Intrigue #1

Intrigue terminé

Une dure victoire
Après une bataille acharnée contre les ennemis à la solde de Zeleph, et un duel au sommet entre le mage noir le plus craint et le plus puissant des mages, Jellal. La victoire est du côté du bien, l'ennemi se replit sans attendre, tandis que les mages ayant vaillamment combattus savourent cette victoire !
Lire plus

Venez les prendre !

Les nouvelles !

1/09/2017 — Recensement Un recensement d'hiver à été lancé ^^ Venez vous recenser par ici.
1/09/2017 — De nouveaux prédéfinis, ouvrez l'oeil !
1/09/2017 — Fin de l'intrigue !

Top sites

Top Site 1Top Site 2Top Site 3Top Site 4Top Site 5

Musique

©linus pour Epicode
En bref
Bienvenue !
Sed quid est quod in hac causa maxime homines admirentur et reprehendant meum consilium, cum ego idem antea multa decreve.




▬ Faites votre choix. Entrez dans ce monde ... étrange et magique. {Inspiré du manga Fairy Tail} ▬
 
Bienvenue sur Fairy Tail Mangas ♥️ Le forum a 6 ans d'existence.
N'oubliez pas de voter toutes les 2h ♥️
Bientôt le grand nettoyage ! Un petit recensement s'impose ! Un mois pour réagir ♥️

Partagez|

[EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PNJ
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 20/04/2013

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Lun 20 Mar - 14:35

Le jour que tout le monde craignait est enfin arriver, l’armé de Zeleph arrive enfin aux portes des différentes villes, les habitants de chaque ville se précipitent dans les bâtiments les plus imposants pensant pouvoir se cacher là-bas, toute fuite étant devenus impossible, les portails du Mage noir sont en train de s’installer autour de toute la ville, faisant ainsi venir des démons de grande envergure.

Vous êtes le dernier rempart, pour garantir la survie de la ville que vous protégez, tandis que la première vague du fléau s’approche de vous.


Laissez-moi, vous dictez les quelques règles pour le bon déroulement de l’évent :

- Vous ne pouvez sortir de votre groupe.
- Vous devez respecter votre ordre de groupe, si vous êtes entre un tel et un tel restez-y.
- Vous avez le droit de passer un tour de rp si vous pensez trop ralentir votre groupe dans ce cas faites juste un petit poste avec écrit « Je passe mon tour ».
- Éviter le grosbillisme en combat.
- Vous avez une semaine au grand maximum pour répondre, passer ce temps, votre tour sera passer, au bout de deux tours passer de force ( donc si c’est nous qui vous forçons à le passer à cause de votre inactivité) nous nous réservons le droit de vous retirer de l’évent.
- Une fois un tour accomplit une nouvelle vague arrivera et ainsi de suite.
- Vous pouvez commencer à répondre à partir du lundi 27 mars, je vous, mais sa maintenant pour que les premiers commencent leur réponse



Je poste donc ici votre tour de jeux :


1-Heaven
2-Setsuna
3-Yoruichi
4-Yuzuru
5-Tanya
6-Akimi
7-Kanade
8-Fumiko






Première vague :


L’armé de Zeleph décide de passer, à l’assaut en attendant l’installation des différents portails permettant au plus gros des troupes et des monstres arriver. Ils décident donc d’envoyer les démons mineurs s’amuser un peu, ceux si ne sont pour le moment en train de s’attaquer qu’au maison a voisinant les différentes entrées , les brûlants et tuant toutes personnes qu’il croise sur leur chemin.
Tandis que les démons mineurs font leur occupation, une armée beaucoup plus forte et imposante attend de pied ferme autours des villes pour un prochain assaut ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D GH
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 29/09/2014
Age : 24

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
35/450  (35/450)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Lun 27 Mar - 20:51

Il y avait longtemps que je n'avais pas porté mon regard sur ce monde... Fiore. Terre de mes origines. Dans le vaisseau qui sert de base à notre guilde, le temps semble ne jamais s'écouler, on reste dans l'obscurité à fomenter des complots, et parfois l'un d'entre eux se concrétise alors que plusieurs d'entre nous se lancent avec plaisir sur le terrain. Mes dernières missions n'avaient pas réellement été un enchantement, tuer pour tuer n'avait jamais été mon plaisir ; ce qui me plaît dans le fond, c'est d'acquérir ce qui m'est inaccessible et de le prendre de force, pour prouver, pour me prouver que j'en suis capable et que ma force n'a de limites que celles que je m'impose, à savoir aucunes. Même si je dois souffrir, même si je dois sacrifier mon corps à cette marque, je suis prêt à tout pour peu que cela aiguise mon appétit de pouvoir. Mais ces derniers temps, rien n'était venu troubler mon regard porté vers la bibliothèque du vaisseau, qui ne cessait de grandir chaque fois que nous pouvions récupérer de précieux ouvrages interdits, auxquels le conseil ne nous aurait jamais donné accès si nous avions demandé bien gentiment comme de bons petits citoyens. Le maître s'était absentée, elle était apparemment en quête de son côté de quelque chose qui saurait éveiller son intérêt, et c'était un sentiment que je pouvais aisément comprendre. Toujours était-il que nous n'avions pas atterri depuis des jours et que je commençais à arriver à court de lecture. Il fallait que l'on s'arrête quelque part... Mais où ? Quel genre de défi pouvais-je donc relever pour m'amuser un peu ?

Perdu dans mes pensées, je jetai alors un regard à la terre qui s'étendait sous les nuages, reconnaissant une cité bien familière pour en avoir vu beaucoup à son sujet : Era, la glorieuse cité qui accueillait en son sein les officiels, les mages d'élite qui régnaient sur les guildes, le fameux Conseil Magique. Peuh. Des tyrans qui se croyaient tout permis pour nous imposer une manière de penser « la plus juste ». Nous priver de connaissances et nous empêcher de les développer, ça c'était un véritable crime! Remonté que j'étais, je venais de trouver mon challenge à suivre pour ce jour. Lentement, je me dirigeai non sans enthousiasme vers le poste de pilotage pour pouvoir guider notre base flottante à quelques encablures, là où je pourrais descendre sans attirer l'attention. Mes camarades étaient à l'extérieur depuis plusieurs jours, j'ignorais complètement où ils se trouvaient, fort heureusement, il restait à bord suffisamment de larbins pour faire tourner l'engin et le maintenir hors du champ de vision des civils ahuris qui vaquaient pour le moment à leurs barbantes occupations « d'êtres humains ». Nous atteignîmes une clairière bordée d'arbres à l'abri des regards, et j'attendis que nous fûmes au niveau du sol pour pouvoir poser pied à terre, après que le pont du vaisseau ait été déployé pour m'offrir le passage. Je jetai un œil aux grouillots occupés à remettre tout en place pour pouvoir décoller et lançai un bref signe de tête à l'ingénieur pour qu'il s'envole loin de cet endroit. Il ne se fit pas prier, et en à peine quelques minutes, j'étais de nouveau seul, à quelques kilomètres de la cité qui me faisait rêver. Quelle sorte de bibliothèque cet endroit pouvait-il dissimuler ? Je ne demandais qu'à le savoir. Et c'est d'un pas pressé que je me glissais dans l'ombre des arbres pour pouvoir atteindre plus vite encore Era. Cette technique me fatiguait, tout autant que de courir à pleine vitesse, et j'en sortais épuisé, mais j'avais bien trop hâte d'entrer et de me sentir tout puissant au milieu de cette foule de marauds.


Essouflé, je sortis des ombres à quelques mètres de la porte principale pour me déplacer comme n'importe quel quidam, et m'avançai non sans toiser du regard les gardes de la ville qui me rendirent la pareille, avant de me laisser passer, voyant que mon visage leur était inconnu. Il fallait dire que je n'avais pas tellement fait parler de moi ces derniers temps. L'autre folle d'Akaya qui passait son temps à massacrer à tout va avait déjà sa petite réputation, mais dans mon cas, je préférais avoir le sentiment que j'avais échappé à toute autorité, à tout contrôle qui voudrait s'exercer sur ma personne, c'était bien plus exaltant de savoir qu'on était un criminel mais que personne ne nous recherchait. Bien dissimulé derrière mon masque, les bras pendants, les mains à l'intérieur des poches de ma veste rouge, je donnais l'impression d'être un ado blasé qui se contentait d'avancer sans trop savoir où aller. Mais mon objectif était en réalité clairement dessiné dans mon esprit, et pour cela je devais me faire le plus discret possible, guetter les conversations jusqu'à avoir les indications que j'attendais, à savoir l'emplacement de cette bibliothèque, le seul endroit digne de mon intérêt dans cette ville parmi tant d'autres.

Des conversations banales, des ragots, des échanges de belles paroles, un crétin en train de draguer désespérément, une fille éplorée de la maladie de son enfant.... Bon sang,j'étais tombé dans le quartier le moins intéressant de la ville ! Il n'y avait là que des discussions de bas étage, des quolibets sans la moindre saveur, pas la moindre information utile sauf si on s'appelle people magazine ! Je pestais intérieurement alors que j'essayais de gagner les rues situées plus près du rocher central qui accueillait le conseil magique. Il devait bien y avoir des secteurs dédiés à la haute société, des gens d'un standing un peu plus haut... Une minute de plus dans ce cloaque de la bêtise humaine et je devrais m'arrêter pour torturer l'un de ces badauds et lui vomir dessus une fois mort. Jusqu'à ce qu'un son, tout autre, résonne devant moi ; un cri. Des cris en fait. J'ignorais ce qui pouvait provoquer un tel élan de panique, mais il était certain qu'il était contagieux parce que peu à peu, des dizaines de passants se sont mis à courir en hurlant de plus belle, en écho de leurs prédécesseurs déjà en fuite. La réponse, je l'eus assez vite alors qu'une ombre recouvrit la mienne et me fit lever les yeux, remarquant alors le probable coupable de tout ce capharnaüm.

Je n'avais jamais vu de démon dans ma vie. L'on nous avait bien parlé du précédent maître qui en était un invocateur et du livre de Zeleph, mais finalement, je n'en avais jamais croisé, à ma grande tristesse, car ils devaient faire de formidables cobayes. Et voilà que l'une de ces créatures me faisaient face. Du moins le supposais-je en voyant son horrible apparence : grand, la peau violacée, l'être mesurait dans les trois ou quatre mètres de haut, et me toisait avec un air qui en disait long sur ses intentions. Ses yeux n'étaient que des fentes d'où l'on distinguait des yeux d'un rouge clair relativement peu attrayant, et des cornes surmontaient ses oreilles. A choisir, on aurait pu dire un taureau très mal formé, mais finalement, l'hypothèse de la créature démoniaque me plaisait plus. Lorsqu'il arriva complètement à ma hauteur en me dominant de sa taille, l'être entrouvrit sa bouche, dévoilant des dents pointues en un sourire carnassier que je ne connaissais que trop bien, et ne me laissa pas le temps de réagir qu'il me projeta en arrière en me repoussant de sa main. N'ayant pas eu le temps de me mettre en garde – cela m'apprendra à être fasciné par un rien – je reçus le coup de plein fouet, ce qui me fit perdre la conscience de l'endroit où je me trouvais pendant une demi-seconde, avant que ce ne soit mon souffle qui me lâche. Il frappait fort le saligaud. Je laissais échapper un filet de bave et m'essuyai la bouche avant de reprendre consistance et lançai un regard plein de défi à mon agresseur, qui se jeta dans ma direction en hurlant, il voulait en découdre, commettre un massacre. J'ignorais ce qui l'avait amené là et s'il était seul, mais le moment n'était pas aux réflexions du genre. Alors qu'il s'approchait pour me porter un nouveau coup, je déclenchais mon pouvoir, utilisant l'ombre la plus proche, celle d'un étal, pour former un marteau qui s'étendit légèrement avant que je ne porte un coup circulaire en plein dans les côtes de mon opposant ; ce dernier, désavantagé par ma taille, et quelque peu surpris par mes capacités, accusa le coup, et s'écrasa par terre sur le côté, emporté par son poids dans sa chute. Il ne semblait pas très rapide, ni très résistant, il devait s'agir d'un démon mineur. Toujours était-il qu'il était à présent enragé,et qu'il repartit à l'assaut sans demander son reste. Il courait encore plus vite cette fois ci.

« Viens là que je calme mon gros ! Et après je t'examine ! »

Cette fois-ci, je décidai de le prendre de vitesse ; j'utilisai ma propre ombre, transformant le bras de celle-ci en une lame qui se porta au bout de mon bras, et je glissai juste sous son poids d'un pas leste, accusant tout de même le contrechoc de son attaque en vacillant légèrement, et portai un coup là où je pouvais l'atteindre, visant directement sa cage thoracique. Le résultat ne fut pas tout à fait celui que j'attendais, car son attaque m'avait fait dévier un peu trop, mais je parvins tout de même à transpercer la peau violacée de l'être démoniaque qui hurla de douleur en secouant les bras, me repoussant au sol en tentant de reculer. Je tombai à la renverse, m'éraflant sur le sol en plusieurs endroits, mais en prenant appui sur mes mains, je me redressai, utilisant l'ombre d'un lampadaire comme une lance avant de la projeter en plein entre les deux yeux de la créature, alors qu'elle s'était arrêtée pour me regarder. Pan. J'avais un peu le compas dans l'oeil, aussi en lieu et place d'un carton plein, le démon avait aussi fini avec un truc dans l'oeil. Mais au moins j'avais réussi, et la créature s'effondra, terrassée par une ombre qui s'empressa de regagner son point d'origine. Bon. Je venais d'éliminer un démon, et a priori ce dernier n'avait rien de spécial. Etait-ce un comité d'accueil ou bien se passait-il quelque chose de bien plus grave ? Je n'en avais pour le moment aucune idée... Pestant en voyant l'état de ma tenue et en sentant les piqûres ensanglantées qui marbraient mon corps, je décidais d'explorer la ville pour en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D CS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 29
Localisation : Là ou tu sais. Tu me cherche, tu me trouvera sur ta route ~

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
244/450  (244/450)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Dim 2 Avr - 19:05

Le monde est petit et l'étoile ou le Bunen est condamné à y vivre pour l'éternité l'est également, les membres de sa guildes ont tous disparue, la dernière fois qu'il a pu les voir remonte a plus de deux ans et depuis, personne ne saurait si les siens sont toujours en vie ou si ils ont malheureusement périt. Bien que désormais étant libéré de sa hiérarchie et du poids de ses responsabilité qui l'entravait, il fut comme qui dirait marqué a vie sur son devoir de protéger les humains... Il avait tenter de vivre comme un citoyen mais bizarrement la population lu fuyait (ou prenait du recul à sa venue), croyant avoir affaire à une abomination de la nature ou a une malédiction ambulante, tous l'évitèrent... Et après ? C'est pas parce qu'il n'a pas d'amis ou de connaissance à qui parler car la solitude est déjà son allié, rester terré trop longtemps dans un trou pouvait avoir de l'influence négative dans l'esprit d'un homme si celui-ci est un ermite. Vivre dans les bois n'est pas une bonne idée en raison du climat tempéré et parfois chaud dans les jungles et puis avec les bêtes et la faune qui l'en peuplait n'en serait que problématique pour le Meister, la seule option qui est toujours accessible reste la mer.

Setsuna avait prit des jours de vacances et avec les ans, il a pu acquérir de nouvelles facultés grâces à ses cellules d'alien E.L.S combiné avec la Mana résiduel comme par exemple copier l'apparence d'une forme de vie particulière tel quel les animaux sous-marin par exemple (pour pouvoir mimer un humain, il va falloir attendre pas mal d'année avant ça avec du temps et de la pratique). Bien que ça fait plus de six mois qu'il est rester sous l'eau après avoir copier l'apparence d'un "Grandgousier" qu'un jour, il décida de revenir sur terre ferme car la civilisation lui manquait et il avait envie de manger humain en laissant temporairement de coté ses nouvelles habitudes aquatique. Le soldat sortit du rivage une fois la berge atteint et son corps commença a se couvrir de légère tâches de corrosion , heureusement pour lui, il ne fut pas porteur de maladies quelconque mais les six mois de séjour dans les abysses ont un peu fait basculer les cellules de son organisme (il est composer de base de métal liquide), de plus au fur et a mesure de sa progression à la marche, sa peau reprit sa couleur bronzé orientale. Il faisait un radieux soleil depuis la plage mais il n'y avait pas un chat, pas de promeneurs ni de pêcheurs, le Jaeger se demanda sur quel portion du continent il a pu atterrir et bien qu'il n'était meilleur en orientation tout comme se repérer, si son intuition ne le trompait, il est certain qu'il est quelque part sur Era.

C'est sure qu'il n'a pas encore mit les pieds dans cette ville portuaire, il a déjà connu Magnolia et Shirotsume mais pas le restant des lieux encore. Cela lui rappela que Jellal lui avait parler d'une attaque terroriste liée a Zeleph dans cette ville tantot mais il ne s'est rien passé depuis, a moins que ça ne soit que l'attente de la date du mois qui tombe pour que la guerre commence... Une odeur bizarre apparut alors dans ses narines, interrompant ses réflexions un court instant, ça sentait le bois cramé comme si qu'il y avait eut un incendie, Setsu' leva la tête vers le ciel et crut voir une colonne de fumée noire s'élever puis se faire emporter par le vent. Il y avait un truc pas net par ici, il semblerait qu'il s'est produit un drame sur Era sans trop savoir comment et pourquoi, il enclencha son pouvoir spécial et se transmuta en GN-00 Raiser, l'habituel clarté à haute densité apparut avec une myriade de particule magique pour avoir une taille de cinq mètre de haut, il n'aurait pas fait appel à son pouvoir dans son quotidien mais quand il y a urgence, il faut agir.



La machine fit demi-tour en écartant ses ailes solaire pour canaliser son Mana sur les différentes parties extérieures de sa carlingue, ses pupilles s'illuminèrent en même temps et sans compter sur le mur du son avec un "BANG" sonore que l'unité mécanique tel un lance-pierre se propulsa vers sa destination avec un bruit d'explosion à en crever les tympans des Terriens. Il arriva enfin sur les lieux du drame et le port d'Era fut celui qui fut sévèrement toucher et parmi le chaos qui y régnait quelques minutes avant qu'il ne soit sur place.



Il vit des gens blessés ça et là et d'autres qui coururent en tous sens, quelques fortunés durent piquer une tête à l'eau car les créatures terrestres ne semblait pas savoir nager. Ces monstres de cauchemar furent moche a faire peur et Setsuna n'eut aucun mal a reconnaître les Ogretails, des bêtes carnassier et vorace qui tue tous ce qui bouge, ces montres peuvent mesurer plus de deux mètres pour trois tonnes et qui ont le malheur de croiser le chemin de ces bestioles qui se déplacent parfois en groupe ou individuellement, ils sont carnivore et parfois se nourrissent de charognes ou peuvent se montrer cannibale quand les proies se font rare... L'amazing-Avalanche savait que les attaquer de front (notamment en leur portant une attaque à l'arme blanche sur leur tête genre pour les taillader ou décapiter ne servirait a rien car leur chair est faite de Katchin, un acier dense et résistant), il voulu se diriger dans le centre-ville mais en raison de sa taille, il risquerait de démolir ou d'érafler des pans de bâtiment, il rengaina alors sa Counter-sword et sortit son fusil-laser magique et envoya plusieurs salve de particule de Mana sur les infamie qui étaient entrain de détruire les embarcations et les boutiques du port.

Au moment ou il s'apprêtait a pointer le viseur dans leur direction, un Ogretail espiègle et malin qui a voulu prendre de la hauteur sur le toit d'une boutique pour localiser d'autres humain a remarquer l'apparition du mécha coloré et se jeta droit sur lui. L'ex-soldat sentit une alarme retentir en lui comme signalant l'approche d'un danger et eut juste le temps de se servir de son aile droite comme d'un bouclier pour contenir les puissantes défense du montre qui aurait pu le trucider... Manque de bol, même si il a pu se protéger de cette manière en se servant de son équipement comme d'un bouclier, il ne faut pas oublier que malheureusement, cet membrane fait parti intégrante de son corps dans le Take over. Le jeune homme grimaça vilainement une douleur (non visible depuis le visage du mécha mais intérieurement, il a vraiment mal), il repoussa son ennemi qui alla s'écraser sur la boutique de souvenir et prit un peu de distance dans les airs, il replia sa lame en carbone-composite et fit feu vers l'ogretail qui s'enflamma et dans un rugissement rauque, il se consuma sous les projection de tir de laser magique.



Il vit alors une habitation s'embraser et craignant que par son attaque magique, d'autres habitations civile risquerait de brûler, il stoppa net son geste et sortit deux dagues de défense tranchantes  mesurant deux mètre chacune, le pourtour des lames s'enduit d'une lumière violet (formant ainsi des sabres-laser de Mana), et s'occupa de tailler en rondelles les quelques quinzaines d'Ogretails restant, une fois le périmètre sécuriser et après s'être assurer qu'il n'y avait aucun signe d'anomalies détectés, il posa ses pieds mécaniques au sol en rengainant ses armes blanches dans ses encoches respectives.

Spoiler:
 

Il désactiva son Phase-shift et se maintenu l'épaule droite en reprenant forme humaine, la créature du diable ne l'avait pas louper et se rendit difficilement sur la table d'un restaurant dévasté, il vit des couverts sur la table abîmé, il toucha les cuillères et les fourchettes, a cet instant es objets en argent se liquéfièrent pour ne former qu'une grosse flaque grise, il toucha de sa main ganté la surface liquide et glac" et s'appliqua sur l'épaule saignante, il compta un peu moins de dix minutes pour que sa blessure soit guérit et espéra que d'ici là, il n'y aura pas de mauvaise surprise car actuellement, il est vulnérable contre n'importe qui dans cette position...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Stock-pix93.skyrock.com
Rang S CM
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 278
Date d'inscription : 10/03/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
260/10000  (260/10000)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mar 4 Avr - 14:04

Thème:
 


Les rayons du crépuscule commençaient lentement à disparaître à travers la cime des arbres, un calme olympien régnait sur les côtes ouest de Fiore. Je fis accoster mon petit bateau dans le plus grand secret sur une plage dissimulée au contrebas d'une falaise, désireuse de ne pas me faire repérer par un compte-agent de démons à la solde de Zeleph. Il était sur que plusieurs de ces monstres avaient été dispersés un peu partout dans le royaume aux fins d'établir le chaos. Grâce à mes nombreux voyages effectués dans le cadre de mes missions discrètes pour le Conseil Magique, j'avais pu découvrir des endroits méconnus de tous. L'heure n'était pas dans la vantardise et pourtant, je faisais partie des personnes les plus furtives de Fiore, autant dire que je connaissais la plupart des astuces pour passer inaperçue, de plus par nature artificielle d'hybride, je pouvais me déplacer sous la forme d'un chat noir.

Sans perdre une minute dans la contemplation de ce paysage paradisiaque que m'offrait la plage, je me métamorphosa en petit animal inoffensif, enfin ce sont des croyances tout à fait stupides. Il est vrai que mes proies auraient plus de chance sous cette allure féline que si je me retrouvais devant eux en forme humaine. Je m'enfonçais alors dans le pays à toute enjambée, mon devoir aurait été sans doute de traquer toutes les créatures démoniaques dans les environs mais d'abord, je me devais de retourner à Era. Bien évidemment si l'odeur pestilentielle des démons remontaient jusqu'à ses narines aiguisées, je me ferais un plaisir de les exterminer, toutefois, je ne pouvais pas me permettre de me promener dans l'espoir de tomber dessus. Era faisait partie des villes les plus importantes de Fiore sachant qu'elle y logeait l'institution du Conseil Magique, si Zeleph voulait porter un coup violent et victorieux, il lui fallait s'en prendre en premier à cette ville essence même de la puissance magique. Je ne cessais de retourner mon échec en tête au cours du trajet, souhaitant vainement que mon intervention avait pu être utile dans l'évacuation des civils vers des abris, que les mages étaient arrivés à un compromis avant l'attaque. Je me berçais d'illusions, je m'y étais prise trop tard, aveugle pendant des mois aux préparatifs de Zeleph, j'étais responsable en grande partie de ce carnage. Bien que certains voudraient me réconforter en soulevant le fait que l'entreprise n'aurait été facile pour personne, que je ne pouvais pas tenter d'entrer dans ses rangs sous peine de me faire démasquer. Peu importe les excuses, j'aurais du m'inquiéter plus sérieusement de sa présence dans cet empire à des milliers de kilomètres de Fiore.

Je ne m'autorisa qu'une ou deux pauses lors de mon périple, à mon grand étonnement je ne rencontrais aucun démon dans mon sillage. Toutefois à mesure que je m'approchais de la capitale magique et que la nuit déclinait, d'affreuses effluves nauséabondes et épaisses mélangées à la fumée, à la mort et au sang des habitants venaient lécher mes nasaux. J'accélérais ma course sur les derniers kilomètres menant à Era, une fois sortie du bois, je pus observer avec effroi le massacre se déroulant sous mes iris de félin. Les démons étaient disséminés partout dans la ville, les cris de panique et les ravages causés par les soldats du mage noir se répercutaient un à un contre ma conscience et grossissait ma culpabilité. Je devais agir maintenant, repousser dans un premier temps l'ennemi pour laisser les profanes s'enfuir dans des lieux en sécurité, quoique je doute que Fiore détienne de tels lieux.

J'accourrais sur la première créature démoniaque que je vis de loin, ce dernier s'en prenant sans pitié aux plus faibles à l'aide d'une grande massue assortie de piques en acier. A quelques mètres de lui, je bondissais contre son dos sous ma vraie forme hybride, mon épée à double lame à la main que j'abattis d'un mouvement horizontal sur sa tête. Dû à l'offensive surprise et de surcroît par derrière, je n'eus aucun mal à le décapiter sous les yeux sanglotants et désespérés de ses futures victimes. J'avoue que j'aurais pu être plus délicate sur le coup pour les âmes sensibles mais ma rage m'envahit entourée par tant de violence et en soit, il était question de la survie de la magie et notamment de l'espèce humaine. Je leur indiquais d'aller dans la foret assez rapidement étant donné qu'ils étaient à la périphérie de la ville mais les autres habitants devraient impérativement se réfugier dans la tour du Conseil le temps que son armée puisse anéantir cette menace. Je m'enfonçais déterminée dans les profondeurs de la ville, jouant de malice et de subterfuges pour tuer les démons, aux premiers abords ils me semblaient très faible sans doute du menu fretin. Quelques uns possédaient tout de même une résistance plus accrue, m'obligeant parfois à m'y reprendre à deux fois pour les abattre de sang-froid. Cela me permettait de conserver ma magie en cas de besoin, j'escomptais sur l'espoir que ce soit les seuls démons que Zeleph aurait à nous envoyer. Néanmoins, il n'avait pas concocté une tactique pendant des mois pour que la bataille soit aussi facile.

En chemin, je croisais une escouade constituant l'armée du Conseil Magique à l'aide de leur tenue, je reconnus notamment leur capitaine Lahar, ils étaient au prise avec un groupe de démon. Ils réussirent tant bien que mal à maintenir leur position, je décidais donc de les rejoindre afin de leur prêter main forte.

- Dame Yoruichi, vous ici, je pensais que vous étiez à l'étranger. S'exclama Lahar essoufflé

- Je suis revenue dès que j'ai compris les objectifs de Zeleph, il est quelques part sur le continent à mener l'une de ses troupes je suppose en bon général. Ou sont les autres membres du Conseil Magique.

- Je ne sais pas, on nous a ordonné de défendre le centre de la ville pendant qu'une autre partie faisait évacuer les habitants, mais il en vient de tous les cotés, nous sommes débordés.

- Je suis là pour vous donner un coup de pattes, escorter le reste des habitants dans la tour, nous devons faire en sorte que personne n'atteigne celle-ci. Votre priorité est protéger le maximum de gens, la mienne sera de vous couvrir autant temps que vous en aurez besoin, je vais me faire un plaisir d'écraser ces bêtes sanguinaires.

L'heure du combat est enfin arrivé, sonnée par le glas des glaives et des lances, le courage et la détermination de chacun sera mise à rude épreuve lors de cet affrontement dont l'avenir de Fiore dépend.

Voix:
 





Cadeaux :3:
 


Dernière édition par Yoruichi Shizuma le Mer 5 Avr - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mar 4 Avr - 22:57



    J'avais fais hier une très bonne rencontre avec Ara Hann que je pouvais maintenant considérer comme une amie de la guilde Sabertooth. Nous nous étions rencontrées dans une plaine magnifique avec un cerisier qui ne risquait pas d'être oublié par moi, tant ce dernier était beau. Hélas, alors que je cherchais toujours mon chemin pour rentrer à Magnolia, je me rendais compte quelques heures de marche plus tard que j'avais pris la mauvaise direction. En effet, j'ai passé ma nuit à gravir des grosses roches, des heures à piétiner dans l'herbe, et surtout quelques pauses bien méritées assise à même le sable et les cailloux. Cependant ma nuit ne fut pas tranquille pour autant, je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler mais la nuit à Fiore il règne une autre ambiance dont celle des monstres qui apparaissent sauvagement dans votre dos en grognant.

    Alors forcément, j'ai dû à maintes reprises m'enfuir, ne m'imaginez même pas en train de combattre car je frissonnais et je pleurais de trouille en courant à toute allure lorsque je croisais le regard d'un monstre affamé. Le calme était revenu après m'être planquée derrière de nombreuses roches très hautes, c'est assez pratique d'être petite en fait. Bref, après avoir fui le dernier monstre vraiment hideux, j'ai pu soupirer de soulagement et apercevoir à quelques kilomètres devant moi des lumières partout. Je m'y suis donc rendue et dans la pénombre cela ressemblait à un ciel étoilé bien que ces étoiles étaient plus grosses que la normale. J'atterrissais lentement dans une ville charmante qui m'accueillait par des pavés, tandis que le soleil pointait le bout de son nez, dessinant doucement l'ombre de mon corps devant moi. « Pfiouuuu, quelle nuit de folie ! Si seulement j'étais assez forte pour me défendre contre ces bestioles hideuses. » M'exclamais-je, tandis que les lampadaires lacryma s'éteignaient furtivement.

    Bientôt le ciel s'éclaircissait, les étoiles disparaissaient et les oiseaux chantaient tandis que les volets des maisons s'ouvraient. Et enfin, les premières odeurs du matin me donnaient super faim. Le pain chauuuud !!! Cherchant alors à trouver une boulangerie dans le coin je me suis mise à me balader en cette ville de plus en plus jolie au fil de mes découvertes. Les fleurs en pot au bord des fenêtres, certes cela ne me dépaysait pas de Magnolia, mais cela avait plus de charme, en quoi ? Je ne saurais pas vous dire, peut-être le fait de juste découvrir pour la première fois cette ville. D'ailleurs si ma mémoire est bonne, la pancarte à l'entrée nommait cette ville comme étant Era.

    Je trouvais enfin la boulangerie qui me faisait baver d'envie malgré que mes genoux et mes chevilles n'en puissent absolument plus de marcher, je continuais par une faim qui faisait grogner très bruyamment mon ventre. Je m'aventurais alors à l'intérieur après avoir fais le lèche-vitrine habituel et je m'adressais à une petite dame âgée qui me disait de ressortir car elle installait toujours son stand sur la place devant sa boutique. Allez savoir pourquoi, m'enfin bon, je lui proposais tout de même mon aide et au final elle a accepté. Ce n'est pas que je sois capricieuse de vouloir manger à tout prix gratuitement et qu'à force j'ai développé des méthodes qui fonctionnent bien pour y parvenir, c'est plutôt qu'aider les gens âgés m'a toujours plu.

    Et donc la vieille dame que je nommais gentiment "grand mère" et moi, nous retrouvions sur le stand devant sa boulangerie avec des paniers de pain encore tout chauds. Leur prix ? Bizarrement il n'y en avait pas, parce que j'ai bien l'impression qu'elle offrait tout à ses clients V.I.P et d'ailleurs ceux-ci ne tardaient pas à pointer le bout de leur nez. Mais ils n'étaient pas seuls. Au fil de cette matinée charmante, l'ambiance changea tout à coup alors que je me goinfrais de petits pains. Un homme vêtu d'une armure et d'une lance s'approchait de moi pour me dire de quitter les lieux. Comme ça ?! Aussi gratuitement ? « Il en est hors de question ! » Lui répondais-je dans ma gourmandise innocente sous le sourire de la mémé. De toute façon, je n'avais rien fais de mal, je ne voyais pas pourquoi je devais m'en aller, mais il réitérait ses propos sans s'expliquer. « C'est inutile d'insister, je n'ai rien fais de mal pour mériter de m'en aller alors je ne partirais pas ! »

    Il soupirait et se frottait les cheveux, commençant une conversation avec moi en m'expliquant qu'il faudrait fuir pour survivre ou attaquer si j'étais mage, parce qu'en gros des monstres se préparaient à arriver... Mouais à d'autres ! L'homme pressé finit par partir après avoir explicitement dit la même chose à la vieille dame. Comment il veut qu'elle combatte ?! Il a vu son âge ?! Quel crétin ce type en armure ! Il n'a pas la moindre jugeote. Mais en bref, alors que je prenais un dernier pain en bouche, la grand mère prit sa canne et s'enferma aussitôt dans sa boutique, volet fermé en un claquement de doigt. Je n'ai pas eu le temps de savoir pourquoi. C'est en me retournant que je compris vite ce qui m'arrivait : un démon de ma hauteur était apparu derrière moi. Violet, trois yeux, et un sourire abominable sur les lèvres, toutefois même mon coup fatal d'un réflexe hasardeux ne put le toucher. Ce monstre avait la capacité d'être intangible à sa guise, ce que je ne comprenais que trop tard.

    Il a ri de mon coup futile et s'est empressé de m'envoyer violemment dans le mur d'un revers de patte. « Espèce de... grr... T'aurais jamais dû faire ça ! ... Grrr... Espèce de ! J'vais t'étrangler avec tes dents ! » M'exclamais-je en me frottant la tête tout en me relevant. Je comprends enfin après des cris de panique que toute la ville et pas seulement moi, toute Era est attaquée par la bande de nigots de ce monstre. Je n'ai pas le choix, je suis mage, je vais devoir me battre moi aussi, ça tombe bien j'ai un compte à régler avec ce clown fantôme.

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 19/01/2017

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
12/200  (12/200)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mar 11 Avr - 18:38

Spoiler:
 


Accompagnée par un figurant payé pour jouer le rôle de celui qui était mon responsable, je m’étais faite oublier dans un coin de la salle de gala. Un cocktail sucré sans alcool en main, le regard un peu vague l’air perdu, j’observais en fait avec attention un homme. Un homme dans la fleur du troisième âge, épargné par la calvitie, mais pas par le temps qui avait transformé ses cheveux blonds en d’élégants fils d’argent. Une épaisse paire de lunettes rectangulaire reposait sur son nez, sa couleur sombre ne mettant que plus en valeur son regard bleu métallique. Un sourire charmeur sur le visage il semblait apprécier la soirée qu’il passait auprès de gens qui comme lui étaient d’importants piliers de l’économie de leur contrée.
Aux petites frappes, je l’avais présenté comme étant un de nos principaux financiers, un chef d’entreprise qui à son insu travaillait pour notre cause monétaire. Ses contrats auraient été déroutés et retouchés pour faire de nous les uniques bénéficiaires de ses œuvres, aussi ambitieuses et lucratives pouvaient-elles être. Toutefois, seuls mes proches, la vingtaine de mages qui constituaient mon escouade la plus aboutie, étaient au courant de la situation. Non il ne s’agissait point d’un quelconque pigeon, ou même d’une victime lambda prise sur le tas, loin de là. Ryuusaki Asahi, l’entrepreneur immobilier à succès de Fiore est se révélait être le géniteur ! Non pas de ce corps, non pas de ces chairs, mais de l’âme et de l’esprit qui l’habitait.

Le faire travailler comme une mule pour mon compte ? C’était tout bonnement impossible. Toute petite déjà, avant que je ne sois vendue comme esclave, j’avais conscience que père était un homme à la fois prudent et dur en affaire. Avec lui, s’était l’expérience et le pragmatisme qui s’exprimaient. Chacun de ses dossiers était traité en toute abnégation de sentiments et ce n’était qu’après la résolution ou l’aboutissement de ces derniers qu’il laissait parler son cœur comme son professionnalisme. Il n’avait que peu d’ennemis, il s’agissait généralement les dirigeants des entreprises qui s’étaient frottées à Asahi Kensetsu (Constructions Asahi) ; ceci dit la haine due à ces effondrements sociétaires ne s’arrêtait qu’aux têtes de celles-ci. Père mettait un point d’honneur en la récupération des employés qu’il avait ainsi privés de salaire, leur répétant à chaque fois cette devise : « Le corps n’a pas à payer pour les fautes de la tête ».
Il gardait pour ses propres bureaux ceux qui excellaient dans leur domaine tout en dispatchant à ses partenaires les effectifs lambda de feu la société ; sa propre version de « fuite des cerveaux » en somme.

- Mais en vrai elles te vont bien ces robes, Tany… Tamara san… s’était empressée de corriger Fidget alors que je dirigeais un regard noir contre elle.

La Nimbat posée sur mon épaule eu tôt fait de détourner son regard émeraude, son habituelle laissé aller ayant encore une fois manqué de faire sauter ma couverture ; encore heureux personne n’était aux alentours pour entendre sa langue fourcher. Mais je m’égare, qu’est-ce qu’une criminelle telle que moi pouvait bien faire dans un gala de riche à Era ? La réponse était bien simple, je faisais preuve d’égoïsme.
Père en ces nouvelles chaires ne m’avait pas reconnue, mais j’avais tout de même soigneusement évité de l’approcher, ce requin pouvait parfois se montrer étonnamment perspicace et borné… n’eût été l’invitation quelque peu menaçante vis-à-vis de nombre de ses contrats que je lui avais fait parvenir, il ne se serait montré ; préférant éviter ce genre de « cérémonie ». Mais ces fameux contrats n’étaient nullement en causes ; nous nous trouvions en Era depuis moins d’une semaine pour sa seule et unique protection. Quoi de mieux que la ville où se trouvait le centre du conseil magique pour compter sur une sécurité des plus efficace ?

Ça faisait quelque temps déjà que me parvenaient des rapports inquiétants. La plupart des instruments de mesure magiques de moult zones avaient tendance s’affoler. Une fois où deux l’on pouvait croire à une défaillance de l’appareil, mais lorsque ce genre de phénomène se répéta encore et encore depuis un certain temps déjà, j’étais en droit de me poser des questions. Ce n’était que suppositions, mais quelque part, une organisation ou un groupe magique, quel qu’il soit préparait probablement quelque chose ; quelque chose qui requérait une force magique incommensurable, quelque chose qui allait très certainement frapper aux quatre coins de Fiore. C’est finalement l’instinct de survie qui m’avait fait prendre des dispositions, ma milice se retrouvait en grande partie à surveiller les villes où logeaient nos contractants. Quant à moi je m’étais dévouée à la survie de l’une des quelques personnes dont la vie avait du prix à mes yeux…

- N’em… n’empêche ils sont bon ces choco hic… ces chocolats hic… je sais pas comment ils font pour qu’il soit froid quand tu le man… hic… ge et chaud qu… quand… hic, quand tu l’avale. Fit ma coéquipière à fourrure qui ne semblait plus capable ne serait-ce que restée correctement assise sur mon épaule.

Un « SPLAAAT ! » sonore suivit la claque frontale que je m’étais infligée, descendant lentement la main sur mon visage, je finis par la gloutonne avant qu’elle ne finisse au sol. L’esprit trop accaparé par père et par la journée qui nous attendait j’en avais oublié de surveiller ce qu’elle gobait… Il n’avait fallu que quelques chocolats fourrés à la liqueur pour qu’elle se mette à tourner de l’œil. Toutefois… si je n’avais pas fait vœu de garder ces nouvelles chaires saines, je l’aurais probablement accompagnée dans son ivresse après avoir entendu les crieurs du conseil.
L’après-midi même l’information était enfin tombée, j’observais père avec intérêt, car j’avais conscience que dans quelques heures, nombre d’âmes de cette ville allaient rejoindre leur créateur. Cela avait pris le temps, mais le conseil avait fini par comprendre ce qui se tramait, un complot comme quoi Zelef allait porter un assaut dévastateur sur les différentes villes du continent. Nuls ne savait comment il comptait s’y prendre, mais les sourires crispés qui ornait les visages des nobles en cette soirée étaient bels et bien signe avant-coureur que tous redoutaient la fin. Aucun ne voulait céder à la panique, la plupart tâchaient de garder une attitude calme pour ne pas paraître faibles devant d’éventuels ennemis financiers ; de mon point de vue ceci ne faisait que créer une scène grotesque où chacun essayait de dissimuler son effroi derrière une comédie de seconde zone… Pourquoi n’étaient-ils pas déjà tassés dans des bunkers sécurisés ? Simplement parce que ceux-ci étaient encore en voie de préparation pour accueillir la vie. Les lacrimas devaient être remplacées, les salles de vie un peu retouchées puis dépoussiérées et bien entendu, salles » VIP « se devaient d’être remise en parfait état pour que s’y rendent les plus fortunés… comme quoi, la vie de ce vieil homme de quatre-vingts ans, ironiquement ancien client de mes tortionnaires simplement gratifiées de quelque jewels avait plus de valeur que celle d’une dizaine d’enfants des bas quartiers…

Ironiquement ledit vieil homme était un ancien client de mes tortionnaires, ou propriétaires… ; comme toute leur clientèle, il était donc devenu le mien. Seulement… de ce que j’avais vu de ses séances, dissimulée derrière une vitre teintée faisant office de miroir, ce vieillard jouant les papys gâteux n’était en fait qu’individu de la pire espèce… à telle enseigne que je me servais de ses « visites » comme punitions pour celles de mes filles qui me décevaient ; le message est vite passé. Des ressentiments ? Du dégout ? Une forme d’aversion pour le conseil ? Non, pas la moindre. J’avais compris depuis plus d’une dizaine d’années déjà que ce n’était qu’un système comme un autre, et comme dans tout système il y avait des facettes que leurs propres employés refusaient probablement de voir ; conscient de ces… imperfections, mais aussi conscient qu’elles faisaient partie de cet ordre qu’ils défendaient.
Pour ce qui était de notre « connaissance commune » aux gouts particuliers, comme plusieurs têtes familières que j’ai rencontrées au court de ces soirées, le conseil péchait par ignorance. Ce n’était que la preuve que les importants investissements dans la sécurité de l’identité de nos clients portaient ses fru…

- GNAAAAAA HA HA HA ! Je suis un Dragon ! Un Dragon Orange qui crache de la lave et du chocolat chaud ! Craignez m… S’éleva soudainement la voix de Fidget. J’allais moi-même lui fermer la bouche lorsqu’elle porta une patte à celle-ci.… OoOo…. Ooo j’crois… je crois que je me sens pas bien…

- Bon sang mais qu’est-ce que tu… commençais-je avant de tourner la tête vers les papiers de chocolat qu’elle avait ingurgite. Voyant des sucreries presqu’aussi grosses que mes poings et quatre emballages vides à mes pieds, je m’éclipsai sans plus attendre avec la Nimbat sur le point d’offrir un spectacle ragoutant. Ta gourmandise nous perdra un jour Fidget…

-... Bleurp…

_____________________________


Mes yeux s’ouvrirent à l’heure habituelle, approximativement quatre heures et demie. Pendant que mon compagnon à fourrure rendait une bonne partie de ce qu’elle avait boulotté de la soirée, l’évacuation des nobles et hommes d’affaires faisant tourner les fonds de Fiore avait débuté. Je n’aurais probablement pas pu fermer l’œil si j’avais su pères hors desdits bunkers… ces privilégiés au même endroit, leur évacuation s’était passée vite et bien ; seulement maintenant restait le problème de la population. Beaucoup s’étaient rendu aux endroits indiqués par la garde pour eux aussi se mettre à l’abri, certains posaient problème aux entrées des zones réfugiées, car ils souhaitaient sauver trop de matériel en plus de leur propre personne. Ne se rendant pas compte qu’une charrette prenait à elle seule la place de trois à quatre personnes… Ou si, ils s’en rendaient très certainement compte, mais refusaient tout de même de sauver ces vies à détriment de leur possession... quoi de plus humain qu’un irrationnel égoïsme ?
Puis il y avait les autres, ceux-là mêmes qui croyaient qu’il ne s’agissait que d’un exercice pour une fois au moins utiliser les bunkers. Ceux qui n’y croyaient pas et refusaient d’abandonner leur activité matinale pour des « balivernes » et enfin les rêveurs qui croyaient encore au père Noël ; se disant que la garde aura tôt fait de régler ceci auquel cas nul besoin qu’ils se déplacent…

- Quoi kékiche pache…. ? Fit la voix à moitié réveillée de Fidget, une brioche dans la bouche.

- Franchement il faudra que tu m’explique, comment tu fais pour manger dans un moment pareil…

- Je ne veux pas mourir le ventre vide ! Si au paradis y a une looooooongue file d’attente, tu t’imagines si ya pas de snack sur la route ? Repris la créature ailée en reprenant une bouchée.

J’étais sur le point de lui répondre lorsqu’une incroyable pression magique me cloua le bec. Ce n’était pas une attaque, encore moins un sort de protection, mais les résidus d’un ou de plusieurs sorts lancés à proximité. La plupart des non-mages ou des apprentis ne la percevraient pas, mais n’importe quel vétéran ici devait avoir perçu l’onde de choc. Et naturellement, moins d’une dizaine de minutes après nous parvinrent les premiers cris…
Quittant ma chambre d’hôtel en toute hâte, je me réfugiai sur le toit où j’avais prévu de bénéficier d’une vue sur la ville, ce fut pour y confirmer mes prévisions. Des portails magiques avaient été ouverts, tout autour de la ville ou presque. La plupart étaient démesurément grands, comme si ce qui devait les emprunter était loin d’avoir une taille humaine… après tous nous parlons de démons créés par l’un des plus puissants sinon le plus puissant mage que cette terre n’ait jamais porté.

De nouveaux cris m’interpelèrent et je les vis, au détour d’une ruelle se rependre dans la ville comme une sombre fumée. Ils avaient une forme humanoïde, mais ça s’arrêtait là. Haut de près de deux mètres, une musculature si imposante qu’ils semblaient capables d’accueillir deux à trois hommes moyens dans leur corps, ces êtres avançaient dans la rue, s’insinuaient dans les maisons, et ressortaient couvert de sang ou trainant derrière eux les restes de leur victime. Leur facies qui me semblaient figés sur l’inexpressif se gratifiait de temps à autre d’un sourire malsain, découvrant une dentition blanche, jurant fortement avec leur peau noir ébène. Des yeux démesurément gros ne semblant jamais se fermer ou se plisser, des narines hautes pour une gueule près du menton, tout jusqu’à ces ridicules antennes au sommet de leur crane semblait être un mixte entre l’humain et le monstre.
Ceci dit, hormis leur physique et ce côté dérangeant qu’ils dégageaient, un dernier point piquait ma curiosité. Pourquoi leur peau brillait-elle tant ? Quelque minute plus tard, alors que le sang et les tripes de civils jonchaient le sol sur leur passage, l’arrivée de la garde répondit à ma dernière question. Premièrement, j’étais maintenant en mesure de le confirmer, ces abominations n’attaquaient pas pour se nourrir, mais dans le simple but de tremper leurs doigts dans de la chaire. L’affrontement qui opposa la clique de démons au quelque gardes courageux… ou plutôt fou furieux se solda en un véritable massacre. Nombre des gardes de la ville finirent en plusieurs morceaux, dans des hurlements d’outre-tombe. Certain, tétaniser devant leur ami de la veille ce faisant éviscérer en ce jour semblait attendre sagement leur tour, tandis que les plus couards, ou les plus vifs d’esprit prirent leurs jambes à leur cou…

- Tanyaaaaaaaaaaaa…

Finalement le sacrifice de ces non-mages m’avait appris quelque chose, les armes conventionnelles rebondissaient sur eux comme une balle en caoutchouc.

-… Tanya… Tanya…

J’en concluais donc que leur peau devait s’apparentera une armure assez résistante, ou que de la magie s’y rependait pour transformer ces montagnes de muscles en véritables murailles contre les assauts adver…

- Tany…

- QUOI !!! Me retournai-je finalement en hurlant vers la Nimbat dont la voix tremblait depuis tout à l’heure.

Elle pointait du doigt une de ces créatures, elle aussi tétanisée par la peur, je me surpris à me demander comment faisait-elle pour se maintenir en l’air alors que ses ailes bougeaient si peu. Suivant son regard, je tombai sur ladite créature, à juste une rue qui avait arrêté tout mouvement, se contentant de me fixer d’un regard froid.
Je restai figée un instant, non pas de terreur, mais de surprise. Même à cette distance cette chose semblait capable de me voir avec précision. À peine eu-je froissé un muscle que le démon prit la position d’un athlète près à courir le trois cents mètres magique, le temps que je m’en rende compte, il filait vers moi comme un véritable missile. Me servant du yami no undo* pour dans une impulsion magique m’écarter de sa trajectoire, je remarquer un phénomène étrange ; son déplacement rectiligne avait tenté de s’adapter à ma manœuvre d’esquive. Comment avait-il fait pour dévier en plein ai…

- c.. c.ccc.ccc C’EST DE LA TRIIIICHE ! LES MONSTRES NE DEVRAIENT PAS SAVOIR VOLER !!! Hurla la voix de Fidget qui s’était accrochée à moi. Le pire étant qu’elle ne pensait pas si bien dire…


Atterrissant lourdement après m’être écrasé contre la cheminée qui me servait de couverture, je compris enfin à quoi me faisaient penser ces créatures sorties d’un cauchemar malsain. La carapace que formait sa peau sur son dos s’était ouverte, telle une porte à deux battants, libérant de leur prison deux paires d’ailes à peine un peu moins sombres que ces monstruosités. Le bruit était plus fort, mais très familier, leur apparence, leur mouvement parfois saccadé et cette odeur particulièrement répugnante n’étaient qu’en corrélation avec une seule saloperie en ce monde…



- J’aimerais bien qu’on me présente le glandu qui s’est amusé à fusionner blattes et humains… fis-je en prenant une position de combat, alors qu’apparaissaient à mes poings des effluves ténébreux et que commençaient leur rotation autour de ma personne les sphères chargées de ma protection. Je vais lui faire part de ma manière de penser…
Rapidement, visiblement attirés par leur congénère, le bâtiment se retrouva encerclé par ces saloperies, cinq d’entre eux avaient aussi emprunté la voie des airs, mais restèrent en vol stationnaire… observant la situation.

- Saaaa…. Sensō no Jikan da… Lâchai-je avec un sourire dément…



Sorts Utilisés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/12/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
75/450  (75/450)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Dim 16 Avr - 2:37

“Soeurette ? Shiemi ? Où est tu ? SHIEMI !!! “

Une fumée noire envahissait progressivement le royaume de Akimi, tandis qu’un cri victorieux se répandu dans le camp vainqueur de cette guerre civile. Après moult jour de résistance et de combat, la victoire des résistants étaient sans appels, ils avaient gagné et exprimé leurs joies très clairement. Cependant, si tout était si beau, cela n’aurait pas eût d’intérêt car contre toute attente, la jeune femme venait de perdre sa jeune sœur dans le combat, elle avait disparu sans laisser de trace, était-elle morte ? Akimi ne le savait pas et cela l’nquiétait. Après cette dure victoire, la jeune femme se mit alors à chercher sa petite protégée à travers tout le royaume, mais elle n’y était pas…Où était-elle ? La peur de la demoiselle se faisait ressentir dans sa famille et son royaume, le peuple ressentait sa tristesse, les combattant éprouver ces sentiments, elle n’était plus elle-même. Cette année-là, la jeune femme avait gagné une bataille mais avait perdu le plus gros des trésors, elle n’avait réussi à garder sa précieuse sœur prêt d’elle. Après ce jour, Akimi déserta le royaume sous l’autorisation de ses parents et quitta le continent des hybrides pour aller rejoindre celui des humains dit “normaux“.

******************************

Cela faisait maintenant deux ans que les jeunes hybrides étaient à la recherche de sa soeurette, comme si sa vie ne consistait qu’à deux choses, détruire le monde de ces scientifiques, mais surtout retrouvé sa sœur pour la ramener parmi les siens, parmi sa famille. Elle avait affronté beaucoup trop d’hybride, des personnes se battant intérieurement contre cette transformation et qui finissait par devenir fou de rage et de détresse, il devenait des pantins idéals pour les scientifiques. Après une longue route à travers le continent, la demoiselle c’était arrêté pendant la nuit dans la petite ville d’Era pour se reposer et pouvoir entamer un plan dans la destruction de ses satané scientifique, mais aussi dans les retrouvailles de sa sœur. Elle passa le majeur parti de la nuit à travailler, réunissant les indices, les trouvailles et rumeurs, mais rien ne l’empêcher de repenser à son passé. Elle regardait ses mains et ferma les yeux en les voyant remplit d’écaille…Cela faisait maintenant 5 ans qu’elle était devenue une hybride et plus le temps passé, plus les écailles sur ses bras prenait du terrain et commençait à envahir ses mains. Les posant alors sur la table et posant son front contre son autre main et soupira lourdement avant de s’effondrer de fatigue sur le dit bureau.

La nuit passa rapidement, elle était plongée dans un rêve sans fin lorsque soudain, une explosion la fit se réveiller en sursaut. Regardant autour d’elle, Akimi ne comprit pas de suite la situation mais en regardant par la fenêtre, elle comprit alors avec rapidité que de la fumer commencer à se répandre dans le ciel. Plissant les yeux, elle remarqua d’autre explosion non loin de la première, comme si une bataille venait d’éclater dans la ville sans même que la jeune femme ne le remarque. Mettant alors ses gants sur ses mains pour cacher les écailles qui venait d’apparaitre, la jeune femme sortie alors du bâtiment qui la loger pour ensuite courir vers les explosions. Sur son chemin, elle découvrit quelques cadavres et du sang noirs immonde. Elle ne comprenait pas ce qui se passait, tant de cadavre de créature inconnu, elle ne savait pas du tout ce qui se passé, en même temps, elle n’était pas de ce royaume, alors elle ne pouvait connaitre les autres dangers de ce monde. Cependant, malgré son incompréhension sur la question, Akimi compris que ce n’était pas un jeu et qu’il fallait aider ceux qui combattait, mais qu’allait-elle faire ? Ces créatures ne semblait pas avoir de cœur, comment sa magie pourrait-elle être utile ? Serrant les poings, elle continua sa course et au tournant d’une ruelle tomba sur des mages combattant des monstres dont le nombres étaient de 7. Les mages avaient du mal à combattre ses créatures et sans hésiter, Akimi fonça droit vers les bêtes et sautant grâce à un salto bien contrôler, elle donna un puissant coup de pied dans la tête d’un des méchants pour l’envoie droit vers l’un des siens et s’écrasèrent finalement contre le mur. Retombant alors prêt des mages revêtant une sorte de cape blanche, elle comprit rapidement qu’il s’agissait en réalité de mage provenant du conseil magique du royaume. Il n’était que 3 et avaient tenus le plus longtemps possible face au monstre. Derrière les mages, il y avait trois cadavres d’adulte dont deux d’enfants qui aurait pu vivre une vie pleine de joie et de bonheur. Deux femmes tenaient les cadavres des enfants dans leurs bras, pleurant toute les larmes de leurs corps en essayant de les réveiller, se refusant de croire qu’ils étaient morts. Face à ce spectacle qui ressemblait trop à son passé, une haine certaine commença alors à grandir en elle, voire deux enfants morts ainsi lui rappeler la sœur qu’elle n’avait pu protéger et sa culpabilité venait de prendre la relève sur son envie de rester pacifique. Venant prêt des deux femmes, la belle s’accroupit alors et ferma les yeux des deux morts juvéniles avant de poser une main sur l’une des épaules des deux femmes et les regarda avec toute la tristesse possible.

-Prenez vos enfants, allez-vous réfugier et profiter de leurs présences avant que leurs âmes rejoignent les ancêtres. Ils sont peut-être morts, mais il ne mérite pas de rester ici et de finir en charpie, ils méritent le plus bel hommage qu’il soit.

Regardant les larmes des femmes coulaient à flots tandis qu’elles se relevaient pour aller directement se réfugier avec les cadavres de leurs enfants respectives. Une fois cela fait, elle se retourna alors vers les mages du conseil magique et les rejoignit pour les regarder et parler d’un plan. Les deux qu’elles avaient envoyés valser venaient de se réveiller et étaient revenu vers les autres démons pour se remettre au combat. Grognant alors, la demoiselle ferma les yeux et pria pour que sa magie opère sur ses créatures. Prenant une grande inspiration, elle mit ses mains devant elle pour former un cœur et visa les trois monstres en face d’elle et crier l’une de ses techniques basiques qui transforma deux des créatures en pierre. Souriant, elle sauta alors et utilisa sa jambe pour lancer un coup de pied magistral qui cassa les deux statuts en morceau. Retombant alors, elle continua alors de distraire ses créatures pour que les mages saint puissent attaquer directement les créatures avec plus d’efficacité qu’elle. Akimi avait réussi avec l’aide du conseil à détruire 6 des démons, cependant lorsqu’elle se retourna, elle se prit un coup de poings en plein dans le ventre, l’envoyant valser tout droit dans un immeuble, la faisant cracher du sang sous l’impact de ce coup et tomba au sol en respirant difficilement. Essuyant le sang sur ses lèvres, Akimi se releva alors avec difficulté et grogna pour sauter ensuite dans les airs grâce à sa force serpentesque et tel une fusée, transforma le haut des créatures en pierre et les explosa dans la fouler, retombant sur le sol en posant le poing au sol et reprenant son souffle. Ses gants avaient été déchirés pendant le combat et on pouvait y voir les écailles, ainsi que celle qui se cacher au niveau de sa jambe droite à cause du fait que le bas de sa robe avait été déchirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang A OS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 06/12/2016

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
50/5000  (50/5000)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Dim 16 Avr - 10:10

-18 ON


Me voilà donc enfin arriver à la grande ville d’Era , lieu ou siéger le conseil magique. En tant ordinaire, il n’y avait aucune chance pour que je vienne mettre les pieds dans ce trou à rat, mais aujourd’hui était un cas a part. Mon maître Uzu m’avait donné l’ordre d’aider a repousser l’assaut de Zeleph dans cette ville, ça ne m’enchanter pas des masses, mais bon un ordre était un ordre.

Je venais donc d’arriver dans cette ville qui était déjà a feu et a sang, tout le monde courrait pour leur vie se ruant vers le bâtiment du conseil magique pour se cacher, quant à moi, je me baladai tranquillement dans celle, si, évitant les rues avec trop de monde. Après quelques minutes de ballade dans la ville, je venais de tomber nez à nez avec une femme enceinte en train de se faire attaquer par des démons mineurs.

Il ne me fallut que quelques secondes, pour sortir mes armes à feux et m’approcher discrètement derrière les deux démons, leur tirant a chaqu’un une balle en pleine tête, la jeune femme en pleure, se mis a ramper jusqu’a moi en me remerciant de mille et une façon différente, je la regardais avec un regard quelque peu vide, puis approcha mon mousquet de son front et tira une balle dans sa tête, soudain un long frisson se mit a me parcourir de la tête au pied, laissant passer un gémissement d’entre mes lèvres.

Je recroquevillai mes bras sous ma poitrine, jetant ma tête en arrière un léger filet de bave coulant du coin de mes lèvres, je venais de comprendre quelque choses d’important, qu’en temps de guerre comme ça, je pouvais tuer qui je voulais sans que personne ne m’accuse après tout il y a toujours des pertes dans ce moment-là, je me mis a tournais sur moi-même comme une enfant, shootant d’un léger coup de pied le cadavre de la jeune femme qui me gênait, chuchotant avec un ton relativement érotique :


« Han... Maître Uzu... Heureusement que vous m’avez envoyé ici ... Je vais m’amuser comme une petite folle ...»

C’était décider, j’allais me mettre en quête de sang, je sortis un couteau et décapitai le cadavre de la jeune femme, ne gardant que la tête, je me mis à l’attacher autour de ma ceinture comme un trophée de guerre. Puis je me mis à continuer ma route en quête de nouvelle victime, me mettant ainsi a raconter ma vie à cette tête qui ne pouvait me répondre ... Elle n’était vraiment pas très bavarde pour quelqu’un qui faisait autant de remerciement il n’y a pas si longtemps.

Ne la trouvant pas très loquace , je décida de la donner au premier enfant que je croisais dans une des ruelles, il était pourchassé par des démons lui aussi, je m’arrêta , détacha la tête de ma ceinture et lui demanda d’en prendre le plus grand soin, celui si apeuré jeta la tête en l’air en courant me criant que j’étais un monstre ...

Je me tournais dans sa direction et lui tira plusieurs balles dans le dos, d’ou il se permettait de dire que j’étais un monstre ! Jeté en l’air mon nouveau compagnon, ça, il en était hors de questions, je me retournais donc face aux deux démons mineurs, qui avaient l’air légèrement sceptique quant à mon action, ils me sautèrent dessus d’un élan suicidaire.

Je glissais mes deux mousquets dans leur bouche, tirant sans aucun once de pitier , la ruelle venait d’être recouverte de sang, ainsi que ma belle robe, décidément, je n’avais pas vraiment de chance avec ça ... Maitre uzu allait encore me disputer si il me voyait dans cet état là , je ressortis mon couteau et m’approcha de l’enfant prenant sa tête a son tour, l’attachant donc a la place de la jeune femme, elle était en meilleur état et par conséquent, elle allait forcément me parler elle ! Je continuais mon chemin en sautillant, essayant de discuter avec elle, mais rien ne faisait, je ricanai tout en continuant mon bout de chemin tout en criant :


« Ah, j’aimerais avoir quelqu’un avec qui discuter un peu »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Dim 16 Avr - 12:56



Alors ce que je fais là ? Je ne le sais pas vraiment. Au début, quand j'ai entendu parler des invasions de monstres, de méchants et de démons un peu partout, je dois dire que…oui, bon, j'avoue, rien à faire. Non pas que je ne me sente pas concernée, mais…Si en fait, c'était loin de moi, et puis je ne suis pas une combattante, je ne veux que m'amuser et choisir de beaux habits, qu'on me fiche la paix.
Et puis, j'ai réfléchi, quand même. Je veux être connue, c'est bien pour ça que je suis dans ma guilde, celle des héros, et que j'y ai un rôle secret, celui pour lequel Magna m'a acceptée et formée. Donc là, finalement, c'était l'occasion de me mettre en action, pour lui et pour la guilde.
Sauf que je ne veux pas me battre, j'ai trop peur. Je vais devoir ruser, éviter les endroits violents, rester en arrière des champs de bataille pour œuvrer dans l'ombre. Bon, j'ai pour moi mon apparence de celle qui ne présente aucun risque, qui se méfierait de Fumiko, cette si excentrique, si gentille, si naïve Fumiko ?

Era est la ville d'intellectuels, par excellence, on peut supposer que les gens utilisent plus ici leurs neurones que leurs armes, je ne m'attends pas à une guerre très active en ce lieu, ça m'arrange. Quoique… C'est aussi le fief de la magie, il ne faudrait pas que je me retrouve au beau milieu de lancers de sorts, qui m'atterriraient dessus par inadvertance.
Quand j'arrive en place, je ne suis pas bien fière. Qui se cache derrière ce jeune homme aux cheveux trop mal coiffés pour être honnête ? Qui derrière cette vieille à l'œil trop vif pour son âge ? Et cette petite fille qui me dévisage curieusement, est-elle vraiment ce qu'elle paraît ? Ils me paraissent tous suspects, seraient-ils des mauvais ? Les gens ont l'air affolés, mais pourquoi ? Ont-il peur des étrangers ou simplement la frayeur d'être découverts de leur vraie nature ?
C'est que je ne suis pas spécialiste des démons, moi, ça se repère comment ? A la vue, à l'odeur ?

Justement, une odeur appétissante vient me titiller les narines, reconnaissable entre toutes, celle du pain chaud. Devant moi, encore au loin, je distingue ce qui me paraît être un étal devant une boulangerie, qui présente des pains dorés, tenu par deux personnes. Me rapprochant, je vois qu'il s'agit là d'une vieille dame et de sa petite fille, en pleine discussion avec un client agité, semble t-il. M'avançant encore, la mine du type me renseigne sur sa nature, une armure n'indique pas le chaland ordinaire mais bien un soldat qui n'a pas l'air conciliant avec les deux femmes. Je ne sais pas ce qu'il leur dit, je préfère demeurer encore à l'écart, et garder mes distances tout en contemplant en silence, en tous les cas le fait est que la vieille prend peur et se réfugie en courant dans la boulangerie, tandis que sa petite fille aboie après le gars armé.
Finalement, la scène est assez cocasse, j'esquisse un sourire qui aurait pu se transformer en fou rire, s'il n'y avait pas eu…

- C'est quoi ce truc ?

Une espèce d'énorme hérisson mauve à trois yeux est arrivé là sans prévenir, et il envoie valser la pauvre fille contre un mur, d'un simple coup de patte. Mais le pire dans tout ça, et c'est ce qui m'a fait ravaler mon rire, c'est que cet animal étrange dégage un fumet pestilentiel, entre celle du rat crevé d'une maladie pourrissante et celle du caca de chat oublié dans un coin depuis quelques jours. Un truc qui pue comme ça, moi je vous le dis, il ne doit pas être très gentil, c'est sûr !
Je me demande si la fille va bien après cette claque. Elle se relève mais je crains que seule contre le hérisson puant, elle ne résiste pas.

- OOOOHHHH LA FILLE ? ÇA VA ?

Voilà que le grand mauve me fixe méchamment avec tous ses yeux, ses pensées ne doivent pas être amicales. Je ne vais pas l'attaquer, je ne suis pas là pour ça. Je ne dis pas que cette chose immonde m'effraie mais bon…

- Bon, ben, je vais vous laisser alors…






Dernière édition par Fumiko le Dim 16 Avr - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 20/04/2013

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Dim 16 Avr - 13:07

Deuxieme vague:

Les portails d’invocation que l’armée de zeleph  avait placer , sont maintenant prêt , des démons de plus en plus grand se mettent a arriver .

Un immense démons est apparus en plein milieu de la ville , dévasant toute les maisons sur son passage ( Pop a côté de Yuzuru et Fumiko)

Des engins de guerre commencent a arriver tout autour de la ville ( catapulte ) et se mettent a lancer des lacrimas  de feu sur toute la ville.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D GH
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 29/09/2014
Age : 24

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
35/450  (35/450)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Lun 17 Avr - 12:44

Spoiler:
 


Bataille à Era – acte II les ennuis commencent

et si j'en profitais pour piquer un ou deux bouquins...

 Plus je m'enfonçais dans les artères sinueuses de cette ville, plus les cris se faisaient nombreux. Et si je n'avais encore croisé aucun cadavre, cette fois-ci il y en avait à foison. Déchirés en deux, éventrés sans la moindre pitié, certains agonisaient encore et regardaient le ciel en appelant leur maman, ou implorant qu'on les sauve, comme si leurs blessures étaient tout à fait bénignes et qu'on pouvait les en guérir. Je passais avec dédain, ignorant leurs cris de détresse, et réfléchissais à ce que je pouvais faire, vu que j'étais à présent bien malgré moi pris dans une bataille qui s'annonçait dantesque, il allait bien falloir que je défende ma vie. Je ne tenais pas plus que cela au sort de cette ville, mais je devais avouer que la perspective de voir la bibliothèque que pouvait abriter cette ville disparaître à cause de saletés de démons ne me plaisait guère. Bon gré mal gré, je décidais donc que je tuerais autant de créatures que possible. Bon si un passant ou un deux devait crever sous mes yeux, ce n'était pas bien grave il y avait toujours des pertes collatérales à la guerre...

Mais d'ailleurs, en parlant de bibliothèque... Avec la bataille en cours, elle devait être assez peu gardée, tous les soldats devaient être occupés à repousser les affreux qui envahissaient les quartiers ! C'était l'occasion rêvée d'aller se servir, après tout, un criminel comme moi ne va pas prendre la peine de signer le registre hein, surtout que les livres dont je comptais m'emparer n'étaient pas vraiment des contes pour enfants, on était plutôt dans les histoires d'horreur qu'on hésite à se raconter au coin du feu de peur de déclencher une malédiction. Je voulais en savoir plus sur ma marque, sur le pouvoir qu'elle me conférait. Pour le moment, mon dos était presque entièrement couvert, mes bras l'étaient jusqu'aux poignets, et une partie de mon cou avait été marquée. J'ignorais ce qu'il arriverait à terme lorsque celle-ci aurait entièrement noirci ma peau d'albâtre, mais je préférais être sûr d'en avoir le contrôle le moment venu. Il fallait donc que je rassemble toutes les études existantes sur les sceaux démoniaques et autres malédictions. Je ne voulais pas l'éradiquer, mais je voulais faire mienne cette affliction qui m'avait conféré une telle puissance. J'ignorais tant de chose sur elle ! Tout ce que j'avais pu apprendre, c'est que ce fragment serait l'écaille d'un très ancien démon, l'un des tout premiers invoqués par Zeleph. Peut être d'ailleurs que l'un des saligauds qui attaquaient cette ville pouvait me renseigner... Il faudrait que je pense à en interroger un.

Je fus interrompu par un grondement sonore suivi de tremblements qui me firent perdre l'équilibre. A peine ma stabilité retrouvée, je remarquais une pluie de grandes sphères qui tombaient du ciel, s'écrasant sur les bâtiments en provoquant des explosions de flammes dévorantes qui brûlaient un à un les bâtisses locales, alors qu'un immense démon venait d'apparaître en pleine ville, dépassant de plusieurs dizaines de mètres la citadelle qui ne pouvait que contempler l'apocalypse qui s'abattait sur elle. Bon. Pas le temps de chercher à interroger l'un de ces charmants visiteurs, il fallait que je sauve au moins quelques livres pour ma collection personnelle et que je me tire d'ici avec le vaisseau. Reprenant ma course, je traversais une artère désertée de ses habitants – si toutefois il en restait encore en vie dans les parages – et me cachait autant que possible les yeux de la lueur aveuglante des flammes qui s'étaient étendues à une grosse partie des bas quartiers. Je repérais alors au loin un escalier qui semblait rejoindre le centre-ville, et décidais de l'emprunter, non sans éviter quelques morceaux de corps répandus sur le sol avec un dégoût certain. Si au moins ils avaient eu une quelconque utilité dans leur mort ! Mais là, ce n'était pas avec des pécores que j'allais faire avancer la science.

Je me mis à courir alors qu'une nouvelle vague de bombes survolait la ville, et manquait de glisser alors qu'un tremblement me fit de nouveau perdre l'équilibre ; l'ennemi avait parfaitement compris qu'ils avaient fait le nécessaire pour achever ceux qui se trouvaient en contrebas, il était maintenant temps de s'en prendre aux quartiers les plus riches, là où une bonne part de survivants s'étaient probablement réfugiés en quête de protection de la part du conseil. Merde, c'était allé bien trop vite, cela voulait dire que la garde s'était resserrée dans les parages, et cela allait rendre plus compliquée mon infiltration. Je lâchai un juron en mettant un coup de pied rageur dans une tête décapitée qui venait de rouler devant moi. J'étais coincé, obligé de me battre comme un gentil sauveur ? Mince cela me faisait vraiment chier. Plus le choix, je décidais donc de redescendre dans les rues en flammes pour trouver des démons et les tuer, histoire de me défouler. Au-dessus de nous, des portails s'ouvraient, délivrant de nouvelles légions de démons bien plus gros que leurs prédécesseurs et à l'aspect bien plus redoutable, rien que par le fait que ces derniers étaient armés. Avec prudence, je fis en sorte d'être le plus éloigné possible de la zone d'arrivée de ces derniers avant qu'un portail ne s'ouvre brusquement devant moi, laissant passer une créature à l'aspect bien différent du taureau de tout à l'heure :




Ses deux yeux étaient d'un jaune brillant, mais ils n'éclairaient en rien le reste de son corps qui n'était en fait qu'une masse sombre, couverte d'une armure aux couleurs violacées. Sa main droite reposait sur une lame à la garde finement ciselée. D'une taille humaine contrairement à beaucoup de ses camarades un peu plus loin, elle semblait prête à en découdre, et aussitôt que son regard se porta sur moi, elle tira sa lame de son fourreau, poussant sur ses pieds pour me rejoindre, tentant aussitôt une attaque en estoc, la lame pointée droit sur mon cœur. Son mouvement fut si rapide que je n'eus que le temps de faire une roulade sur le côté, sentant la lame riper sur une grande partie de mon bras, projetant une coulée de liquide carmin sur le sol et l'armure du démon épéiste qui se laissa retomber avec souplesse un peu plus loin. Bordel, cela faisait tellement mal ! J'étais clairement tombé sur un gros morceau, sa vitesse allait m'empêcher de concentrer avec précision mes attaques, si toutefois elle me laissait le temps de s'en prendre à elle. Je me redressais, tenant mon bras ensanglanté avant de recouvrir la plaie de l'ombre du bras blessé. Je ne pouvais guérir mon membre de cette manière, mais je pouvais au moins contenir l'hémorragie. Je pris position alors que la créature s'était de nouveau mise en position d'attaque, et concentrai l'ombre la plus proche, celle d'une maison épargnée par les flammes pour me forger un bouclier. Mon adversaire se lança à l'attaque alors que je venais d'achever ma construction, et le choc fut violent, me repoussant sur plusieurs mètres, mais je pus garder mon équilibre sans avoir subi de dégâts majeurs. Toutefois, je ne pouvais pas me battre trop longtemps en utilisant des ombres aussi grandes. J'allais devoir rapidement trouver un moyen de répliquer.

«  Bon... T'as clairement l'air coriace toi. Tu dois en savoir plus que ton pote de tout à l'heure avec un peu de chance. Allez viens y donc !  »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D CS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 29
Localisation : Là ou tu sais. Tu me cherche, tu me trouvera sur ta route ~

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
244/450  (244/450)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Lun 24 Avr - 21:32

Le chaos et la désolation figura au programme, le ciel fut gris et partiellement couvert par les fumées des débris et incendie émanant des flammes. Des rugissements et des grognement rauque se fit entendre pas loin du quartier civil d'Era se mélangeant avec celle des cris de la population affolés et terrifié. Non loin de la zone portuaire d'Era, gît le corps inanimé d'un jeune homme évanouit d'épuisement. Voilà pourquoi il n'avait jamais recours au Phase-shift aussi peut que sa métamorphose n'en soit que minime dans la durée et non-régulière, cela lui coûte pas mal d'énergie fort heureusement sa sieste a prit fin. Le mal choisit toujours le bon moment pour se manifester comme pour agir, il a tendance de laisser croire à l'humanité que la paix et prospérité sera éternel, jamais rien ne viendra perturber la population qui en occupent ces terres... Grosse erreur ! Il attend juste qu'au fil des siècles que les humains et leur civilisations prennent place en surnombre en s'agrandissant au sein de leur communauté car ainsi, il serait plus facile de frapper et de provoquer des pertes innombrables dans leur densité, les victimes terrestres pleureront leur morts, le désespoir s'installera en eux, la haine et la rancune prendra encore plus d'ampleur et les hommes finiront par s'éteindre aussi bien en étant éradiquer par les ténèbres comme en se faisant la guerre entre eux.



Aiie !!... Saleté de volatile !

Setsuna se réveilla en sursaut quand il sentit des "Pic Pic" piquer son front, il rouvrit les yeux encore flous en s'entant des bouts de plume lui chatouiller le nez suivi d'un battement d'aile s'éloigner, il vit deux oiseaux de la taille d'un pigeon biset s'envoler au loin et comprit que ce ne fut que des inoffensifs corbeaux qui avait penser passer a table en croyant avoir de la viande a l'état cadavérique mais ce ne fut pas le cas. Il vit les cadavres des "Ogretails" qu'il avait abattu tout a l'heure par quinzaine et croyant qu'après son court sommeil, tous serait rentrer dans l'ordre mais en voyant les lueurs de flammes vacillantes qui cramaient du bois et les lamentations de la ville au loin, il conclut que le travail n'est pas fini. On ne s’ennuie jamais ici comme qui dirait et le voilà qui reprend du service ! L'extented se releva du sol et jeta un œil a l'égratignure de son épaule, ça va il survivra et il y avait qu'une marque de cicatrice, d'ici la fin de journée, il n'y paraîtra plus. Il soupira en s'époussetant, pourquoi se retrouver mêler à un conflit ou une conquête du monde qui ne le regarde pas, il n'aurait qu'a rebrousser chemin et se tirer de là en allant se poser autre-part... S'il était un pilote "je m'en foutiste", il ne se prendrait même pas la tête.



Dans quel traquenard me suis-je laisser embarquer ?...

C'est alors que ses facultés extra-sensorielle d'E.L.S entrèrent en action comme pour le prévenir d'un danger, son cerveau lui avertit de l'arrivée d'une menace imminente ! Il eut juste alors le temps de reculer d'au moins deux-mètres, une gerbe de flamme atterri lourdement sur le sol en brûlant le contenu non-identifiable d'une charrette. Un humain qui l'aurait prit cette boule de feu en plein crâne aurait été pulvériser mais le problème ne s'arrêta pas là car le ciel fut encore plus rougeoyant que le soleil du soir se trouvant a l’horizon et les nuages déversèrent une pluie de feu par milliers ! Des cris sauvages encore plus hostile et totalement inconnus survinrent sous la domination enflammée, des insectes de taille XXL se mirent a attaquer les hommes de la garde, les plus vaillants tentèrent d'éperonner une bête de leur lances mais ne s'étant pas préparer à être accueillis par ses acolytes, les deux insectes mirent en pièces les soldats de la ville. On aurait dit que ces montres se sont échapper d'une dimension voisine afin d'envahir la ville et de mettre en charpie tous ce qui croise leur chemin...



Setsuna réenclencha son Phase-shift et métamorphosa en GN-001 Exia, son corps s’éleva dans les airs a un mètre du sol et sa silhouette fut couverte d'une lumière dense et vive, son corps se mit a grandir en changeant de forme a un mètre du sol, son réacteur GN se mit à grésiller en émettant des particules magique, de ses pieds mécaniques rouges il atterri sur le sol tout en dépliant sa Counter-sword avant de se lancer en mode attaque. Il aurait bien voulu venir en aide au civils et sinistrés en détresse mais c'est a croire que le Mal anticipa toutes ces actions et en attendant, il ne pouvait pas laisser ces malheureux se faire démembrer et décapiter par ces espèces d'araignées a pince. Costaud mécaniquement, il ne craignait pas les assauts de ces insectes affreuse mais il resta vigilant contre les mandibules et leur pinces pointu qui pouvait l'atteindre à une zone non-protégés dans sa carlingue de fer... Il trancha juste les pattes de ces créatures qui sembla être leur point faible car n'étant doté que de trois paire et non quatre, leur mobilité fut alors réduit et il perdaient alors l'équilibre en s'affaissant.



Les monstres n'avait d'autre moyens de défense (mis a part effectuer des attaques frontaux) que de débarquer en surnombre, mais il étaient incroyablement lent tandis que Setsu' esquivait a la perfection grâce a sa silhouette mince et peu robuste, il n'eut aucun mal à les trancher net leur ligament articulaire. C'est alors que les bestioles employèrent une autre tactique, elle lancèrent des espèce de sécrétion liquide à base d'hydrogène qui devint alors des boules de feu lancer a toute vitesse (comme avec notre ami le scarabée-bombardier), croyant qu'avec cet technique, leur adversaire finirait par tomber mais cela ne servit a rien car leurs attaque fit mouche sur l'armure de Setsuna.

Ces insectes pouvait paraître dangereusement redoutable avec leur pinces pointu et pouvait aisément transpercer n'importe quoi et toute forme de vie passant a portée d'eux et faire un carnage de tous les diables dans un bain de sang dans la foulée et sans distinction, il ne parlaient pas notre langue, et il ne serait pas recommander de se retrouver avec leur bandes sur le dos car ils sont en nombre, personne ne sait si ces bêtes mange et dorment mis a part qu'ils sont très hostile et tue tous ce qui bouge, pour un humain normal, c'est un monstre difforme de cauchemar mais pour le Bunen, ils ne sont juste que des cafards ou des blattes qu'on aplatit.



Setsuna ne laissa pas de répit a ces bestioles du chaos et prit un peu de distance dans les airs, il fit replier son arme blanche et en sortit le canon de son fusil-laser magique et envoya plusieurs flèches plasmatique sur les insectes grouillant et se bousculant en tous sens afin d'échapper a ce déluge de feu, bien entendu le magicien du futur fit en sorte que les araignées ne quitte pas le périmètre de la grande place d'Era, il ne voulait en aucun cas qu'il démolisse des habitation et des logements afin d'y trouver refuge (tant mieux si les maisons sont vide) mais ne sait-on jamais si l'unes d'elles renfermes des gens qui s'y cache afin de ne pas se faire massacrer.



Le dernier araignée a pince finit par s'écrouler au sol en poussant un grondement rauque et de se mettre a gémir avec un son fortement similaire a un crissement d'ongle sur un tableau noire de classe de primaire. Quel paysage désolé, la mort fut présent partout, jusque maintenant Setsuna avait toujours pu sauver des vies humaines mais ce coup-là, il se maudit de ne pas avoir pu se montrer a la hauteur car quelques centaines de personne ont périt par sa faute, le Gundam meister fut seul a combattre face à une horde d'insectes ténébreux, des vies se sont inutilement éteintes... Il jura que le meneur de ces troupes des abysses périra de sa main mécanique, il est persuadé que le commanditaire joue de ces actes a distance mais il ne vivra pas assez longtemps pour se cacher dans son trou quand le Bunen lui aura mit la main dessus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Stock-pix93.skyrock.com
Rang S CM
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 278
Date d'inscription : 10/03/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
260/10000  (260/10000)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Jeu 27 Avr - 18:18

Le carnage empirait de minutes en minutes, si Yoruichi possédait des croyances religieuses, elle aurait tôt fait de comparer ce spectacle sanglant d'horreur à Armageddon: Le dernier jour de l'humanité. Toutefois, cet assaut était pourtant porté par nul autre qu'un humain, un immortel certes mais dont la nature était semblable à ses congénères. Les vagues déferlantes de démons dans la ville ne cessait de se disperser au quatre points cardinaux, la mage du conseil malgré la puissance, ne disposait d'aucun pouvoir de zone assez puissant pour arrêter ce flot incessant. Elle devait se contenter de tenir sa position auprès des gardes du Conseil Magique, protégeant le plus de monde possible. Pourtant elle le savait bien, la caste de personnes ayant une chance de survivre à ce massacre, n'était autre que les privilégiés des hautes classes sociales. Ces gens influents connaissaient les meilleures combines pour se protéger, l'argent est la clé salvatrice. Yoruichi n'appréciait pas ces magouilles que les autres vieux croutons acceptaient sans broncher. Le Conseil Magique se souciait uniquement du bien être, ayant payer gracieusement leur service, raison pour laquelle la garde ne s'était pas aventurée plus loin dans les quartiers plus pauvres. Ils ne comptaient pas défendre les démunis aussi bien que ces hommes et femmes contre-nature, l'injustice persistait à chaque coin de rue même en ces temps troubles.

La mage, plus intéressée par la vie qu'une somme d'argent que lui proposerait un riche, laissa passer les quelques survivants des bas-fond tétanisés d'épouvante. Lahar faisait preuve d'un calme à tout épreuve, ordonna à ses soldats récalcitrants de mettre à l'abri les habitants quelque soit leur statut. Yoruichi acquiesça du chef discrètement pour accueillir son ukase avec bienveillance, l'hybride n'avait pas encore utilisé sa magie. Elle se doutait que cela ne serait que le commencement des représailles, elle devait à tout prix conserver son énergie magique pour des troupes plus imposantes. Jouant d'une dextérité déconcertante sa double lame, qui tournoyait et vibrait au rythme des bourrasques du vent, abreuvant les oreilles des démons d'une mélodie mortelle. Sans aucun remord, elle tranchait dans les corps charnus et putrides, dansant agilement entre les rangs démoniaques aux fins de repousser l'envahisseur.

Soudain, une pluie de feu vola au-dessus des remparts de la ville pour s'abattre avec violence sur les battisses à l'architecture typique d'Era, distinguée et fines.  Ces comètes fracassèrent le sol, provoquant des éboulements et des explosions de tout part, des rues entières furent baigner rapidement dans les flammes léchant avidement les cadavres ainsi que les décombres fumants. Au loin, des catapultes préparèrent une seconde salve plus dévastatrice, la rage du félin s'enraya face à la souffrance et aux cris d'agonie des soldats touchés. La demoiselle libéra sa magie, se transformant en ange de terre, grâce auquel elle érigea une grande muraille rocheuse. Ce mur retardera l'arrivée des démons et protégera un temps ce bastion  des boules enflammées. Son sang bouillait de combat et de vengeance pour toutes ces âmes souillées, s'adressant au capitaine avec une froideur inhabituelle:

- Retenez leurs troupes autant que vous le pouvez, je vais me charger de ces machines de guerre.

- Toute seule, vous n'y parviendrez jamais, laissez-moi vous accompagner. S'exclama Lahar essoufflé des affrontements.

- Il est préférable que vous conduisez vos hommes à la protection des civils.

L'ange métisse n'attendit pas une quelconque réponse du jeune homme contrit, elle s'envola au-delà du rempart rocailleux qu'elle avait créé. Elle aperçut avec stupeur de l'autre coté, un démon d'une taille colossale à l'apparence de taureau, ravageant les ruelles de son bourrin en fer forgé. De ces narines de la fumée y sortit, démontrant la férocité bestiale du monstre. Une bonne partie de la ville s'était effondrée sous ses coups, elle désira accourir à sa rencontre dans le but de l'arrêter dans sa destruction. Toutefois, elle fut interpellée par une vision plus étrange dans les quartiers déserts, une silhouette humaine encapuchonnée de son sweatshirt vermeille fit face à un démon d'une carrure plus élégante que le démon robuste. La combattante féline hésita quelques minutes entre le géant et le démon d'une carrure des plus menaces que la grosse brute sans cervelle, pour cause, son adversaire paraissait en difficulté à le terrasser. A l'humble avis de la mage, il était plus facile de stopper le géant fou, qu'un démon détenant assez d'intelligence pour parer et tuer les êtres vivants. Elle fondit vers le duel, modifiant sa forme en un ange flamboyant, elle envoya plusieurs petites sphères de feu sur le démon. L'effet de surprise permit à l'offensive de percuter l'épaule de la créature, ce dernier avait réussi tout de même à esquiver la plupart de ces boules.





Cadeaux :3:
 


Dernière édition par Yoruichi Shizuma le Jeu 27 Avr - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Jeu 27 Avr - 19:35



    La boule de gaz était apparemment dotée d'intelligence, elle souriait, riait et avait un regard sadique. Dotée aussi d'une puissance magique certainement suffisante, la bête pouvait à la fois être tangible et intangible à son bon vouloir, cela ne me laissait pas de marbre et m'irritait déjà. Je m'étais relevée en lui promettant de l'étrangler avec ses dents quand une jeune fille intervint dans la zone où j'étais. Des cheveux bleus dégradés vers le mauve, des yeux aussi beaux qu'un ciel dégagé de printemps et une frimousse qui m'inspire tout de suite plus confiance que cette boule puante et violette. La demoiselle me demande si ça va, je m'essuyais le menton encore plein de miettes de pain avant de répondre poliment à ma nouvelle compagnie. « Oui ça va merci. » C'est pas une égratignure sur le coude qui va m'arrêter, mais je me demande quoi faire excepté boucher mon nez face à ce monstre s'il se rend encore une fois intangible. Il commençait à fixer la nouvelle venue dans cette zone... Est-ce que par hasard elle aurait une magie pour traîner aussi confiante dans cette rue, ou bien est-elle une humaine ordinaire qui ne sait pas où aller se planquer ?

    Je ne saurais quoi répondre à cette question, mais il me semble qu'elle veuille déjà me fausser compagnie et sans plus attendre je me transformais en papillon : « Take Over : Chō Ranzatsu » Prononçais-je en décidant qu'il allait bien falloir faire quelque chose pour se défendre et peut-être défendre cette bleutée si elle ne peut le faire elle-même. J'allais lancer un éclair sur la boule de gaz spectrale avant qu'apparaisse quelque chose qui faisait trembler l'atmosphère. Non je me trompe, il n'y a pas que l'atmosphère qui tremblait. Tout tremblait, les bâtiments, le sol, un bruit sourd vint vibrer dans mes oreilles lorsque je me tournais vers la demoiselle. Un monstre énorme d'environ dix mètres mais qui en paraît vingt face à la chose de quinze centimètres que je suis actuellement, il barrait la route à la demoiselle et tapait du pied soudainement. Le sol bien entendu ne résistait pas longtemps, en effet d'énormes fentes dans celui-ci vinrent faire tomber la moitié du quartier dans un gros cratère. « Haaaaa... mais qu'est-ce que c'est qu'cette merde, bordel ?! ... Hé ! Tout doux l'machin, tout doux ! » Essayais-je de le raisonner naïvement... Mon corps tremblait lui aussi, nous nous retrouvions encerclées par deux monstres mais on est que deux petites filles, qu'est-ce qu'on va faire ?!

    Le gigantesque taureau mutant n'écoutait rien et il vint frapper de ses espèces d'armes qu'il tenait dans ses pattes-avant, détruisant tout sur son passage. Les maisons, la boulangerie, les autres bâtiments qui n'avaient pas plongé dans le sol furent dévastés tout autour de nous. La mémé de la boulangerie doit être coincée sous les décombres mais avec le poids que je fais, je ne pourrais rien faire pour la sortir de là. Je flippais ma race, j'avais les larmes aux yeux, je n'osais même pas bouger ou encore attaquer et pourtant il allait bien falloir faire quelque chose. Je le savais pertinemment mais j'étais incapable de décider quoi faire, le courage ne venait pas. Le spectre ricanait encore une fois, ne me laissant pas rester plus longtemps de marbre et il m'envoyait une espèce de slime violette sur le corps. En un instant je me sentais bizarre, visqueuse et sale. J'avais la tête qui tournait, j'avais du mal à respirer, je me sentais oppressée. Je ne sais pas ce qui se passe mais ma peau a viré au violet en genre deux secondes tandis que mes veines ressortent. Lorsque j'expire, ce n'est pas de l'air qui sort de ma bouche mais une fumée verte, oh-oh, je crois que je suis empoisonnée en fait. « Vi... vite... Il faut kofkof il faut t'en-t'enfuir ! » M'adressais-je à la demoiselle que je suivais du regard tout en sentant mon corps tomber vers le sol. Mes ailes perdent vite leur vitalité et leur vitesse malgré que je lutte pour continuer de voler.

    Alors que des énormes blocs de bétons tombaient sur elle, j'intervenais aussitôt pour la sauver. Je me mis à voler dans sa direction en toussant et j'utilisais un sort aussitôt « Sandābōru » afin de détruire le bloc de béton de trois boules électriques. Aussitôt fait et déjà épuisée alors que je n'avais rien fais de spécial pour contrer ces deux monstres, je m'écroulais sur un bloc de décombres. « On peut ... on ne peut p-pas rester là, on va mourir ! Y a personne pour nous aider ! Ils sont tous occupés ail-..ailleurs... » M'adressais-je à l'inconnue, toute angoissée de ces événements. Je n'ai décidément pas le courage de certains, j'imagine qu'on va y laisser notre peau si on n'arrive à rien, en tout cas pour moi, ça sonne déjà la fin..., je sens que je ne pourrais rien faire d'autre. J'étais redevenue humaine en un claquement de doigt, je crois que le poison me fait perdre le moyen, tant pis, je vais réserver ma magie du coup.



[HRP]C'est pas mon dernier post rassurez-vous ! ^^ Je continue l'aventure avec vous ! ^^
Fumi dis moi si ça t'convient ! Sinon j'modifierai un truc, PS : maintenant tu peux attaquer tout c'que tu veux ! ^^[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 19/01/2017

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
12/200  (12/200)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Jeu 4 Mai - 22:59

Je ne suis pas une psychopathe… enfin, dit comme ça, ça doit sonner probablement faux... bien, disons plutôt que je ne pense pas encore être complètement folle à liée. Mais… je devais avouer me trouver dans une situation où me démangeait une phrase que seul un tueur en série allègrement dérangé sortirait « J’aimerais plonger mes mains dans leurs entrailles, pour savoir… quel genre de sensation cela me procurerait.
À force de combattre contre ces humanoïdes, de rentrer en contact avec leur carapace et bien entendu de leur briser membres et armure organique, j’avais fini par l’admettre ; ma première impression était belle et bien fondée, ces créatures étaient effectivement des cafards géants.

Notre affrontement sur ce petit toi durait depuis un moment déjà, la bâtisse avait souffert des différents chocs auxquels nous l’avions soumise, mais aussi bien vides que tenace, celle-ci semblait tenir à être notre arène. M’arrachant à la cheminée dans laquelle un coup de ces braves insectes m’avait encastré, j’esquissai un sourire à mes opposants inexpressifs, en reprenant une position pour le corps à corps. Y étais-je formée ? Non plus vraiment, de l’eau, beaucoup d’eau avait pour moi coulée sur les ponts depuis mes véritables entrainements à ce sujet, mais les bases restaient quand même présentes. Elles combinées à la puissance magique dont je disposais présentement me donnais sur eux un avantage certain.
Seulement, ces saletés sont fortes pour une chose, leur instinct de survie et leur résistance hors du commun. Nombre de leurs cadavres gisaient çà et là, le toit était en parti poisseux de leur… sang, si je puis m’exprimer ainsi concernant cette substance verdâtre. Trouver une manière efficace de les abattre m’avait quand même pris un certain temps. Ces choses ne sont point sensibles à la douleur, sacrifier un membre ne représente pas plus pour eux qu’une averse diurne et perdre des leurs ne parvenait même pas à faire naitre sur leur faciès un semblant d’émotion ; au contraire, ils semblaient s’en servir, se servir de la mort de leurs semblables pour éviter de tomber de la même manière. Ils apprenaient, s’adaptais, et semblaient communiquer à l’essaim de nouvelle information fonction de mes agissements… mais comme le disais Obeiron, étudier les forces et les faiblesses d’un adversaire plus puissant pouvait aider, mais lorsque cet écart était singulièrement important, aussi important que la distance entre le ciel et la terre, toute étude, toute manigance, toute tentative détournée de lui faire se voyait simplement nulle et non avenue.

M’étant avancée de nouveau jusqu’au centre de notre aire de combat, je n’eus pas à attendre longtemps pour qu’un coup de poing tente de s’écraser sur ma nuque ; me décalant sur le côté je m’essayai à riposter avec un coup de coude chargé de ténèbres, mais ce fut pour me rendre compte que mon opposant avait entretemps modifié son schéma d’attaque. En effet l’un d’entre eux avait déjà tenté ce genre d’attaque en traitre et je devais certainement avoir machinalement répondue avec ce même contre, d’où le faite que mon contre se voit lui-même intercepter.
Mon coude avait fini dans la paume du cafard géant, se saisissant sans mal de mon petit corps alors que les ténèbres grignotaient déjà sa main, il me projeta du haut du building vers le sol. Déformé par un sourire toujours plus large, mon visage se voyait balafré d’un nouveau sourire. Non, il ne s’agissait pas de joie, mais probablement d’une forme poussée et mesquine de mépris.

Quelle ne fut pas leur surprise de me voir remonter presque aussi vite que je m’étais en allée, frappant avec colères les marches créées par le Yami no Ashi, j’avais emprunté la voie des airs pour retrouver mes opposants ; une nouvelle tête venait de voler. J’avais pris un peu plus d’altitude que le toi, observai un peu mon « adversaire » savourer sa victoire avant de descendre en piqué jusqu’à lui, m’accroupissant aussi bien pour amortir mon atterrissage que préparer mon attaque… juste en dessous de son menton ; le temps qu’il réagisse, c’était trop tard…
Depuis le début ce n’était qu’à coup de poing et de pied chargés d’énergie, mais il semblait que le god blow était trop dur à encaisser pour eux. J’avais dit que la caboche de cet insolent cafard avait volé ? Excusez ma méprise, il manque des mots, elle avait volé en éclats…

Immédiatement reprit l’affrontement, pour une fois, pour une fois j’étais vraiment heureuse de bénéficier d’un corps aussi petit. Il m’était plus facile de les esquiver, me faufiler entre eux, me jouer de ces derniers et ainsi continuer à les acculer. J’allais en abattre un autre lorsqu’une boule de feu passe juste au-dessus de nous, puis une autre et encore une autre…
Pour cette fois, c’était moi qui avais manqué d’attention, l’instant d’après j’eus le souffle coupé, je sentis mes pieds quitter le sol avant d’être projetée à toute allure, non pas vers un mur, ou le sol, mais vers un autre adversaire. Enchainant d’un coup de pied comme si mon corps n’avait été pour eux qu’une balle, la créature me shoota dans le dos, tachant elle aussi de suivre ce schéma d’équipe qu’ils essayaient de mettre en place.

Le premier coup m’avait pris par surprise, j’avais baissé ma garde e arrêtée de pleinement utilisée ma magie comme bouclier, mais le deuxième… s’était déjà une autre histoire. Un film ténébreux avait recouvert mon dos au moment de l’impact, absorbant une bonne partie de celui-ci, mais ne changeant rien à la force à laquelle je me voyais projetée vers un autre cafard. Le gout du sang dans ma bouche ? Ou plutôt le fait d’avoir ainsi baissé ma garde, peu importe sa provenance, elle n’en restait pas moins présente, et particulièrement virulente… la colère qui présentement m’animait. Profitant de la force avec laquelle j’avais été balancée vers mon prochain cafard, je posai les pieds et au sol et reprit le contrôle de la course, faisant un tour complet sur moi-même, je profitai de la force cinétique ainsi gagnée pour littéralement exploser le poitrail de celui-ci en arrivant à son niveau ; le god blow s’étant encore une fois exprimé, je tournai vers eux un regard noir :

- Ne prenez pas trop la grosse tête vermines… Leur lançai-je avec un calme froid, si froid qu’il fut visiblement en mesure de refroidir leurs ardeurs.

- Tanya san…s’aventura à mes oreilles la voix effrayée de Fidjet, Comme tu me l’as demandée, j’ai fait le tour des quelque pâtés de maisons alentour, il reste encore plein de gens, mais… mais je ne suis pas sure qu’ils survivront… toi tu peux le fuir, mais eux…

- Il n’y a pas moyen que je prenne la fuite Fidjet… repris-je sur le ton précédent.

- T.ttt.tttt tu com compte l’aa.. a… a….. fffffronter ?

- Affronter quoi ? Poursuivis-je sur les nerfs alors que la Nimbat paniquait de plus en plus les pattes sur la tête comme si le ciel allait lui tomber dessus. Tremblant comme une feuille, elle finit par m’indiquer la direction dans laquelle se trouvait la chose qui la mettait dans un tel état avant que je ne réagisse plus violemment encore.

Entre temps, probablement ravivés par la venue de ma partenaire à poil, les cafards s’étaient remis en mouvement, avançant lentement vers nous. Fronçant les sourcils devant tant de témérité de leur part, une masse noire quitta mon corps avant de s’étaler sur le sol, de cette masse se redressa un de mes fidèles serviteurs, créés de ténèbres et de haine, dans le seul but de lacérer, déchiqueter et réduire en charpies mes opposants, tous autant qu’ils étaient.
Dès son apparition, le pantin d’ombre me prit par le bras avant de me lancer de toutes ses forces vers le ciel où j’aurais une meilleure vue sur ce qui terrorisait à ce point Fidjet. De nouveau sur mes marches d’ombres, je restai stationnaire un temps, observant moi-même perplexe ladite créature. S’était encore un démon, mais sa taille était autrement plus imposante, je compris dès lors la raison des tremblements de terre auxquels était sujette la ville depuis un certain temps. Il ne s’agissait pas que des explosions ou de ce qui se passait dans mon combat contre ces nuisances, non. Une espèce de colossal bovin avait fait son entrée dans ce chaos déjà difficilement gérable.

Un peu plus loin mon regard s’attarda sur une ange… encore un peu et je me serais crue dans un roman de science-fiction, où paradis et enfer s’affrontaient, mais n’eut été ce fait-là, le visage, ou plutôt la carrure de cette personne me parut familière. De là où j’étais, il m’était difficile de la percevoir correctement, mais j’étais sure d’avoir déjà vu ses courbes quelque part. Visiblement concerné par les vies que menaçait la créature démoniaque, l’être angélique attaquait la bête à coup de boule de feu.

- Peu importe qui tu es, tu me revaudras ça… Murmurai-je en dégageant une considérable quantité de ténèbres de mon petit corps.

Rapidement, les alentour de ma position s’obscurcirent avant de regagner mon corps, approchant la main de ma poitrine, j’en tirai une boule de ténèbres pure, qui semblait croitre, croitre, croitre et croitre encore jusqu’à atteindre des proportions inquiétantes pour la ville elle-même si je venais à le rater, la cible… le démon colossal :

- Retourne en enfer… ou rend toi utile, devient un steak tartare. Yajin no... Shokuyoku ! murmurai-je en prenant pour cible la chose, lançant sur elle une masse condensée de ténèbres affamées.


Sorts Utilisés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/12/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
75/450  (75/450)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mar 9 Mai - 6:57

Akimi avait réussi à sauver quelques personnes des attaques des démons qui devenaient de plus important au fur et à mesure que le temps passé. Après s’être débarrasser des maudit démons qui avaient fait du mal à de pauvres innocent et causer la mort de deux enfants. La haine ne devait pas être la cause de la mort de personne qui ne le mérite pas et pourtant, si c’est démons attaquent c’est qu’il devait avoir une bonne raison à cela. Maintenant qu’elle était sûre que plus rien ne risquer la vie des citoyens des alentours, Akimi vit alors des boulets de lacrymas foncer vers la ville et s’écraser non loin, provoquant des cris de panique ainsi que des dégâts important sur l’architecture de la ville. Fronçant les sourcils, la jeune femme se mit alors à grimper sur l’un des toit d’une bâtisse proche et monta en équilibre dessus avant de regarder d’où provenait ses boules de feu. En plissant les yeux correctement, la demoiselle put voir non loin une catapulte qui allait se préparer à attaquer encore. Croisant les bras, la jeune femme regardait aussi les démons qui continuait d’infiltrer la ville comme si de rien n’était et personne pour protéger cette partie-là de la ville. Au fond, la jeune hybride n’aimait pas combattre, elle détestait même cela, mais cette époque était révolue maintenant, on attendait beaucoup d’elle dans son pays natal. Serrant alors les poings, la jeune femme vit un couple courir non loin de sa position, poursuivit par ses foutu démon. Grinçant des dents, la belle se mit alors à sauter de toit en toit grâce à la puissance emmagasiner dans ses jambes et arrive finalement devant le couple, leurs faisant signe de continuer leurs routes et se mit à attaquer. Pétrifiant les démons, les cassant, les blessants et au bout d’une bonne dizaine de minute, la demoiselle réussit à les démolir avec quelques blessures sur le corps et une grande fatigue envahir son corps.

Se tapant les joues pour reprendre du poil de la bête, la jeune femme se remit alors sur les toits après une bonne escalade habituelle et reprit sa route en sautillant de toit en toit et faisant le moins de bruit possible, se rapprochant de sa cible numéro un qui est la première catapulte. Plus elle avançait, plus les démons se faisait nombreux et plus son envie d’en finir la rongeait. Il fallait faire vite, déjà détruire cette catapulte pour anéantir une menace et ensuite détruire le premier portail qui se trouver non loin de l’engin et qui était déjà entourer par des démons bien plus grand et à l’allure bien plus puissante. Serrant les poings, elle sautait un peu plus haut pour ne pas se faire voir des ennemis potentiels et arriva finalement sur le dernier bâtiment qui se situer à quelques mètres de l’objet à détruire. Cependant une question lui turlupiner l’esprit, comment la détruire alors qu’elle ne possède pas une magie super efficace pour ce genre de tâche ? Eh bien sa chance aller tourner très rapidement car au même moment, un nouveau lacryma de feu se fit propulser et elle allait pouvoir saisir cette chance pour détruire l’engin de destruction massive. Prenant des forces dans ses jambes et avec l’aide de son serpent Salome qui avait eu l’intelligence de là suivre, elle se propulsa dans le ciel en endommageant le toit par la même occasion et prenant un élan magistral, fit une renverse et entourant sa jambe d’une pierre solide, la jeune femme donna le plus grand coup de tibia de toute sa vie et vit la boule retourner vers l’expéditeur avec la même force et rapidité, détruisant la catapulte et les quelques démons aux alentours, enflammant les autres. Devant elle se trouvait maintenant un champ de flamme et de morceau de bois détruit.

Retombant alors dans le petit nid que son serpent avait fait avec son corps, la jambe de la demoiselle retourna à sa normal et une atroce douleur l’envahi à l’endroit même où son tibia avait frappé la boule. Il était évident qu’avec une telle puissance de propulsion et de collision, Akimi allait être blesser par ce coup. Se redressant alors en se soutenant contre son animal de compagnie, la jeune femme regardait alors non loin de l’endroit détruit et vit le portail non loin qui laissait encore entrer des ennemis dans le territoire Fioréen. Contente d’avoir déjà réussi à détruire une catapulte, elle redescendit alors du batiment avec l’aide de Salome et sans attendre se mit en route vers le portail en boitant un peu, lui faisant faire une grimace sous la douleur. Elle passait entre les cadavres des démons les plus faibles et finit par tomber face à face avec les démons énorme et puissant. Elle devait faire vite avant que energie l’abandonne sous la fatigue. Souriante, Akimi laissa son serpent la soulever de terre et posa ses mains devant elle pour former un cœur qui se matérialisait devant elle et tirant dessus comme un arc, lâcha alors pour lancer l’une de ses attaques de masse.

- Sureibu Arō (Slave arrow)

Tous ceux qui furent toucher par les flèches devinrent des statues de pierre, cependant certains y échappèrent et lancèrent sur la demoiselle des morceaux de l’ancienne catapulte qui la firent tomber au sol avec fracas. Se redressant avec peine, elle essuyait alors le sang du coin de ses lèvres et souriant, fonça alors sur les ennemis pour commencer à attaquer tout ceux sur son chemin avec des coups de pieds rapide et précis sur l’anatomie des monstres. Les voyants se faire pétrifier au niveau des jambes et des bras, la jeune femme continuait encore et encore, les faisant tous pétrifier pour empêcher tout mouvement et arriva avec épuisement devant le portail épuisé et essoufflé. Donnant un dernier coup au démon qui allait l’attaquer, elle vit tous les démons pétrifier par ses coups se casser et se retrouver sans possibilité de bouger. Elle avait réussi à en détruire et elle sentait qu’une autre vague aller pas tarder. Grognant, elle vit alors au loin cinq mage qui avait l’air de tenir le portail ouvert. Marchant vers eux, elle utilisa alors ses mains pour former un cœur et après avoir eu le regard des mages en question, leurs fit un petit sourire timide et devant leurs surprise et leurs envoutements, lança sa technique :

-Zephyro Merrow

Des rayons rosé filèrent vers les ennemis qui les transforma en pierre, stoppant alors aussitôt la concentration de magie qui tenait le portail ouvert et il se referma de lui-même tandis que Salome coucha les mages ennemis en leurs cassant les bras avec des coups puis alla prêt de sa maitresse pour qu’elle puisse se reposer contre lui, son corps ayant besoin de repos et de soin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 20/04/2013

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mar 9 Mai - 9:10

POST KANADE



Je me baladais doucement dans la ville , continuant de tuer tous ceux qui se trouvaient sur mon chemin, démons ou même humain. Soudain j’entendais un cri assez aigu ainsi que des bruits beaucoup plus roques et même des bruits de chute . Pas de doute là-dessus , il y avait de l’action non loin, je me dirigeais donc vers le son que je venais d’entendre ,  je traversais une ruelle pour tomber nez a nez devant  deux jeunes filles , l’une aux cheveux rouges et l’autre aux cheveux bleutés , en prise avec un monstre qui ressemblait énormément à une vachette.

Le monstre allait attaquer la jeune fille aux cheveux rouges, et au moment où il allait l’attraper dans sa main, je tirais une balle dans sa main lui faisant éloigner celle-ci, l’entendant pousser un grand cri d’agonie , je m’avançais jusqu’à elles, le monstre me regarda d’un air menaçant , tandis que la jeune fille me regarder avec peur , je pouvais lire dans ses yeux qu’elle voulait me demander de l’aide, je soupirais et m’approchai d’elle :

«Est-ce que tout va bien ?»

Je lui souriais doucement caressant sa joue du bout des doigts venant lécher son visage , puis lui chuchotai:

« Me regarde pas comme ainsi, ça me dégoute !»

Je ne souriais puis, je glissais mon arme a feux sur sa cuisse appuyant sur la gâchette , la balle partit tout droit , traversant la chair de sa cuisse , je me mettais à me relever et à éclater de rire tandis que je pouvais entendre la jeune rousse essayait de retenir ses pleures, je lui cria en riant :

« Quand on est faible , on ne va pas sur un champ de bataille ... mais bon dans ma grande bonté je vais t’aider , tu pourra me remercier .... N’est pas qu’elle me remerciera un ? ...»

Je finis ma phrase en regardant la tête accrochée à ma ceinture , soupirant vu qu’il ne me répondait toujours pas , je sortais ma deuxième arme à feu me mettant en position , je lançais un regard noir aux monstres en me mettant a crier :

« Zaphkiel !!!»

Une aura autour de moi se propagea et un immense cadran d’horloge doré apparut derrière mon dos , quant à mon œil gauche, il se mit a s’éclairer d’un jaune vif, je levais mes bras en l’air représentant les aiguilles de l’horloge et m’arrêta  au niveaux de la septième heure , je pris ma respiration puis criai :

« Zayin !»

Une étrange fumé violacée se mit à sortir du cadran , rentrant dans le canon de l’une de mes armes , je pointai mon arme à feux face au démon  , celui-ci essaya de me donner un coup des plus violant sur moi , mais la balle se logea la première  dans son ventre stoppant le net la créature démoniaque , comme si son temps venait d’être arrêter , je pointa mes deux armes a feux sur lui et tira le maximum de balle que je pouvais sur lui , me mettant même a recharger puis à recommencer , puis je me tournai face à la jeune femme et claquai des doigts , le démons se mit à reprendre son geste , mes les balles le transpercèrent de part en part jusqu’à le faire tomber au sol , il n’était pas encore mort mais était-ce vraiment une chance pour lui .
Je m’approchais de lui posant mon pied sur son torse troué et mis tout mon poids dessus :

«Oh on est encore vivant après ça ?»

Je lançais un regard vers la jeune fille aux cheveux ardents.

« Et vient voir, regarde comment il est devenu si inoffensif , il est si mignon..

A peine j’eus le temps de finir ma phrase que je logeais deux balles dans sa tête , venant me rapprocher de nouveau de la jeune fille , je me mis a quatre pattes , recouverte du sang de la bête , venant me frotter doucement à elle :

« Voila il ne t’embêtera plus ...»

Je me mettais à frotter ma joue contre la sienne , laissant des traces de sang sur son visage ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mar 9 Mai - 15:22



Au moment où j’allais partir de là, pas m’enfuir hein, juste m’éloigner pour ne pas gêner, donc juste quand j’allais m’éclipser, voilà que …voyons, par quoi commencer….la fille qui se transforme en papillon, l’énorme tremblement de terre ou la sorte de taureau immense qui est face à moi ? Je suis tellement estomaquée que je n’ai pas le temps d’avoir peur.
Bon, un gigantesque animal mal fini  qui sort comme ça de terre, ça explique les secousses, et puis on m’avais prévenue que ce serait une bataille contre des monstres donc finalement, c’est la fille papillon qui me surprend le plus. Comment elle fait ? C’est le rêve ça ! Pourvoir devenir un joli papillon tout coloré et voler dans les airs, ce sera merveilleux si elle pouvait me l’apprendre.

Plus tard peut-être, parce que pour l’instant, en revenant un peu plus sur la réalité, quoique le papillon est là, pas dans ma tête, mais il est moins géant que l’autre truc quand même, donc en regardant bien droit devant moi, je me dis que j’ai du souci à me faire. Il est gros quand même ! Et surtout, il n’a pas l’air bien sympathique. Vous me direz, il fait partie des méchants donc forcément, il ne va pas me proposer d’aller faire du shopping avec lui. Mais….on a déjà vu des monstres devenir des nounours, souvent par amour d’ailleurs. Non, mais là, même pas en rêve qu’il pourrait me faire les yeux doux !
Il semble se décider à tout casser sur son passage, les maisons, les rues, bref tant que ce n’est pas moi qu’il veut casser, ça me va. Il pue en plus, sans doute la bave violette qu’il envoie, il souffre d’hypersalivation ou quoi ? Je suis assez loin de lui mais je pense que la fille-papillon doit le sentir plus que moi, à tomber d’inanition.
D’ailleurs, elle n’a pas l’air d’aller très bien, elle tousse, et de la fumée verte sort de sa bouche, comme si elle était empoisonnée, genre comme avec du cyanure.

Et moi, tu crois que j’ai vu qu’un gros morceaux de mur tombait sur moi, avec tout ça ? C’est le papillon toussant qui vient lancer un sort dessus et je ne suis pas blessée, grâce à elle. Mais elle vient d’utiliser ses dernières forces pour m’aider, elle s’écroule en perdant ses belles ailes, redevenant la fille normale. Je voudrais bien la secourir moi, mais je ne suis pas soigneuse, et puis il y a le monstre qui devient de plus en plus agressif et surtout…je suis seule avec lui !

- Bon, quelle gemme contre ce truc là ?

Il y a des moments, dans la vie, où quoique tu décides de faire, tu ne peux jamais le faire, soit tu n’as pas le temps, tu as des imprévus, la poisse…Je pense que j’y suis. Avant que je ne puisse approcher de la gisante, une autre fille se penche sur elle, elle tombe bien, celle-là !

- Ah, tu vas nous aid…

Elle m’ignore délibérément et vaut mieux, oh que oui ! Ça se passe très vite, mais la nouvelle arrivée tire une balle dans la cuisse de la rousse, tue le taureau géantissime, rit et crie comme si c’était une possédée, se lave avec le sang du monstre et se frotte à la fille-papillon. Là, maintenant, c’est mon tour, elle va faire quoi avec moi ? Je n’ai pas envie de finir avec un trou de balle dans la cuisse, et encore moins avec du sang sur mes vêtements, qu’elle ne vienne pas se frotter à moi ! Cette fille est sans doute un de ces monstres, déguisée en humaine charmante pour tromper l’ennemi, c’est-à-dire moi, mais je ne suis pas dupe, je dois faire quelque chose.

DIAMANT. En l’immobilisant comme une statue de pierre pendant quelques minutes, ça va nous permettre, à la fille-papillon et à moi, de filer loin de cette psychopathe.

Oui mais voilà, cheveux rouges a du mal à bouger, à moitié groggy à cause de la bave violette, et surtout avec son trou dans la cuisse. Je grimace, c’est vrai que ça doit faire mal. Elle perd beaucoup de sang par sa blessure, je n’avais pas réalisé, il était mélangé avec le sang que l’autre folasse lui a frotté dessus.

SAPHIR. De la glace sur elle, ça va lui rafraîchir l’esprit, annuler l’effet du poison et coaguler sa plaie, ensuite faudra quand même qu’elle fasse un effort pour marcher, je ne vais pas la porter, elle a tout l’air d’une fausse maigre et doit peser beaucoup plus lourd que moi.

Je me demande le bruit que fait un papillon qui éternue…



Revenir en haut Aller en bas
PNJ
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 20/04/2013

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mar 9 Mai - 18:02

Troisième Vague


L'agitation qui avait lieu tout autour de la ville D'Era se traduisait par le fracas des armes, l'odeur de la poudre à canon et les déferlantes de magie déchirent le ciel.
La citée étant submergé par les assauts répétés des forces ennemis, les catapultes détruisent bâtiment comme monuments à l'intérieur de la gigantesque ville d'Era
En plein milieu des salves, un cesser le feu se fit sentir au niveau de l'artillerie d'Alvarez, ainsi donc les catapultes cesser de tirer, pourquoi donc ?
Le mystère ne perdura pas longtemps puisque les démons délèsserent leurs combats pour tous charger en direction de la ville, les plus concentrés d'entre vous remarquèrent que l'environnement était plus lourd tout d'un coup des grains de sable volèrent en suspension dans l'atmosphère ambiante. Au plein centre des lignes d'artilleur un homme, profité du spectacle sans prendre part aux festivités, il était peu vêtu, laissant apparaitre sa peau basanée et ses épais cheveux bruns en pétard soutenu par un bandeau de tissu, il s'agissait de l'un des 12 Spriggans du royaume d'Alvarez, Ajil, le roi du désert.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D GH
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 29/09/2014
Age : 24

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
35/450  (35/450)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Ven 12 Mai - 22:48



Spoiler:
 


Bataille à Era – acte III C 'était pas ma guerre...

Toi je vais t'arrêter là !

Je ne voyais aucune ouverture dans les mouvements de mon adversaire. Le démon épéiste semblait me jauger, attendant de ma part que je tente quelque chose. S'il était passé à l'attaque sans prévenir un peu plus tôt, cette fois-ci il restait passif, me laissant libre de mes actions, enfin en apparence tout du moins... En réalité, chacun de mes gestes était scruté, chacun de mes pas, et jusqu'aux battements de mon cœur analysés, prévoyant à l'avance chaque tactique qu'il m'était possible d'adopter au vu de mon état actuel. Ma blessure n'était pas profonde, et maintenir une ombre pour empêcher l'hémorragie d'être trop sévère ne me coûtait pas trop d'énergie, mais le contrecoup de son précédent assaut me laissait essouflé, pas forcément en état de préparer une création complexe. Je soupirais, me disant intérieurement que j'avais clairement déconné à vouloir me balader seul sur un champ de bataille alors que j'étais loin d'être une foudre de guerre. Puis je me ravisai, puisque de toute manière j'étais coincé ici, et qu'il était clair que cette bestiole ne me laisserait pas repartir d'ici. C'est alors qu'elle s'adressa à moi avec une voix presque fantomatique, qui résonnait en echo dans mes oreilles :

«  Tu n'es qu'un obstacle aux desseins de notre maître humain. Ecarte toi, ou je devrais te tuer. Vous ne pouvez rien face à la puissance de maître Zel....  »

Elle fut interrompue dans sa phrase par une pluie de feu qui s'abattit dans sa direction, sans atteindre ma position ; je me protégeai malgré tout comme je le pus par réflexe, tout en tentant de voir ce qui venait d'attaquer mon adversaire, qui avait réussi à esquiver la plupart des boules incandescentes, subissant tout de même un choc important à l'épaule, qui prit feu, avant que les ombres dont était faite la créature n'absorbe les dégâts qu'elle avait subi. Attends... Pourquoi je n'y avais pas pensé plus tôt, il y avait bien un moyen de terrasser ce démon si je parvenais à le toucher ! Il fallait que je puisse coller mon ombre à la sienne, et je pourrai alors le transformer en bombe vivante ! Un plan plutôt parfait si on omettait le fait que cela implique que je doive prendre un énorme risque pour l'atteindre. Toutefois, il y avait un espoir en la personne de celle qui était venue à mon aide en bombardant leur ennemi commun. Flottant dans les airs, la jeune femme qui me faisait face était parvenue à me fasciner en un regard. Oh que oui, elle avait vivement captivé mon intérêt, ce pouvoir était particulièrement beau... Enfin, il était l'opposé du mien, si elle était un ange, j'étais un démon, mais mieux valait que j'évite d'évoquer ce point devant elle. Je me contentais de l'observer dans les airs, sa peau mate, son regard de braise, je me sentis vibrer, parcouru de frissons d'excitation. Il fallait que j'en sache plus à son sujet ! Mais pas tout de suite, d'abord il fallait éliminer la menace, je prendrait le temps pour les banalités sociales plus tard.

«  Ecoute, je ne sais pas qui tu es, mais merci pour le coup de main ! Je pense qu'on ne sera pas trop de deux pour le choper celui là.  »

Je n'allais pas laisser à notre invité de marque l'occasion de se tirer sans avoir profité de ma vision personnelle de l'hospitalité tout de même ! D'ailleurs, ce dernier avait aussitôt repris sa position de combat, prêt à charger de nouveau dans ma direction. Ah mince, on dirait que l'action de mon alliée innatendue l'ait plus excité qu'autre chose. Bon, cette fois, je savais comment il allait attaquer. Il avait beau être plus rapide que la normale, il était plutôt prévisible dans sa stratégie. A nouveau donc, il se lança vers moi la lame droit devant et tenta donc à nouveau de me percer directement en un seul coup. Sauf que cette fois, j'avais pris le temps d'analyser le terrain qui m'entourait, de préparer mon coup. J'utilisais alors l'ombre des deux murs les plus proches, les plaçant face à face et les faisant s'écraser l'une contre l'autre sur le passage de l'assaillant. Et cette fois-ci il accusa clairement le choc, chancelant, reprenant difficilement sa position initiale, la main toujours sur la garde de son épée. Ce fut à cet instant qu'on long silence suivit le tumulte des combats, où tous les tirs de l'armée envahisseuse se stoppèrent. Peu à peu, un vent tout autre se leva, faisant voleter ce qui semblait être des grains de sable, alors qu'aucun désert ne se trouvait à proximité. Un vent qui n'annonçait rien de bon car les frissons qui me parcoururent l'échine n'avaient rien à voir avec ceux que j'avais ressenti face à mon alliée, ce n'était pas de la fascination, c'était un effroi réel. Quelqu'un approchait. Et il était bien plus fort que ce démon certes au-dessus des sous fifres mais qui restait malgré tout mineur. Qui pouvait bien être ce type qui amenait une telle aura sur la ville ? Probablement celui qui conduisait cette armée. Toujours était-il qu'à peine avions nous repris nos esprits alors que nos esprits s'étaient laissés absorber par cette présence, le démon que nous avions pour adversaire décida de se faire la malle avec une direction très précise.

Il remontait les escaliers pour se rendre au centre ville.

«  Je n'ai plus de temps à perdre avec vous vermines humaines. Je dois rejoindre les miens pour achever votre misérable existence.  »

Oh bon sang, il l'avait cherché ! Même si cela me coûtait beaucoup d'énergie, j'utilisais un déplacement d'ombre pour me retrouver face à lui juste avant qu'il soit sur le terrain à découvert, le coinçant entre deux bâtiments, et j'utilisais aussitôt l'ombre de mon poing pour en augmenter la portée et lui balancer en plein visage. Je parvins de nouveau à l'atteindre, le faisant dévier légèrement de sa route, et le forçant à s'arrêter.

«  Tu m'excuseras mon vieux, mais je ne suis pas vraiment du genre à laisser partir quelqu'un que je suis décidé à éliminer, surtout s'il m'ignore proprement comme tu viens de le faire ! Donc tu vas rester bien sagement ici, tu veux bien ? Sois un gentil petit démon.  »

Ces paroles furent suivies d'un choc qui me frappa droit dans les côtes lorsque l'être céda à ma provocation, visiblement énervé que je tente de le stopper alors qu'il essayait de répondre aux ordres de son si formidable maître... Bon. Au moins je l'avais retenu ici. Par contre j'étais en train de vomir mon petit déjeuner, aussi frugal fût-il. Et j'avais le souffle coupé, autant dire que pour me défendre face à ce démon énervé j'étais en mauvaise posture. J'espérais intérieurement que mon alliée ait à cet instant une carte secrète pour le distraire voir le neutraliser suffisamment longtemps pour que je puisse l'atteindre.... Cette technique ne me coûterait pas grand chose, mais il fallait que j'entre en contact physique direct avec la bestiole... Et pour le moment ça s'annonçait compliqué.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D CS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 29
Localisation : Là ou tu sais. Tu me cherche, tu me trouvera sur ta route ~

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
244/450  (244/450)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Ven 19 Mai - 19:41

Faire équipe avec quelqu'un dans ce terrain dévasté ou jouer en carrière solo ? Une question qui resta sans réponse, tous ça pour dire qu'il est loin du centre-ville et donc pas en mesure d'aider son prochain (si ce n'est que faire barrière pour le moment), il y a surement des résistants qui font obstacles sur le flot d'infamie qui ne cesse d’apparaître aux quatre coins d'Era. C'est certain que des alliés font face à la menace qui progresse depuis des heures que le chaos a vu le jour mais combien de temps tiendront-ils d'ici là ?... Il avait désactiver son Phase-shift et s'était assis sur le sol en tenant plus compte de rien, il n'y avait plus d'ennemis sur le port, ils pouvait voir des trappes s'ouvrir légèrement sur les quelques ruines de lotissement détruit partiellement mais en sentant les flammes brûlant des bouts de meuble calcinés, les survivants ne souhaitèrent pas en sortir et le rabattirent sur eux en s'y cachant dans les sous-sols. Les pluies de feu s'amoindrirent jusqu'à n'être que de fins gouttelettes qui continua de voler en tous sens sur le port, Setsuna s'assit en se laissant tomber de peu. Le regard perdu dans le vague du bois calciné, la fumée âcre s’élevant dans le ciel, des cadavres d'animaux qui n'avait rien de familier, ce n'est pas assez comme film ? Il faudra aller voir plus loin pour ça. Le Bunen en avait assez vu ici et pis les gens ne sont plus danger puisque l'Avalanche-Exia s'en est charger, ce que les survivants auront juste pour idée maintenant, ça sera de foutre le camp, en prenant le départ dans des embarcations par la voie marine, ils devrait être à l'abri en prenant de la distance de cette ville en feu pour quelques heures qui sait ?

Teuheu... Teuuuhheuu... Kof.. Kof... C'est quoi qu'il se passe maintenant ?!



Setsuna eut du mal a respirer et ce n'est pas a cause de la fumée ou de l'odeur de cramé, ce fut autre chose... Il y avait un truc bizarre qui se tramait et l'Extented n'en fut pas dupe, c'est comme si l'air avait disparu et avait fait place a quelque chose de plus lourd d'un coup mais en plus nocif pour les poumons, il sentit alors un grain de sable lui toucher l'épaule comme si il s'agissait d'une ailette de pissenlit, le jeunot n'avait pas idée de qui pouvait a nouveau être responsable de ce changement de climat mais mettre une écharpe sur le nez ne servirait a rien vu que l'oxygène fut piétiné en masse avec ces grains de sable qui tomba inlassablement comme des flocons de neige et comme le port fut un espace a ciel ouvert en plus de la zone qui resta dégagé, n'importe quel être vivant pouvait souffrir dans d'affreuses circonstances... Le fait de se cacher non plus dans son armure de katchin mécanisé ne pourrait lui venir en aide (son moteur fonctionne grâce a des particules de Mana et avec des atomes d'oxygène, le fait de l'employer quand même au contact d'un vent de sable pourrait le détériorer et incomber des risques). Il lui resta alors qu'une option et bien que ça fait un paquet de mois qu'il n'a plus fait appel a cette faculté, il était sure que sous cette forme titanesque pouvait l'empêcher de tomber dans les pommes mais consommera un tel degrés d'énergie qu'il faudra durement regagner avec des jours de repos sans mouvement, de toute manière, il n'en sera utiliser qu'en extrême urgence et non immédiatement. Il se couvrit entièrement avec l'écharpe rouge sur le visage en mettant des lunettes de soleil et entama une marche qui dura près d'une demi-heure jusqu'au centre-ville. Des ruines et des bâtiments en piteux état, c'est moins pire que ce qu'il pouvait penser comparer au port d'Era mais ça va un peu pour l'instant.

Les lamentations de la ville furent le brasier des flammes bouffant le bois, la vie n'est pas que poussière mais elle risquera de le devenir si le mal n'est pas stopper dans les temps ! Des bruits de voix féminines se fit entendre a travers la lente tombée de flocons de sable, Setsuna ne parvint pas a identifier aucunes d'elles mais il avait devant lui une importantes présence de magicienne, serait-ce "elles" qui ont attaquer cet partie de la ville ou l'en défendait-elle des envahisseurs ?



Il ne laissa pas le temps à la réflexion et se mit en garde en se transmutant en Wing zero custom, Pourquoi arriver sous cette forme, c'est la première fois qu'il se métamorphose a hauteur d'hommes et il semblerait que les piafs qui l'ont pic pic tout a l'heure ait tomber leur plumes sur lui et en assimilant les matières argentés, des plumes se sont retrouvés prit dans la substance liquide et ont polymériser avec son organisme mais au lieu de lui donner une horrible teinte grisâtre ou sombre, il eut un aspect plutôt coloré avec des ailes en prime mais sans équipement compact, enfin pas totalement puisqu'il réussit a décrocher un sabre-laser de son encoche qui grésilla comme une flamme.

Est-ce vous les responsables de ces dégâts sur ces habitations ou bien êtes-vous des alliées qui protégiez les terriens ?

De sa voix enrouées et mécanique, il pointa le sabre grésillant et vert lumineux dans leur direction, a travers la fumée qui lui masqua presque les pupilles électrique, il ne distingua que la silhouette d'une chevelure a couette d'une fille se trouvant dans un groupe féminin et il faudra que soit il se rapproche pour les voir plus clairement ou sinon que la fumée se dissipe ^pour avoir une bonne visibilité sur son champs d'action.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Stock-pix93.skyrock.com
Rang S CM
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 278
Date d'inscription : 10/03/2015

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
260/10000  (260/10000)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mer 24 Mai - 17:11

L'attaque de l'ange métisse avait parfaitement fonctionne, elle avait réussi à distraire quelques secondes le démon, le blessant par la même occasion. Elle avait sauvé un jeune homme d'après la silhouette humaine se tenant droite devant elle, ce dernier riva de quelques degrés la tête pour apercevoir ce geste salvateur. Il apparut bouge bée à la vision de la magicienne volant grâce à de grands battements d'ailes, des mèches rebelles d'une teinte brune s'échappèrent de son capuchon. Yoruichi sentit l'intensité de la contemplation de son protégé du moment, elle esquissa un sourire bienveillant à cette âme. Elle ne se souvenait pas de l'avoir déjà croisé, certes elle était loin de se vanter d'être née avec une mémoire photographique mais tout de même. Pourtant, une intuition lui susurra dans le coin de son esprit de se méfier de cet homme, et son instinct ne mentait jamais, il semblait ravi de partager sa proie avec une femme. Mais avait-il seulement le choix ?

Non, pas vraiment, la mage du Conseil s'était lancé dans la bataille pour l'aider mais également pour se battre directement avec un démon, les repousser le plus possible jusqu'à l'arrivée potentielle des renforts. Chose auquel elle était peu confiante, pourquoi pas s'amuser de concert avec cet inconnu à torturer cette créature maléfique. Pris de rage, le démon à l'armure chargea de toute sa fureur pour enfoncer la lame de son épée dans la chair de cet impudent. L'encapuchonné contre-attaqua grâce à un pouvoir des plus noirs, la manipulation des ombres. Silencieuse dans un premier temps, analysant les mouvements du mage dont les capacités ne présageaient rien de bon, les bras croisés contre sa poitrine. Si ses collègues tombaient sur ce monsieur, il serait certain qu'ils feraient tous une crise cardiaque, après tout la plupart considérait qu'obtenir une magie aux apparences sombres, devait mettre ces personnes dans une caste de mages noirs et illégaux. L'hybride félin n'en pensait pas un mot, elle estimait que la personnalité de la personnalité de tel ou tel mage, faisait la différence avec un pouvoir. Son ami Antras appartenait à ce genre de mage, qu'on jugeait en un seul coup d’œil sans se pencher sur le fond de ces intentions et de son caractère.

Un combat d'orgueil naquit entre les deux belligérants, l'inconnu voulut provoquer le démon afin de le déstabiliser, tactique gagnante au vue du coup de poing subi. L'être empestant la mort et le sang bouillant des entrailles de ses victimes désirait ardemment rejoindre son maître. En effet, ce dernier s'était manifesté de façon théâtrale à l'aide d'une mini tornade de sable, obligeant les prunelles de la mage à décaler vers l'origine de cette tempête. Celle-ci la mena à un homme aux habits plus qu'étranges, depuis les hauteurs d'une falaise près des catapultes, admirant avec un plaisir non-dissimulé ce paysage gisant sous les flammes.

Yoruichi devait réagir maintenant, les ennemis puissants se multipliaient comme des petits pains, le géant était déjà en soit un obstacle de taille à affronter. Mais rien de comparable avec cet homme à l'horizon, il dégageait une aura malfaisante et nauséabonde, pire que le démon devant elle. C'est alors qu'elle prit les initiatives en faveur du jeune homme à la capuche rouge, ils devaient impérativement se débarrasser de cette créature. De plus, son allié s'était mis dans une posture assez périlleuse pour sa vie, ressortant son épée à double tranchant, elle apostropha la créature:

- Tu me sembles bien vigoureux et astucieux pour un démon, j'ai envie de m'amuser avec toi. S'interposant entre la créature et le jeune homme, l'une des pointes de son épée sur sa gorge, ses iris ambrés s'illuminant. Je suis partante pour l'étranger, ainsi, les vermines pourront lui refermer son caquet.

Elle commença une offensive agressive afin d'éloigner leur cible du manipulateur d'ombres le temps qu'il reprenne son souffle. Les armes blanches s'entrechoquèrent dans un bruit de fer, les combattants ne cessaient de démontrer leur dextérité dans une danse mortelle. L'ange ne pouvait nier que son antagoniste était doué d'un certain maniement de l'épée, la tendance se transformant vite en la défaveur de la demoiselle. Le démon parait assez rapidement ses coups, les renvoyant avec fureur contre elle, Yoruichi dénota vite l'agilité d'un serpent. Il était clair que c'était un adversaire bien coriace, néanmoins, elle ne pouvait se contenter d'être ébahie, il fallait absolument qu'elle en termine avec lui et ses petits copains. Elle espérait que son compagnon d'infortune détenait une idée lumineuse, sinon elle serait obligée de donner plus d'énergie magique dans cette bataille. Ce qui ne serait pas forcément une bonne solution pour la suite des événements pour lutter contre ce spectateur.





Cadeaux :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mer 24 Mai - 18:53



    Couchée sur le ventre dans les décombres, je peinais à rouvrir les yeux mais ça ne m'empêchait pas de penser à cette histoire de malade mental qui s'écrivait autour de moi. En serrant dans ma main un caillou, je tentais de me résumer les choses comme je le pouvais. La boulangerie, le pain délicieux, la mémé, le vioc avec son armure qui avait tenté de me prévenir et ces deux monstres qui étaient apparus à la suite. Un taureau qui a défoncé le quartier avec ses haches, un spectre qui m'a empoisonné. D'ailleurs il est parti où ce connard violet à trois yeux ?! Si je le retrouve je lui ferai bouffer mon électricité à pleine puissance, mais pour le moment il y a plus urgent. La fille aux cheveux bleus m'avait l'air d'aller bien, en soit c'est plutôt une bonne chose, mais il y a toujours ce taureau géant qui menace sévèrement de tout détruire. Qu'est-ce que je peux faire en vrai, dans cet état ? C'est bien la question à milles points. « Je n'aurais p-pas la force... kof-kooof! Je suis trop f-f-faible contre ce truc... C'est pas une blague, cette ville est r-r-réellement en train de subir une kofkof putain de guerre. » Chuchotais-je dans mon coin, ne m'adressant qu'à moi-même. J'avais bien envie de pleurer et d'ailleurs les larmes perlaient déjà au coin de mes petits yeux lorsque j'en rouvrais difficilement un. Mais il ne faut pas que je m'apitoie sur mon sort, il faut faire quelque chose, aider cette jolie fille ne serait pas un mal et je le sais mais le courage ne vient pas, la force physique est totalement absente et je ne parle même pas de ma magie qui s'est volatilisée trop vite.

    Soudain, alors que la bleutée se demandait quelle gemme elle allait utiliser, j'entendis un coup de feu qui me fit sursauter. Je n'ai même pas senti que quelque chose était sur le point de m'empoigner. Oui, entre autre le monstre géant était sur le point de m'attraper et je rouvrais définitivement les yeux pour apercevoir qu'une jolie brune venait de l'en empêcher. J'étais effrayée, malade comme un chien et j'avais peur de cette guerre dans laquelle je venais de me retrouver, alors le regard que je lui balançais était je pense, justifié. J'implorais de l'aide, c'était l'évidence même, avait-on vraiment le choix dans ces circonstances ? J'avais bien le droit de foutre ma dignité et ma fierté de mage de côté, pour une fois ! Je ne pouvais qu'admettre dans ce regard, la triste vérité : mon incompétence la plus totale en ce genre de situation. Je suppose que son soupir veut confirmer le fait qu'elle vienne nous aider, mais je ne saurais en être certaine. « Est-ce que tout va bien ? » Me demandait-elle en prime de venir me lécher le visage. Brrr... J'ai eu un frisson de dégoût, je ne saurais même pas dire si cela provient du poison qui se trouve dans mon corps, ou bien si c'est son geste qui me met mal à l'aise. « Je... Je t'en prie... aide nous ! »

    Et encore, je suis bien trop gentille de formuler ces mots, surtout avec ce qu'elle s'apprêtait à me dire ou à me faire, mais je n'aurais pas pu savoir à l'avance qu'elle était complètement fêlée de la cafetière. De son ton colérique où elle formulait que MON regard la dégoûtait, elle trahissait ses gestes trop familiers de tendresse avant de venir me tirer avec son flingue, une balle dans la cuisse. C'est totalement impensable ce qui vient de se passer. Elle me sauve puis elle tente de me buter ?! Comment ne pas être choquée de ce genre de comportement ? « GHYAAAAAAAAAAAA~AAAAAH ! » Bon évidemment, le cri si puissant qu'elle venait de m'arracher ne relevait certainement pas de la peur, ... ça aurait pu, mais non ! C'était tout simplement la balle qui venait de se loger dans ma cuisse et qui venait probablement de me fendre l'os de la jambe. Je me tordais de douleur en plus d'être déjà mal en point et là, je pouvais tout simplement lâcher mes larmes sans la moindre retenue. J'avais la meilleure excuse du monde. J'attrapais ma jambe en criant de toute ma voix et j'essayais dans la panique, d'arrêter l'hémorragie qui commençait. Je ne pensais plus qu'à une chose sur l'instant : je devrais peut-être aller me mettre à l'abri de cette sorcière, mais dans mon état ça va être impossible.

    Je pense pouvoir dire sans difficulté en cinq mots que c'est vraiment pas mon jour ! Des monstres qui en veulent à ma vie et maintenant une folle qui me tire dessus, c'est l'bouquet ! Elle est de quel côté d'abord ?! J'ai vraiment perdu ma nuit à venir dans cette ville, moi ! Et maintenant la cerise sur le gâteau : cette folle armée jusqu'aux dents ricane en me disant que j'avais rien à foutre sur un champs de bataille... C'est bizarre, c'est justement ce que je me disais : j'ai rien à foutre ici moi, à la base je voulais manger du pain et retourner à Magnolia, c'est tout. Enfin bon, pendant que j'approfondissais mes idées noires sur cette brune, cette dernière a quand même réussi à terrasser toute seule les deux démons de la zone. Jusqu'à quel point elle est forte au juste ?! Vaut mieux ne pas l'énerver si j'ai bien compris ? ... Eurk ... Mais si elle pouvait éviter de me salir plus que je ne le suis, ça m'arrangerait. Effectivement, elle était revenue me frotter sa joue pleine de sang contre la mienne en disant qu'ils ne m'embêteraient plus. J'ai si peur d'elle, plus que de la guerre dans cette ville, j'ai si peur qu'elle me remette une balle dans le corps que je n'ose même pas bouger, je tremblais si fort, je pleurais et j'avais juste envie de hurler sur le moment mais je me retenais à m'en frustrer moi-même.

    Hélas... J'avais pris une grande inspiration, ma voix s'élevait à un haut niveau et malgré que je toussais encore, c'est sorti tout seul : « C'est kofkof quoi ton problème à la fin ?! Pourquoi tu m'as fais ça, kof-koof qu'est-ce que je t'ai fais ?! MooOOO~oo ! J'en peux déjà plus de cette journée d'merde, et elle vient à peine de commencer... non... j'ai couru kof toute la nuit pour fuir des bestioles affamées qui voulaient m'bouffer ! J'me retrouve embarquée dans une kofff-kof guerre, j'me fais encercler par des monstres qui sortent du trou du cul du monde... Et pour couronner le tout, j'me fais tirer dessus ?! Kofkofkofkooof! ...C'est vraiment pas mon jour putain ! J'veux juste rentrer chez moi, c'est trop demander ?! » Oups... D'avoir gueulé tout ce que j'avais sur le cœur réveillera sûrement la folle qui est en elle... Ow... Quelle connerie n'ai-je pas fais là de dire tout haut ce que je pensais tout bas ?! Si elle me flingue encore une fois je vais vraiment pas m'en sortir vivante, je le sens...

    Aaaah...? Quoique ?! Ai-je peut-être une chance avec ce que vient de faire la bleutée ? M'faudrait p't'être lui donner un surnom aussi au passage, enfin si elle crève pas d'ici à ce que je trouve comment l'appeler... La miss avait provoqué un sort qui a transformé l'autre brune en statue et elle me portait sur son dos... enfin, si on peut appeler ça porter. Cela ravivait la douleur de ma jambe de me faire marcher, et pire, ça pissait le sang encore plus du fait que je ne comprime plus la plaie. Toutefois elle avait l'intelligence de refroidir ma blessure par balle et ça faisait un bien fou à ma jambe qui arrêtait de saigner sur le moment. Euh... par contre, je ne pense pas être du même avis sur le poison qu'elle tentait de virer par le froid. Je ne suis encore qu'une pauvre débutante en tant qu'infirmière mais je sais bien que le froid ne détruit pas tous les microbes. Par ailleurs, le slime collant toujours mes fringues et mes cheveux signifiait que le glaçon ne lui avait rien fait. De plus, j'étais déjà frigorifiée de base alors je ne sais pas ce qu'elle a foutu, mais ce poison ne s'évapore pas. Avec la glace je me sens encore plus léthargique qu'avant... Il se pourrait bien que le pain devienne le dernier repas de ma vie si ça continue à ce train-là.

    Mes yeux se fermaient de plus en plus malgré que j'entendais une voix masculine approcher. Quelque chose de métallique parlait, j'ignorais ce que c'était que c'truc ou d'où ça venait, mais ça ne présageait encore que deux possibilités : soit un taré de plus, soit un démon de plus ! N'en pouvant plus et étant totalement lessivée, je glissais du dos de la miss aux cheveux bleus, tombant définitivement dans les pommes.



[HRPG]Mais non c'est pas mon dernier post ! xD Ne me tuez pas s'il vous plait, j'ai pas fini d'participer ![/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 19/01/2017

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
12/200  (12/200)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Mer 31 Mai - 23:00

Je restai un instant dans les cieux, observant les ténèbres dévoré un démon de taille assez imposante qui sévissait dans un quartier un peu plus éloigné de ma position. Cet élément des plus vorace se repesait de tout son saoul, mais je doutais honnêtement qu’il n’arrive a consommé entièrement cette créature, dans tous les cas, celle-ci bien affaiblie serait certainement emportée par les gardes qui essayaient tant bien que mal d’essayer de mettre de l’ordre dans leur ville, se battant eux aussi contre la vermine qui y sévissait. Tachant de lever la main, grimaçant un temps sot peu de douleur, je la portée a distance de visu, observant les stigmates ténébreux qui y pulsaient, s’évertuant à essayer de poursuivre leur progression dans leur tentative de possession de mon bras. J’y levai un sourcil, toujours amusée de voir mon propre pouvoir essayer de me dévorer…
Un petit rictus sur les lèvres, je glissai ma main surchargée dans la poche en perdant lentement de l’altitude pour revenir sur le toit que j’occupais avant mon assaut d’envergure. Le pantin d’ombre se débrouillait plutôt bien, ses mouvement inconstant et rendu difficilement prévisible justement de par sa nature donc de ses possibilité, en faisait pour ces simple copiste une proie difficile à appréhender.

A peine eu-je reposé le pied sur ce dernier que les cafards géants me reprirent pour cible principale, délaissant cet ennuyeux adversaire ténébreux pour une créature de chair et de sang sur laquelle ils espéraient avoir plus d’influence. J’étais sur le point de répliquer de ma main valide, condensant bien plus de magie en celle-ci lorsqu’un ray de lumière bleuté traversa la tête du cafard le plus proche qui s’effondra net. Dans la cohue et l’incompréhension, cherchant à s’expliquer ce phénomène, les nuisances obscures cherchèrent la source de l’attaque jusqu’à ce que ce soit cette fois-ci une salve de flèche de lumière qui s’abatte sur eux ; rasant simplement la zone de leur immonde présence.
Baissant le bras, relachant littéralement ma garde en dirigeant mon regard vers les différentes explosions en villes, cherchant surtout de visu l’ange qui voletai ça e là tout a l’heure :

- Ryuuken Dono, c’est toujours un plaisir de vous voir ! s’eclama Fidjet dans une explosion de joie.

La petite Numbat s’était littéralement jetée sur le nouvelle arrivant qui sans un bruit avait fait son entrée ; Ryuuken, un bien bel homme seulement d’un cycle solaire moins âgé que moi. Ses cheveux argenté était en totale dissonance avec son âge, mais semblaient simplement le rendre plus séduisant auprès de la gent féminine. D’un coup d’œil en biais,je pu le voir carresser la tête déconfite de Fidget avant de continuer sa progression vers moi.

- Me suis-je mêlé de ce qui ne me regardait pas ? Tanya sama… Fit-il en réajustant sur sonnez les lunette qui venait en renfort a son regard bleuté.

- Non, je commençais justement a me lasser de ce petit jeux ; j’aurais probablement finis par les manger s ça s’était éternisé de la sorte. répondis-je d’une mimique de mon bras valide. Mais ceci n’est que secondaire, qu’en est-il de ta seconde mission ? Poursuivis-je en scruttant toujours les alentours.

- La pêche est plutôt bonne, de l’aide au moment critique, un sourire charmeur et seulement quelque phrase en ce moment de crise suffit aux demoiselles pour qu’elles m’accordent leur confiance ; une poignée de beau spécimens est déjà dans « notre » safe zone.

- Des nobles ?

- hélas pas encore, mais je suis certain d’avoir au moins deux ou trois des amies de certaines d’entre elles, ces braves jeunes femmes pourraient nous renseigner sur leur itinéraire pour que nous performions des frappes chirurgicales Finit-il vis-à-vis de son rapport.

Je fronçai les yeux, bien consciente qu’avoir pu approcher ne serait-ce que quelque une des connaissances des nobles de la ville ou qui s’y cachaient était un plus non négligeable. Bien entendu je n’avais pas choisis Era dans le seul but d’y barricader père, cet assaut sur la ville était une occasion littéralement inespérée pour y opérer plusieurs kidnappings et mettre ces disparitions sur le dos des démons et de leur voracité. Pour un plan fait plus ou moins a l’arrache, s’était surtout le savoir-faire de mes éléments qui se montraient ici un atout de taille.
Plusieurs noble non loin de ce secteur allaitent choisir la ville abritant, bien entendue je n’avais pas été la seule suffisamment perspicace pour percé a jour qu’il se tramait un trucs pas net dans le monde de la magie, aussi il n’était pas si surprenant de voir des comptes ou autre principauté choisir cette ville pour eux et certain de leurs proche pour assurer leur protection. Quelque part ceci expliquait aussi le pourquoi des civil payait le prix de cet égoïsme, leur place dans certains shelter leur avait tout simplement été dérobée par des personne plus utilise a le system régissant la société ; un system huilé par le sang de ces victimes.

Bien, continu de fouiller, tu devrais certainement pouvoir en trouver un, ou une. Rappel toi, la famille des noble est…

- Toujours le meilleur moyen de pression contre eux… femme enceinte et héritiers masculins constituant les hottages les olus probant pour les manipuler. Pour qui me prenez vous Tanya sama … Me coupa ce dernier dans ma lancée.

-… pour le meilleur « recruteur » de l’unité… mais je ne me rappel pas avoir autorisée ce concour entre vous. Soupirai-je en baissant les yeux. Et Shimazu qu’en est-il ? Il s’en donne a cœur joie je présume

- Il a dégainé son épée… je suppose que vous pouvez vous attendre ce qu’il vous ramène bon nombre de têtes tranchée.

- Il a certes un grain, mais il n’en reste pas moins l’une de tête de flèche de nos formation, j’ai besoin de sa folie. Soupirai-je consternée avant de faire un pas dans le vide, reprenant position sur ces marche ténébreuses qu’étaient les miennes. Tu peux disposer, débriefing aux aurores… tu sais ce que cela signifie

- Que nous devons rentrer vivant, peu importe le statut de nos missions, l’idéal pour nous étant de le réussir au moins en partie ; j’en informerais les autres via lacrima communication.

C’est d’un hochement de tête que je validai soa description de mon ordre alors que je descendais du building, en me servant de mes marches d’ombres comme d’un escalier. Ma destination du moment ? pour le moment s’était surtout la curiosité qui guidait mes pas. Descendant jusqu’à une allée piégée dans l’ombre des bâtiments qui la créait, de ma main valide j’agrippai une partie de ses ombres que je portai a ma bouche en petit en guise de petit en ca pour ne serait-ce qu’un peu recharger mes batteries.
Avançant en suivant ce que j’avais retenu de ma vue du haut de la ville, je fini par retomber sur l’objet de e ne dirais pas ma convoitise mais plutôt de me sintérrogation. Là au détour de l’allée que je venait tout juste d’atteindre se tenait une belle créature a la peau matée, une chevelure violacée comme une lacrima de ténèbre alors qua son dos prônait une majestueuse paire d’aile. Je m’étais toujours douté de leur existence, mais les avaient toujours pris pour des légendes urbaines, mais finalement cela coulait de source. S’il existait des démons, il ne serait pas surpprenant de voir des anges. Seulement, la situation en se prêtais visiblement pas a la contemplation, face a elle un démon, luisant d’un noir particulièrement pure, et un autre individu que j’avais du mal a percevoir. Au vu de leur expression et de ses mouvements,je pouvais le dire, cette choses n’était visiblement pas un aversaire a prendre a la légère.
Pour le coup, j’étais heureuse de sentir les fourmillement a mon bras principale s’estomper de plus en plus vite. Fronçant le regard, j’avançai a mon tour ves la créature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 20/04/2013

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2) Jeu 8 Juin - 12:49

Akimi passe son tour


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[EVENT] - Assaut A Era ( Groupe 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Prise d'assaut [ Evènement de groupe : X-men, Confrérie et Vladimir ][Avorté]
» [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !
» [Terminé] Event- Les Landes Rocheuses (Groupe n°5)
» EVENT CITIZEN ✖ Camping : groupe du montage des tentes
» Partie II Event - Nordkia se soulève ! [Groupe de Nordkia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail  :: Royaume de Fiore :: Fiore Centre :: Era-
Sauter vers:
Top-partenaire
-->>CSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif