre attention de longues jambes au teint ébène, musclée mais restant féminine et désirable.Une alchimie parfaite.

Alors qu'elle continue d'avancer, vos yeux remontent et vos yeux se perdent sur son habit. Celui-ci est hybride entre une longue blouse blanche entre scientifique et un uniforme de général accentué par  un couvre-chef, le tout étant portant l’emblème de Crimson Soul.Cela représente bien son statut dans la guilde.On remarque d'ailleurs un beau contraste entre cet uniforme à dominante blanche et le teint mat de miss Kaa. Sa blouse colle doucement à sa peau, et vous ne pouvez vous empêcher de fixer quelques instants sa poitrine, qui bien que cachée, apparaît comme bien rebondie sans être excessive, là encore parfaite.

Enfin, vous remontez le long de son cou son visage. Vous pouvez voir qu'elle vous toisait d'un air méprisant, montrant que vous n’êtes qu'un insecte pour elle. Il y avait de quoi frémir mais pourtant vous en aurez du mal à en détacher le regard du visage de Miss Kaa. Un visage fin encadrée par une chevelure blonde très claire de taille mi-longue. Cependant rien n'était plus attirant que ses yeux son regard.Des pupilles jaunes uniques en leurs genres qui auront tôt fait de vous captiver, enfin si ce n'était pas déjà le cas. Vous ne pouvez contempler que ses yeux qui luisent d'un éclat hypnotique alors que vous vous languissez pour elle, et ce même si vous sentez vaguement qu'on vous secoue pour vous en détourner, en vain.. Sa mâchoire fine forme un menton parfait allant idéalement avec ses lèvres nacrées.

Les lèvres de miss Kaa s'ouvrirent en un rictus alors que vos compagnons assassins se jetaient sur elle,  sabres au clair. Miss Kaa ouvrit alors sa blouse.Dessous elle n'était que légèrement vêtue d'un short moulant, nous laissant deviner un fessier rebondi, et d'une bande de tissu au niveau de sa forte poitrine, qui évoquent une tenue rituelle vous laissant apprécier la beauté de son corps athlétique et musclé avec l’emblème de Crimson soul sur le bas-ventre. Sa longue blouse évoquait alors davantage une cape. Miss Kaa n'a pas de complexe mais après tout,cela est normal quand on est une divinité et qu'on incarne la perfection, qu'aurait-t-on a caché.Enfin même si elle porterait des tenues plus « civils » plus habillée, ce qui doit arriver parfois,il ne fait aucun doute que la déesse ne perdrait pas de sa superbe enfin on peut remarquer accrocher à sa cape deux épées d'apparences curieuses dont l'origine semble très anciennes.

Cependant cela n'était pas le seul changement qui survint puise qu'après avoir fermé un œil, elle le ré-ouvre. Son iris, toujours d'une couleur doré étincelante  avait alors pris la forme de yeux de serpent alors qu'un sifflement inquiétant se faisait entendre. Vous remarquez une aura doré alors que sa silhouette semble se dédoublé puisque que vous voyez le même œil de serpent émergeant d'un ombre. Cependant cette ombre s’avère représentait un hybride humanoïde serpentine. Il s'agit la d'une matérialisation de son god soul Apophis se révélant de diverses façon. Elle se montre ainsi capable de manœuvrer aisément ses deux lourdes épées qui serait impossible à soulever pour des individus normaux.Toutefois elle ne s’avère pas être une réelle bretteuse et s'amuse davantage avec avant de passer à main nues , puisque alors qu'elle tend une main, deux doigts en avant sur le coup d'un assaillant. A la place de sa main, vous distinguez la tête du serpent et ses croc qui se referment sur la carotide de la victime.
Tapie dans l'ombre si ce n'était l'éclat blafard du dispositif d'archives qu'elle était en train de manœuvrer, Miss Kaa travaillait consciencieusement avec un sourire pokerface. Elle paraissait figer ainsi face aux données qui s'affichaient sous ses yeux et avoir oublié la présence de ses deux subalternes derrière elle. Enfin ces derniers se garderaient bien de s'en plaindre.Miss Kaa ne leur ferait signe que si elle en avait besoin. Enfin c'est normal quand on est supérieur, après tout Miss Kaa est une déesse et l'ultime évolution en ce monde.Elle n'est pas du genre à s'adresser aux autres sans raison, et si ça paraît être le cas, c'est qu'elle a quelque chose en tête.Cependant bien qu'hautaine et que son courroux est impitoyable.La déesse sait se montrer magnanime pour ses subordonnées qui réussiraient à faire leurs preuves, se montrant ainsi à même d'exercer un rôle important pour elle.Toutefois vous ne feriez mieux pas d'oublier votre place, car si vous la mettez en rogne, vous risquez votre vie...dans le meilleur des cas. Il sera cependant plus probable que vous retrouviez à lui apporter son aide pour quelques études comme par exemple pour tester de nouveaux hybrides ou redéfinir la limite endurable au concept de douleur.

En effet Miss Kaa, étant la fois déesse et scientifique est adepte de la planification et des expérimentations. L'écran montrait cela allait qu'elle était en train de préparer la nouvelle organisation de Crimson Soul et de son état-major. Toutefois, cette vision qu'elle a ne concerne pas que ses suivants mais le monde dans son ensemble. Toutes ses personnes dignes d’intérêt sont tels des cobayes à manipuler. Là encore, c'est normal puisque Miss Kaa vous est supérieure. Elle n'aura guère de scrupules à jouer avec le destin d'autrui pour ses ambitions. Le monde lui sera reconnaissant pour avoir apporté l'évolution ainsi que pour lui permettre de vivre dans l'amour et la lumière. Enfin son amour et sa lumière puisque ce que sera son monde, il devra bien la vénérer.

Évidemment un tel comportement à de quoi frémir mais quand Miss Kaa se détourna de l'écran pour demander qu'on lui apporte quelque chose, ses serviteurs obéirent aussitôt. La déesse serpent possède en effet un charisme et un magnétisme hors du commun « Quand Miss Kaa ordonne, on obéit ! »d'autant plus accentué si vous croisez son regard quand celui-ci brille d'une lueur hypnotique.

Il serait difficile d'imaginer qu'elle n'est comme ça comme depuis quelques années, depuis qu'elle a obtenu son take over (voir histoire), la personnalité de sa divinité fusionnant avec la sienne. Avant miss Kaa, ou plutôt Kaalinka, était une douce et gentille scientifique idéaliste. La déesse déteste cependant qu'on lui rappelle ce passé. Si vous voudriez jouer la fibre sentimentale, il faudra vous tenir prêt.

Paradoxalement, cela fait partie du genre de détails qui trahissent la nature humaine de la déesse.Tout comme ses sentiments ambigus vis-à-vis de son père, Magnus, qui bien que loin d'elle,semble orchestrer la destinée de celle-ci.

Plus généralement, miss Kaa apparaît comme la version corrompu de Kaalinka.Si Kaalinka bien que timide , était sociable et du genre à plaisanter, miss Kaa comme nous l'avons dit, est hautaine mais également moqueuse

  Je suis née en 770. Un heureux événement ? C'est ce qu'il est censée être à chaque naissance pourtant la mienne apparaissait pour beaucoup comme un mauvais présage. En effet j’étais le fruit d'une relation atypique entre Cersei, fille d'une famille noble de Crocus, et un mage noir qui l'avait kidnappé et séduite.Même si cela à des allures d'histoire romantique, le mage noir l'ayant trompé en prenant l'apparence de son amoureux, un capitaine des chevaliers runiques. Le vrai ne risquait pas de protester puisqu'il avait été tué peu de temps auparavant, et il fut découvert plus tard que le responsable n'était autre que ce mage noire qu'il traquait et qui se faisait appeler Magnus. Celui-ci, bien que peu connu du grand public, était une force montante parmi les mages noirs. Difficile de dire ce qui a fait que Magnus a jeté son dévolu sur ma mère mais celle-ci étant considéré comme une très belle femme, on peut donc supposer qu'il semble avoir voulu joindre l'agréable a ses activités, puis qu'avant de l'enlever , il avait tué plusieurs servant et gardes en plus de vider un coffre. On ignore ce qui s'est passé exactement entre Magnus et ma mère mais toujours en est-il qu'elle fut revint chez ses parents quelque mois plus tard et enceinte. Celle-ci prétendait ne pas avoir de souvenir de ce qui s'était passé pendant sa captivité et elle semblait différente. Ainsi, elle persista a garder l'enfant même si tout laissait à penser qu'il était de Magnus.
Il y eut cependant le bénéfice du doute puisque certains disaient que cette histoire d’enlèvement était un canular et que Cersei avait juste fugué avec un amant, en parallèle de l'attaque qui avait eu lieux sur la villa. Vraisemblablement un coup de la famille de Cersei pour tenter de limiter les « dégâts », mieux fallait se retrouver avec une fille enceinte après une escapade romantique que les soupçons d'une relation avec un mage noir.Mes grands parents de s'en servir pour un futur mariage arrangé.Cependant à ma naissance, ma couleur de peau rendait difficilement possible d'imputer une relation à un tel ou un tel.Cela rabattit également les ardeurs des différents prétendants pour ma mère. Finalement cette mère fut répudiée par sa famille qui n'avait pas envie de voir sa réputation entaché de la sorte.Enfin quand j'y pense , on pouvait s'estimer heureuse qu'ils n'aient pas recours à une solution encore plus radical tel que l'élimination. Cependant même si ma mère accepta le marché, n'ayant guère d'autre choix, changeant de nom et nous emmenant vivre dans un ville reculé ou elle se fit engager comme serveuse dans une taverne, la rumeur couvait.

Enfin cela ne fut pas un souci pour moi, du moins pas dans l'immédiat. Pourtant, j'avais bien vite compris que j'étais différentes des autres enfants de la ville. De ma couleur de peau d'une part mais aussi en terme de personnalité. Je n'étais pas mise à l'écart et n'était pas une sociale,toutefois je me rendais bien compte que j'en intriguait certains et que j'avais le mépris d'autre mais cela me convenait plutôt bien. Je n'étais pas adepte des activité normal qu'on habituellement les enfants de mon âge, ayant du mal à les comprendre. Brailler et m'agiter pour rien ne m'intéresser pas. Non moi ce qui m'attirai déjà, c'était la connaissance. J'étais curieuse de ce monde qui nous entourait, et plus encore de ceux qui l'arpentaient.En fait, C'était sûrement cette curiosité qui me rendait un minimum social pour côtoyer les autres. Ma mère, entre-temps devenu la tenancière du bar où elle avait été engagé, était contente que je sois si éveillée. J'avais de la chance de l'avoir même si, étant curieuse, je l'avais bien évidemment questionné au sujet de mon père. Sans succès, car cela , et tout ce qui concernait son ancienne vie, constituait un sujet sur lequel elle se braquait facilement. Je battais en retraite pour retenter ultérieurement mais pour un résultat similaire. C'était plus que suspicieux à mes yeux.Évidemment, plus on cache quelque chose à quelqu'un, plus cela attisait sa curiosité. Je m'étais alors juré de rechercher la vérité à propos de mon père.

Toutefois, ma recherche de connaissance m'avais aussi apprise a être pragmatique et je comprenais que ce ne serait pas pour tout de suite que j'aurai des réponses sur mon père. j'avais fort heureusement d'autres préoccupations dans l'immédiat. Je m'essayai déjà à mes premières expériences pratique, par exemple en mélangeant divers matériaux mais j'étais peu- être un peu trop hâtive. Ainsi une fois je failli provoquer un incendie à la taverne ce qui me valut un sacré savon.

Si la ville où nous vivions n'était pas très grande, elle était tout de même notable pour sa bibliothèque. Ce qui fit mon bonheur depuis que je savais lire.Enfin un bonheur mêlé d'une certaine frustration je dois dire car pour chaque question dont j’obtenais la réponse, des nouvelles se posaient sans cesse à moi et les livres n'allait pas au fond des choses à mon goût. C'était comme vouloir attraper une carotte qui restait hors de portée quoique que l'on fasse.J'avais tendance à abreuver de questions des adultes, plus particulièrement la bibliothécaire mais celle-ci était pas mal occupée et avait ses limites,finissant par être embarrassée. Un jour d'hiver de ma neuvième année où j'étais justement en train de la harceler, la dérangeant pendant sa pause alors qu'elle se faisait chauffer une cafetière , je l'énervai puisqu'elle haussa la voix pour me dire de dégager en tapant violemment un livre sur la table. Le choc fit sauter la cafetière qui menaçait de se vider sur moi mais le liquide se détourna en plein vol comme...par magie.
Bien sûr, j'en avais déjà vu avant mais c'était différent quand on pensait être sur le point de se faire brûler et quelqu'un intervint pile au bon moment.Il ne s'agissait pas de la bibliothécaire qui n'était pas mage mais d'un autre individu qui venait de débarquer.Un vieil homme que je ne connaissais pas mais que la bibliothécaire salua d'une manière qui indiquait qu'il devait s'agir d'un habitué.L'homme était amusé par ma curiosité. Il s’appelait Alberto et se présenta sous le terme de mage scientifique.Deux termes dont je connaissais la signification mais pas en détail. D'autant que l'union de ces deux termes me paraissait contradictoire. Du coup je demandai à Alberto de plus amples explications là-dessus.. Celui-ci rigola et on s'assit autour une table où l'on discuta.A vrai dire, c'est surtout lui qui me fit alors tout un speech. J'aurais aimé pouvoir dire que tout devint limpide pour moi mais ce ne fut pas le cas. Néanmoins ce que j'avais compris avait éveillé en moi une vraie vocation. Le pouvoir d'aller jusqu'au fond des choses, et qui sait, peut être au-delà. Et que cela pourrait être utile au monde comme le laissa entendre le vieil homme au cours de la conversation qui suivit.Je me dis qu'Alberto allait devenir mon mentor. Toutefois si celui-ci était originaire de cette ville il travaillait à Era. Il ne faisait donc que de rares et de bref passage par ici, ce qui expliquait que je ne l'avais jamais vu avant. J'étais déçue en apprenant que je ne le verrai pas souvent. Cependant nous étions devenu amis et il promis qu'on garderait contact, que ce soit par courrier et qu'on se croiserait quand il repasserait ici. Avant qu'il ne parte, je lui avais aussi demandé s'il savait comment je pourrai devenir mage.

-Pourquoi aimerais-tu devenir mage? Me demanda-t-il
-Ce serait un atout génial et classe, mais aussi parce que la magie et ses mystères feraient partie des sujets que j'adorerai étudier.Pourquoi certaines personnes l'ont et d'autres non ? Faut-il y voir une évolution ?Si on pouvait la maîtriser celle-ci, ce serait super non.On obtiendrait tant de connaissance et de pouvoir.

Alberto toussota en se grattant la moustache, l'air songeur « Une évolution ? Hmm, je vois cependant nul ne devrait prétendre se prendre pour dieu.
-je ne comprends pas...que veux-tu dire par là

- Qu'importe ! Tu n'es encore qu'une enfant. Pour ce qui est de la magie, je pense que ça viendra en temps et en heure.Enfin cela me donne une idée de projet de recherche.
-Quoi donc ?
-Il est encore trop tôt pour en parler Kaalinka. Enfin je me suis assez attardé. Je dois vraiment filé

Les jours puis les mois et des années s'écoulaient.J'allais bientôt avoir onze ans et j'étais aux anges. Ma mère m'organisait un goûter d'anniversaire à la taverne. Ce serait sympa et idéal pour se réunir avec les autres enfants qui étaient devenus bizarres au cour du dernier mois, assez distant. Cependant je n'y avais pas réellement prêté attention d'autant qu'Alberto allait venir aussi. Enfin cette fois ce n'était pas qu'une simple visite de loisir. Il était en effet accompagné d'un groupe de savants dans le cadre de son travail.Ils allaient mesurer notre potentiel magique et serait en mesure a quel genre de magie on serait le plus adapté.Ce genre d'étude existait déjà mais dans une très rare mesure, limité uniquement dans certain grand organisme tel que le conseil magique. Toutefois cela nécessitait un dispositif complexe nommé SMPM (Système de Mesure de Pouvoir Magique). L'étude d'Alberto innovait car ce serait une première de mener cela à l'extérieur avec un équipement plus compact et pour ce qui était de déterminer le type de magie. Cette étude était donc le projet qu'il évoquait. Je demandai si cela avait été accepté facilement car ça devait être coûteux. Alberto répondit qu'il avait eu le feu vert de son patron. Le procédé paraissait en apparence assez simple, au centre un générateur à lacrima à deux niveaux, d'un côté des fils accroché au sujet par des électrodes, et de l'autre côté du générateur, il y avait aussi des fils mais qui se terminer sur un dispositif que les mages en charge de l’expérience opéraient et qui affichaient les données. Enfin le processus était plus complexe et donnait une idée de ce que de la combinaison de la science et de la magie peuvent donner.L'opérateur activait le dispositif de sa puissance magique pour activer le générateur central, dont les lacrimas étaient baignés dans une solution aqueuse Bien entendu des proches pouvaient accompagner les enfants et bon l’expérience avait déjà été testé pour s'assurer d'éviter que des accidents ne surviennent.J'étais toute excité par ceux-ci et le fait de connaître mon potentiel.Enfin je m'efforçais de rester calme pendant le test surtout que tout le monde affichait des mines fermés.
Alberto était en train de siroter tranquillement une tasse de café tandis qu'il laissait son collègue activait le dispositif. Je vis les lacrimas de l'étage inférieur du générateur s'illuminait avec de légères étincelles avant de sentir des vibrations au niveaux des électrode tandis que l'étage supérieur du générateur tournoyait. Dessus, une unique lacrima s'illumina. Enfin, d'autres clignotèrent mais finirent par rester ternes. Observant l'opérateur et Alberto, je surpris qu'ils s'interrogeaient du regard. Avais-je un potentiel exceptionnel comme ils n'en avaient jamais vu.Cependant le résultat n'allait pas être à la hauteur de mes attentes. Une fois que le test eut pris fin, je demandais ce que ça avait donné, trahissant mon excitation. L'opérateur consulta Alberto qui hocha la tête avant d'énoncer le verdict en me regardant moi puis ma mère qui elle aussi demanda le résultat, connaissant mon excitation sur le sujet.

-Je suis au regret que votre fille n'a pas de potentiel magique. La seule lacrima qui s'est allumé correspond au type take over toutefois il s'agit d'une magie nécessitant un fusion avec quelque chose et dans le cas de Kaalinka, il n'y aucune compatibilité possible avec quoi que ce soit selon notre base de donnée. De plus cela est aussi illustré par le fait que le take over est l'une des magies qui se manifeste de façon précoce,parfois de façon très problématique. Comme par exemple pour il y a par exemple pour l'accident Strauss, où une fillette avait manifesté un take over Devil Soul à un stade assez avancé,provoquant de sacrés problèmes, même si au final ça ne l'a pas empêche de devenir une mage de premier ordre.

Quand ma mère demanda la cause de mon « inaptitude » l'opérateur fut à la peine pour répondre. Alberto pris alors la parole

-Hmm, ce cas est des plus singulier. Sans plus d’élément, je penserai à une anomalie génétique.Contrairement à ce qu'a dit mon collaborateur, Kaalinka atout de même un potentiel magique puisque qu'il y a eut une réaction. Techniquement , on pourrait la compter comme une mage de rang D. Enfin seulement en théorie puisque je conclus de la manière qu'une magie de take over aurait déjà dû se déclarer.

Cette nouvelle m'attrista. J'aurais aimé être mage. Cependant je ne pleurai pas et me rassérénerait. Non je ne serai peut-être pas mage mais j'avais encore la science. En plus cela me motivait d'autant plus vu que je devais moi-même représentait un genre d'anomalie.

C'est ainsi que je me concentrai d'autant plus dans mes études pour atteindre ce qui était ma vocation

Cependant d'autres problèmes se manifestèrent dans les années qui suivirent, quand j'entendis parler de l'homme qui devait être mon père.

Alors que j'étais sorti pour me changer les idées, laissant ma mère discuter avec les scientifiques, je me fis prendre à partie par d'autres enfants de la ville. Je compris à leurs expressions que quelque chose n'allait pas. Peut-être avaient ils aussi contrarié par leurs résultat de l’expérience ? Je dois dire que cela me consolait un peu et attisa ma curiosité

-Vous aussi vous avez fait le test ? Ça vous a donné..
-Ne nous fais pas de mal, mage noire.
-Hein ?
-Nous savons qui tu es. Le journaliste en a parlé.
-Quel journaliste ?
-Bah y'a un reporter il est venu ici, y'a quelques semaines, pour l'interroger ta mère !
-Oui, et il a dit que ta mère, c'était la nana d'un mage noire.
-Cela expliquerait vous êtes arrivés discrètement, et aussi que tu es comme ça. Tu as bien la couleur d'un mage noir.J'ai toujours su que c'était pas normal une fille noire. Surenchérit un costaud qui me regardait avec une expression hostile.

Je retournai donc chez moi. Cependant je m’arrêtai en entendant une conversation entre ma mère et Alberto. Je me faufilai pour espionner par l’entrebâillement de la porte. Le scientifique avait un journal qu'il montrait à Cersei .

-Vous pensiez réellement que ça ne referait pas surface ?
-..Bien sur que non. Salaud de journalistes ! C'est vous qui les avez prévenu !
-M'enfin ne soyez pas ridicule, Cersei ! Pourquoi aurais-je fait cela ?
-J'ai bien compris que vous êtes en cheville avec le conseil.
-Cela je ne le nie pas. Tout comme j'avais certains soupçons en faisant le parallèle entre vous et Kaalinka et une certaine histoire que j'ai entendue à Crocus.
-je pensais pourtant que ma famille avait fait le nécessaire.
-Oh ils l'ont fait mais avec le temps, il y a toujours des langues qui se délient ou des brèches qui apparaissent.Surtout à présent qu'il recommence à faire parler de lui. Savez-vous ce qu'il prépare ?
Vous avez l'air de croire que je suis impliqué. Êtes-vous un scientifique ou un détective ?
-Je ne suis qu'un scientifique et par conséquent un chercheur. C'est normal pour nous d'émettre des raisonnements

Le ton entre les deux était assez tendu comme s'ils se jaugeaient mutuellement. Ne les entendant plus, je me penchai contre le battant de la porte pour y plaquer mon oreille. Avec un peu trop d'entrain, car se faisant, je poussai la porte et me retrouva se poussa à terre devant Cersei et Alberto. Ils soupirèrent de concert et interrompirent leur discussion. Alberto alla reprendre sa veste avant de nous saluer et partir. Après qu'il fut sorti, je me tournai vers ma mère.

-Donc je suis la fille d'un mage noire. Explique-moi tout !

Elle ne dit rien et se contenta de me passer le magazine qu'Alberto lui avait donné, sur l'article qu'il consultait.Ou plutôt les articles. L'un parlait du fait qu'un regroupement de mage noirs et scientifique était en train de se faire sous la férule d'un certain Magnus. Le second article parlait de celui et du fait qu'il aurait engrossé une noble il y a onze ans dans des circonstances obscure. Évidemment je compris qu'il s'agissait de ma mère. Ce Magnus était donc mon père

Apprendre qui était mon père ne m'avait pas vraiment avancé. Ma maire restant avare en information à son sujet. Au moins, elle n'avait pas démenti l'information. Je dois dire que j'ai intrigué par le fait qu'il soit présenté comme un scientifique en plus d'un mage noir, et qu'il semblait préparer quelque chose.

Hélas au final cette découverte nous valait bien des problèmes à ma mère et moi au cours des années qui suivirent. L'info sur le passé de Cersei s'était propagé comme une traînée de poudre. La ville était en émoi et comme souvent dans ce genre de situation, c'était les émotions humaines les plus primaires qui prenaient le dessus : la peur, la colère. Il s'agit d'un domaine d'étude vraiment intéressant sauf qu'a l'époque, j'aurais eu du mal à m'en amuser. Pour mes treize ans, j'étais mature, et savais que le monde n'était pas un paradis, surtout vu ce que j'entendais sur les mages noires alors que mon père qui refit parler de lui. Crimson Soul, la guilde qu'il avait fondé avait réussi à se montré discrète jusqu’à présent tout en se développant. Toutefois elle se fit connaître de manière assez retentissante par le crash d'une île flottante et un conflit avec le peuple de celle-ci qui avait la particularité d'être des hommes bêtes. C'était l'affaire Hybrid Island. Bien que les informations qui nous parvenaient n'étaient pas forcément fiable et bien éloigné du royaume de Fiore, les ragots sur cette affaire où il était question de tortures, viols, expérimentations et génocides. Surtout que les repporters, toujours prompts à en rajouter une couche, concluant que ce n'était au final qu'un coup d'essai pour de plus grands projet. Bref un cocktail parfait pour faire exploser la traînée de poudre à notre détriment.Si de mon coté je subissais quolibet et brimade d'un bon nombre de mes camarades qui m'imaginait déjà comme une mage noire, et disant que ma couleur de peau prouvait que j'étais quelqu'un de maléfique, cela n'était rien à coté d'adultes qui était sur le point de prendre les armes pour nous lyncher. La taverne de ma mère fut vandalisé et tagué. Encore une chance tout le monde n'était quand même pas comme ça et des personnes nous soutinrent, nous jugeant par rapport à ce qu'ils connaissaient de nous plutôt que sur ces histoires à propos de Magnus et ses agissements. Finalement la crise s’acheva sur un statu quo mais non sans séquelle et une ambiance plombée. Je savais à présent que j'allais me traîner une réputation héritée de mon père. Nous avions perdu pas mal d'amis, enfin pouvait t-on vraiment parler d'ami pour désigner ce genre de personnes.Cela limita aussi la clientèle de la taverne et ses revenus, en plus d'avoir dû payer une fortune pour la rénover.


Mon projet de devenir scientifique en semblait d'ailleurs bien compromis. D'une part c'était une formation onéreuse et de l'autre, beaucoup de portes se fermaient compte tenu que j'étais la fille de Magnus, étant donné que ce dernier était connu comme un scientifique en plus d’être un mage noir. D'ailleurs depuis l’expérience de potentiel magique, je n'avais plus revu Alberto. En fin de compte, il avait suivi le troupeau et m'avait laissé tomber. C'était une déception supplémentaire. Malgré tout je m'accrochai et persévérais. A seize ans, j'avais réussi plusieurs examens avec de très bonnes moyennes et obtins une bourse. Une bonne chose de fait et ma pugnacité payait.Néanmoins j'avais encore des problèmes car tous les établissement où je postulais en vue d'un future orientation me refusait. Enfin jusqu’à qu'un jour je reçois une invitation de l'ISE, l'Institution Scientifique d'Era qui pouvait être considère comme le top en la matière. Après tout ces désillusions, j'avais enfin une aubaine. Pour donner une idée de la notoriété de l'ISE, c'était comme Fairy Tail au sein des guilde légale, enfin en plus discipliné d'autant qu'il collaborait à l’occasion avec le conseil magique.

J'étais rêveuse en prenant le train pour aller à L'ISE. J'y rencontrai un autre postulant, Goxem. Celui-ci était un beau jeune héritier d'une famille noble et pompeux dans sa manière d'être. Il me regarda d'abord de manière inquiétante, se montrant estomaqué quand je ne lui montre mon invitation. Toutefois il se radoucit ensuite et proposa qu'on devienne ami.
L'ISE se situait à l'extérieur d'Era et avait la forme d'un campus d'une taille à rendre jaloux plus d'un village. Il y avait à la fois une partie académique en plus de l'institut en lui-même. C'est d'ailleurs là-bas que je du me rendre à mon arrivée pour être reçu par son directeur en personne. L'invitation venait de ce dernier lui même, d'où la réaction de Goxem qui avait rabattu son claquet. Dans sa lettre, le directeur disait qu'il m'avait repéré pour mes performances et me convoquait en entretien avec possibilité d'inscription.J'avais ma chance mais je devrai assurer Je me rendis au dernier étage de la tour centrale et on me fit entrer dans le bureau du directeur A.Godot.Beckett. C'était un grand bureau et le directeur était assis derrière son bureau sauf qu'il me tournait le dos, regardant par la fenêtre. Cependant j’entrevoyais le haut d'un crâne chauve qui m'était familier. Il se leva d'un coup commençant à parler.

-Cela faisait longtemps miss, j'ai été pas mal occupé ces dernières années mais j'ai tout de même suivi l'évolution de ton parcours avec un intérêt certain.

En se retournant et confirmant qu'il s'agissait bien d'Alberto même s'il avait une étrange visière sur le haut du visage. Cependant après ses paroles, il ne tarda pas à passer à mon entretien de manière professionnelle. Cela ne fut pas qu'une simple formalité puisqu'il n'hésita pas à poser certaines questions piquantes

- Et qu'est-ce qui vous laisse croire que la fille d'un dangereux scientifique mage noire pourrait être
accepté au sein de notre prestigieux institut ?

Je fus intérieurement en panique mais je devinai que c'était le but recherché avec cette question piège.
-Hmm, eh bien parce qu'elle n'est pas responsable des actes qu'a pu commettre son père et qu'elle s'est montré digne d'être convoqué ici !

Une réponse pas vraiment développée mais sans fioritures et qui se voulait sincère. Toutefois Alberto feignit l'indifférence et continua l'entretien, droit dans ses bottes.L'autre passage piquant fut quand il me demanda ce que je pensais de la science ainsi que mes domaines d'études favoris.

-Mon point de vue est la même depuis longtemps. La science c'est super et nécessaire à l'évolution de la société tout en résolvant les mystères universels, quitte 0 apprendre de ses erreurs.La question de l'évolution est justement un de mes domaines favori et j'ai un certain intérêt pour la combinaison entre la science et la magie, même si ces derniers temps, les affaires qui en ont illustré la réussite étaient des armes magiques aux pouvoirs inquiétants tels que le Nirvana, l' Etherion et le QG de cette guilde criminelle qu'était Phantom Lord.

Il était nécessaire de montrer que je suivais bien les actualités. Les armes que je mentionnai venaient d'affaires récentes qui avaient été résolues essentiellement par un groupe de mages qui s'imposait comme le fer de lance de Fairy Tail. Ce groupe avait tourné beaucoup de mondes en bourrique, y compris les forces du conseil magique qui passait pour des incapables en comparaison.De par sa proximité avec le conseil, il semblait évident que l' ISE avait été au minimum consulté sur ses armes voire avait peut-être tenu un rôle plus actif au niveau des investigations. Je comptai lui montrai ainsi que je visualisai bien des activités de l'Institut

-Des dossiers préoccupants en effet surtout l'échec de l' Etherion qui s'est avéré être un traquenard du criminel Jellal. Enfin passons à une autre question pourquoi les gens meurent ?
-Parce que la régénération des cellules a ses limites. Quand cela arrive, elles ne se régénèrent plus et les fonctions vitales cessent de fonctionner
-Faux, c'est parce que ça fait partie du destin

Cette réponse ne me rassura pas mais l'entretien prit fin. Alberto s'amusa à me titiller en faisant durer le suspens puisqu'il nous avait fait amener une collation et prit le temps de se boire sans café avant de me souhaiter la bienvenue l'ISE. J'avais été accepté.

Je fis donc littéralement mes classes là-bas, me classant vite première de ma promotion, aussi bien en théorie qu'en pratique. Cela rendit jaloux certains de mes collègues, dont certain me voyaient déjà d'un mauvais œil. Enfin il y avait tout de même de bonnes réaction , tout particulièrement Goxem qui contrairement à ce que j'aurai pensé, m'encourageait et se portait toujours volontaire pour être mon coéquipier pour les projets qu'on devait présenter.
Cependant un nouvel accident survenu à l'étranger fit parler de lui et qui paraissait l'inverse de celui d'Hybrid Island.Cette fois-ci c'était une île qui faisait office de sanctuaire pour Fairy Tail qui avait disparu et avec elle, l'élite des membres de Fairy Tail. L'année suivante, Alberto et d'autres scientifiques furent envoyés en compagnie d'équipes d'investigation du Conseil Magique pour enquêter là-dessus mais au final il apparut que ce phénomène était purement magique. Cependant Si j'étais dans les papiers d'Alberto,il n'en allait avait avec son adjoint Vesper. Celui-ci, qui était également le doyen de l'ISE avait un opinion opposée à mon égard, estimant que je n'aurai jamais dû avoir le droit d'être ici. Et j'eu également qu'il était d'un courant opposé à celui d'Alberto qu'il considérait comme trop réformateur, considérant science et magie comme non conciliable et désapprouvant ainsi l'orientation de L'ISE et son association avec le conseil magique.Et bien entendu donnant en exemple le cas de Magnus. Vesper me prit d'ailleurs à part en m'indiquant clairement qu'il ne m'aimait pas et que la visiére d'Alberto était un dispositif de survie parce qu'il avait fait face à Magnus pour tenter de le raisonner mais que ce dernier l'avait grièvement blessé au visage. Sur le coup je crus que le doyen tentait de me déstabiliser mais au retour d'Alberto de l'ile de Tenro, je lui posais tout de même la question et ce dernier me confirma,précisant même qu'en fait de dispositif de survie, sa visiére qui était de son invention, ne servait qu'a lui prolonger la vie. Celui me conseilla également de ne me pas me limiter qu'au point de vue scientifique et d'étendre mon environnement.

Enfin cela ne m’empêcha pas de poursuivre mon bonhomme de chemin au cours des années qui suivirent. De base, l'étre humain possédait un potentiel extraordinaire. Je pensais qu'on déchiffrant celui-ci et en obtenant les clés, on pourrait alors le modifier à notre guise. Les possibilités que cela donnerait sera fabuleuse. On pourrait régénérer n'importe quel blessure et repousser n'importe quel maladies. Ainsi que faire en sorte de maximiser le patrimoine de nos gènes pour se renforcer et donner accès a la magie à tous.Bref autant de raison de susciter de l'opposition en passant pour folle, d'autant que la trace de mon pére n'arrangeait rien à cela.Quelques autres y voyait une ou de passer pour une utopiste. Parmi ces derniers, un hôpital pour enfant dans lequel je faisais du bénévolat. C'était ma façon de suivre le conseil d'Alberto car je n'exerçai là bas en tant que scientifique mais animatrice et professeur pour les enfants là-bas.J'avais entendu parler de cet hôpital et m'était présenté mais sans grande conviction car les patient(e)s étaient là-bas pour des motifs assez grave, avec peu d'espoir de pouvoir vivre une vie normal.. Toutefois j'avais été touché ému en voyant de jeunes âmes brisés mais qui malgré tout se battait et parvenait à garder le sourire.J'étais touchée par ses volontés admirables et décidait de les soutenir. Cependant si au début, j'abordai la situation sans réussir à me départir de mon ardent esprit scientifique, je m'étais pris d'une attention profonde et sincère pour eux et pour les encourager. Et je comptai bien faire plus en m'accomplissant dans mes recherches. Et en fait eux aussi me rendait la pareille en croyant en moi et en me soutenant, ce qui valait le supplément de travail pour moi.En fait le travail n'était pas un probléme pour moi tant qu'il s'agissait de quelque chose qui me passionnait Enfin je n'avais pasj'avais aussi rédigé d'autre brevets, sur la suggestion de Goxem, histoire de gagner de l'argent car même si j'avais toujours ma bourse d'étude, cela ne faisait pas tout.En bref, une vie avec ses tracas mais qui suivait son cour tel un long fleuve.A l'époque j'étais encore insouciante. Seulement le fleuve allait connaître une série de crue

A 18 ans, j'eus l'occasion de donnais ma prémière au cours desquelles je présentai mes théories,argumentant sur la possibilité de faire évoluer l'humanité, qui ne manquèren de créer des réactions

« M'ENFIN C'EST UN SCANDALE »
« DE TEL THEORIES SONT UN BLASPHEME A NOTRE INSTITUTION »

En l'occurrence un bide auprès de vieux schnoques. Mais des vieux schnoques qui était des grosses huiles de la communauté scientifique et des journalistes venu assister à ma conférence. Bref le genre de personnes ayant de l'influence. Je dois dire que je ne m'attendais à recevoir un tel échantillonnage. Je savais que cela allait me nuire Enfin j'assumai mes idées et j'avais d'autres conférences de prévu


Mais alors que je sortais de la conférence, je fus pris partie à partir par une bande. Je tentai maladroitement de me défendrai mais je fus attrapée et rouée de coup. L'un d'eux m'abattit fièrement un coup de batte de métal sur sa main dans un craquement sinistre toutefois couvert par mon hurlement de douleur.

   

   
Fait par Lucy pour FTM

   

   


Dernière édition par Miss Kaa le Sam 25 Mar - 11:04, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rang D CS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 29
Localisation : Là ou tu sais. Tu me cherche, tu me trouvera sur ta route ~

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: L'évolution de ce monde à un nom...Miss Kaa [download 60% environ] Sam 21 Jan - 18:01

Bonsoir miss Kaa, bon courage pour la fiche et j'ai presque lue deux similitude sur le nom de famille bien que je me sois trompé, j'ai crus lire Naosférapti/Nefertiti xD.. Bienvenue du coup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Stock-pix93.skyrock.com
L'évolution de ce monde à un nom...Miss Kaa [download 60% environ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une révolution dans le monde du modèlisme : l'impression 3D
» Quelle évolution d'Evoli es-tu ?
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail  :: Personnage :: Présentations :: Fiches en cours-
Sauter vers:
Top-partenaire
-->>CSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif