Intrigue #1

Intrigue à venir

Panique à Fiore
Paisible, sans soucis, Fiore respirait la tranquillité et la joie de vivre. Malheureusement, toutes bonnes choses ont une fin et le jour où le sang et le chaos allait arriver tel un rat porteur de peste...
Lire plus

Venez les prendre !

Les nouvelles !

31/11/2016 — Recensement Un recensement d'hiver à été lancé ^^ Venez vous recenser par ici.
31/11/2016 — De nouveaux prédéfinis, ouvrez l'oeil !
1/12/2016 — Lancement de l'intrigue 1 bientôt, renseigner-vous pour y participer ...

Top sites

Top Site 1Top Site 2Top Site 3Top Site 4Top Site 5

Musique

©linus pour Epicode
En bref
Fairy Tail
Bienvenue parmi nous jeune visiteur :3

Ici, à Fiore, une grande communauté a vue le jour, soudée, uni et surtout ardent de s'amuser.
Si toi aussi tu veux rejoindre cette grande famille, vient parmi nous, on ne mange pas <3


▬ Faites votre choix. Entrez dans ce monde ... étrange et magique. {Inspiré du manga Fairy Tail} ▬
 

Partagez|

Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Lun 1 Mai - 23:48

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas fait de mission tranquille j'ai des courbatures partout que j'en dors difficilement... Bon aujourd'hui c'est décidé je ne combats pas, j'y gagnerai rien et je n'ai aucune envie d'empirer mon cas. Je me dirige donc vers Agartha à Fiore Sud. Je me promène dans la ville et vérifie dans une guilde légale du coin le panneau des quêtes. L'ambiance de la guilde est relativement bruyante et propice à la fête.

Je demande autorisation d'effectuer l'une des quêtes du panneau auprès d'un membre qui me dit de me servir tant que je ne touche pas aux S ranks. Je rigole légèrement et le remercie me dirigeant ainsi vers cet immense panneau.
Il y a du papier partout je me noie dans toute cette paperasse que je me refuse de lire en enlevant mon bandeau. Je me dirige vers les personnes proches du panneau pour leur parler.

"Bonjour, je cherche une quête bien payée sans combat si possible."

Je reçois comme réponse des récoltes d'herbe ou de l'aide au déménagement... Des broutilles sans réel intérêt rapportant une bouchée de pain. J'ai quand même envie de manger autre chose que des conserves froides pour une fois. Je sélectionne donc une quête qui m'intéresse.

Dans la lecture réalisée par ces gentilles personnes me considérant aveugle il y en a une qui a piqué mon intérêt. Il est marqué que le vendeur de milkshake en Fiore Sud à Agartha a des problèmes depuis un certain temps avec une personne qui lui remplit ses boissons de cire chaude.

Le vendeur est ainsi dans l'incapacité de vendre sa marchandise et ne peut même pas la consommer lui-même. Il est entrain de faire faillite et compte payer correctement les personnes qui viendront l'aider. Je me décide à répondre à sa demande aussi bien parceque sa situation est plus désespérée que la récolte d'herbes d'une vieille femme que parcequ'il paye plus.

"Vous êtes sûre que vous pouvez répondre à cette demande dans votre état?"

"Ne vous inquiétez pas pour moi!"  

Je termine avec un léger sourire et sors de la guilde, papier signé en main. Je me dirige vers la zone de la requête assez rapidement. Le marchand est entrain de faire son milkshake en temps réel et est dépassé par les commandes. Des clients se plaignent.

"Vous ne pouvez pas les faire en avance comme n'importe quel vendeur? Êtes-vous si incompétent? Allez vient chéri on s'en va!"

"Mais je veux mon milkshake!"

"On va en chercher un ailleurs promis chéri."

La clientèle s'en va et la queue rétrécie. Le gérant est en sueur, il montre des signes de faiblesse et un grand manque de sommeil dans ses mouvements. En effet je les ressens comme désordonnés et personne n'est là pour l'aider autrement que par des "va plus vite". Je sens un verre sur le point de tomber que je récupère rapidement grâce à ma magie empêchant le contenu de tomber dans la chute du verre. Je repose le verre devant lui.

"Arrêtez-vous deux secondes. Soufflez et reposez-vous je m'occupe de vos clients et on peut discuter mission."

"Mais madame vous êtes aveugle. Et je n'ai rien pour vous payer..."

"Je suis là pour votre requête et je n'aimerai pas que mon client tombe dans les pommes avant que ma mission ne commence. Indiquez-moi juste la position de vos différents parfums."

Ma tenue ne manqua pas d'attirer du monde plus patient qu'avec le monsieur.

"Hey! Il y a une soubrette aveugle qui sert des milkshake au stand plus loin!"

"C'est pas vrai? Vite il faut aller voir!"

J'active ma magie et montre à quelle vitesse peut être faite une commande en désactivant tout frottement de l'air autour de moi. Je suis comme le vent. En moins de temps qu'il en faut pour dire ouf... Enfin je veux dire le temps que la machine sorte son liquide.

Les clients étaient servis et les commandes prises en compte. Je laisse le gérant vérifier le montant des papiers verts. Je continue de servir jusqu'à ce qu'une simple fille reste. Serait-ce le coupable qui se montre avant même que la quête ne commence? Environ un mètre soixante je dirais d'après le vent.

"Que puis-je pour vous jeune demoiselle? Un milkshake ou deux peut-être?"


Dernière édition par Bisdea Darkloud le Mer 3 Mai - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 27
Localisation : Local poubelle

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
4/2  (4/2)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Mar 2 Mai - 9:26



    Agartha, un nom de ville qui sonne comme un prénom de jeune fille, à s'y méprendre. Si je parle maintenant de cette ville, c'est qu'un vieux m'a conté son histoire ou du moins une bonne partie. En effet, j'étais affamée et dans l'incapacité de me déplacer, assise sur mes cartons à Magnolia lorsqu'un vieux est passé avec sa canne devant moi. Le vieux dans tous les critères clichés : lunettes, calvitie, canne, fringues puant le vieux et le parfum tel du patchouli. Bref. Il s'est arrêté face à moi et me croyait morte alors que je reposais juste mes yeux, affalée sur le mur derrière moi. C'est là qu'il s'était écrié « Bon sang d'banzai ! Qui a osé laisser une jeune fille dans les poubelles ?! Quelle honte ! Quand je pense que de mon temps les femmes étaient presque vénérées pour leur capacité de donner la vie. » Je ne sais pas d'où il venait ni de quelle époque il parlait mais sincèrement, c'était un truc à me réveiller sur le champs. Je relevais le regard dans sa direction à l'en faire pâlir sur le moment. Peut-être avait-il cru que je revenais à la vie ou que j'étais un zombi... Quoiqu'il en soit après avoir bâillé au corneille devant lui, j'ai fini par le rassurer et il s'est assit à mes côtés. Son intérêt ? Il voulait tuer le temps j'imagine.

    Puis partant de là, il me contait d'où il venait, ce qu'il était autrefois, un mage puissant et un chasseur de trésor. Il me racontait qu'on pouvait encore se faire facilement de l'argent de nos jours, qu'il suffisait de trouver Agartha. Que c'était une ville souterraine et remplie de trésors. Haussant d'abord un sourcil en croyant qu'il se payait ma tête du fait que j'étais une SDF, je lui demandais plus de détail histoire de voir s'il était crédible ou pas. C'est là qu'il sortait de sa poche une carte. « Je ne suis plus qu'un vieux sénile bon à arpenter les rues de Magnolia... Mais toi tu es jeune et pétillante ! » Me complimentait-il de sa voix rauque avant de continuer : « Comment peut-on laisser une gamine crever la dalle sur le trottoir ? C'est honteux ! Alors c'est pourquoi je te donne ceci. Vas et trouve la richesse ! Je suis sûr que tu peux y arriver. » Il était à deux doigts de me faire chialer et pourtant il me remotivait, il me donnait du courage malgré mon  manque d'énergie. Bon après un mètre, je suis quand même tombée dans les pommes, mais il ne m'a pas laissé comme ça. Il m'a porté sur son épaule et m'a payé au restaurant, un bon repas comme jamais je n'en avais mangé !

    Pour le remercier, j'ai décidé de trouver sa ville souterraine, j'ai pris sa carte et je suis partie naïvement à l'aventure. Au bout de deux semaines à marcher à tord et à travers, à me perdre ici et là et à rencontrer des ennuis plus ou moins quotidiens, j'ai enfin trouvé une grotte dans laquelle j'ai longtemps marché. Une grotte avec des lucioles tout autour de moi qui m'indiquaient la route, une grotte à peu près belle, d'ailleurs à certains endroits il y avait des peintures rupestres qui représentaient certainement le passé de ces lieux. Au final, j'ai réussi à entrer dans la ville sans ciel, je suis arrivée en son centre mais je n'avais pas d'argent pour manger. Et qu'est-ce que c'est compliqué et chiant d'être pauvre en étant dans une ville comparé à la nature où l'on peut se servir gratuitement ! Du coup il me fallait aller trouver la guilde de ce lieu, demander une mission pas trop dure. Mais celle que l'on m'indiquait venait juste d'être prise et les missions sur la nourriture généralement ... c'est À MOI ! Bien sûr je rigole. Mais je désespérais et je rebroussais chemin, ne voulant pas choisir d'autre mission qui ne m'intéressait pas.

    J'allais donc en ville chercher ce truc qu'on appelle Milles-Chique ou quelque chose comme ça. Je voyais des gens se ruer de curiosité sur un petit marchant et je les suivais pour voir ce qu'il se passait. Pff, c'est tout ?! Les gens sont stupides de s'enjailler pour si peu ! Une aveugle, de la magie et des sortes de yaourts colorés dans des gobelets. J'ai d'autres chats à fouetter, je n'ai pas envie de tous les regarder s'extasier sur une aveugle qu'ils exploitent pour faire des yaourts. J'allais tourner les talons et m'en aller jusqu'à ce que la jeune blonde parle à une demoiselle. Je ne m'en rendais pas compte de suite mais il me semblait être la seule jeune dans le tas de gens. « Désolée je ne mange que des fruits. » ... Ce n'est pas tant qu'elle travaille à faire des yaourts qui me turlupinait mais d'un coup, j'étais comme irritée... je sentais la colère monter en moi, à tous les voir s'extasier sur le fait qu'elle soit aveugle et non une personne humaine qui leur préparait des yaourts... Mais j'avais tellement le droit de rien dire ! Pourquoi ? Parce qu'elle attirait peut-être ses clients comme ça et finalement j'ai fermé ma bouche. Cependant je m'approchais d'elle, poussant un peu les autres pour qu'ils me laissent passer et je lui demandais gentiment d'une voix presque chuchotée : « Mais puis-je peut-être me rendre utile pour vous ? Est-ce que vous voulez de l'aide ? Je cherche justement à m'occuper... » En espérant qu'elle accepte, j'attendais face à la femme au bandeau.



Dernière édition par Yuzuru Izunia le Mer 3 Mai - 12:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Mar 2 Mai - 17:57

« Mais puis-je peut-être me rendre utile pour vous ? Est-ce que vous voulez de l'aide ? Je cherche justement à m'occuper... »

Elle se tendait devant moi prononçant ces quelques mots qui me firent sourire. Un coupable ne serait pas si sympathique. Je demande autorisation au gérant de fermer boutique. Il me répond que oui après avoir vu sa caisse remplie de ses billets verts qu'il referma avec entrain suivi d'un petit son agréable. Je suis fière du travail accompli même s'il ne s'agit pas de la mission initiale...

Je me tourne une nouvelle fois la jeune fille relativement patiente attend encore une réponse je lui propose de rentrer sans dire mot et en ouvrant la porte du comptoir. Peut-être pourra-t-elle m'aider dans ma mission actuelle. Le gérant nous invite toutes les deux dans ses locaux privés afin de nous parler du problème auquel il est confronté. Il nous demande de nous assoir à sa table sur des chaises de bois et de paille.

Avant de commencer, il nous propose café ou autres boisson avec ou sans sucre. Je lui réponds qu'un café sans sucre m'ira très bien et débute ainsi l'entretien avec le client.

"Comme je vous l'ai dit plus tôt je suis là afin de répondre à la quête que voici."

Je pose la feuille signée sur la table et la fais glisser dans le sens de lecture du client afin qu'il puisse lire et valider le fait qu'il s'agit bien de sa requête.

"Il s'agit bien de ma requête. Je recherche activement des personnes non pas à embaucher comme vous l'avez fait si parfaitement tout à l'heure, mais vraiment quelqu'un qui trouverait le coupable qui m'oblige à travailler comme un fou tous les jours."

Il ne prend pas le temps de respirer entre ses mots. Il essaye de passer une information rapidement que cela en est difficile à comprendre mais tout est pourtant écrit dans la quête et la situation est plutôt claire. Je me tourne vers la nouvelle afin de lui résumer la mission.

"Le monsieur si présent est un gérant de nourriture rapide ou fast-food vendeur de milkshake. Son but est de faire du bénéfice en vendant ses produits. Le principe des fastfoods est de servir une nourriture rapidement. Toute nourriture nécessite une préparation particulière et donc les fastfoods préparent tous leurs produits à l'avance. Le problème actuellement provient d'une personne mal attentionnée qui dépose de la cire chaude dans les milkshakes pendant que le gérant est occupé. De ce fait toutes ses préparations sont inutilisables et invendables. Je suis venue l'aider afin qu'il ne tombe pas dans les pommes car son travail en temps réel pour des commandes aussi nombreuses et rapides le poussait à boût. Si tu as des informations sur une personne suspecte qui rode dans les parages je suis tout ouïe."

Le gérant valida mes propos d'un oui de la tête à notre jeune inconnue. Je me tourne vers le gérant les doigts croisés en face de mon visage et les coudes sur la table.

"De même pour vous monsieur. J'ai besoin d'un maximum d'informations concernant cette mission à commencer par vos concurrents et les personnes qui ne vous portent pas dans votre coeur."

"Je ... Attendez je vais vous faire une liste avec un trombinoscope des personnes dont j'ai la photo. Après tout je n'ai rien à vous cacher..."


Il traîne des pieds mais a l'air décidé à nous donner plus d'informations. Je vais peut-être pouvoir commencer une discussion plus personnelle avec la jeune femme à mes côtés.

"Je m'appelle Bisdea Darkloud, je suis actuellement sur cette quête afin d'éviter de combattre et contrairement aux apparences je ne suis pas aveugle mais je peux te détecter grâce à ma manipulation du vent. Je contrôle les frottements de l'air au niveau de mon corps et tout vent qui te touche et finit par toucher ma peau me donne des informations sur toi. Ainsi je fonctionne un peu comme un radar et ma vision se base sur des formes plutôt que sur des images colorées. Je peux ainsi voir beaucoup plus loin qu'avec mes yeux humains. De plus je m'inflige cette peine, non pas parceque c'est plus pratique, mais parce que j'ai tout simplement envie."


Dernière édition par Bisdea Darkloud le Mer 3 Mai - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 27
Localisation : Local poubelle

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
4/2  (4/2)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Mer 3 Mai - 12:59



    Apparemment, la jeune femme acceptait mon aide sans rechigner, le patron des lieux et elle se retournaient en arrière boutique, m'invitant à les suivre avant qu'ils ne commencent à parler d'une mission de Milkshake. Je m'adossais à un mur en croisant bras et jambes tout en écoutant leurs dires. Apparemment le frêle homme bossait comme un fou mais sa mission ne consistait à embaucher personne, il voulait plutôt trouver quelque chose pour rendre son travail moins usant. Silencieusement, j'écoutais attentivement tout ce qui se disait et c'était des plus intéressant, je dois l'admettre. Une fois les choses au clair, la blondinette se tournait vers moi pour me résumer la situation et en gros, elle m'expliquait aussi comment ce marché tournait et quel en était le but. Puis enfin, elle parlait d'un quelconque méchant personnage qui ajoutait de la cire dans la nourriture du monsieur et que cela rendait le commerce présent invivable. Je me disais bien qu'y avait anguille sous roche. À la fin de cela, elle me demandait si j'avais des quelconques informations à donner. « Cela ne fait qu'une demi-heure que je suis dans cette ville,  je viens à peine d'arriver, je suis désolée, je n'ai aucune information à vous fournir. »

    Elle demandait au monsieur également et celui-ci partit nous faire un récapitulatif des personnes qui ne l'aimaient pas ainsi que de ses concurrents les plus rudes. Sans bouger de mon mur, j'entendais la demoiselle se présenter, ce pourquoi elle faisait cette mission et elle précisait qu'elle n'était pas spécialement aveugle mais qu'elle pouvait me détecter avec une magie du vent. Je lui souriais et je me présentais à mon tour : « Je suis bien la seule du groupe de clients à ne pas m'être extasiée sur votre quelconque handicap vous savez, enfin, je suis tout de même heureuse pour vous que vous ne soyez pas aveugle. Moi je m'appelle Yuzuru... je suis mage de take over, vous m'excuserez sur le manque d'informations me concernant, j'ai une mémoire quelque peu défaillante. Je ne me souviens pas de grand chose sur moi. Enfin bref, quoiqu'il en soit je suis prête à vous vous aider pour régler cette affaire... en échange d'un peu de nourriture ou d'argent en retour. »

    L'homme revenait avec une feuille qu'il nous présentait et il insistait tristement sur le fait de ne pas pouvoir grandement nous payer. J'haussais les épaules. « Tant pis, si je ne le fais pas pour moi, je le ferais pour vous quand même. Commençons par voir le plus rude de vos concurrents déjà. Ce serait une bonne chose. Qui d'après vous s'en mettrait plein les poches comparé à d'autres ? » Demandais-je à l'homme qui pointait du doigt son concurrent voisin sur une photo de cette feuille. « Mais l'truc après, c'est qu'il faut pas accuser n'importe qui sans preuve, je propose de mettre tous les concurrents à la même enseigne que vous, on pourrait piéger le saboteur qui sait... Moi j'pourrais facilement me faufiler dans les enseignes voisines pour le faire, personne ne me verra et ça me permettra aussi d'enquêter et d'espionner. » En fin de cette idée, je me transformais en papillon d'une taille de quinze centimètres. Mes cheveux s'étaient éclaircis vers le rose et mes vêtements raccourcis vers une tenue plus féminine. Me tenant dans l'air, je testais de prendre un pot de milk-shake entre les mains et il s'avérait que ce n'était pas trop lourd pour moi. « C'est parfait, ce n'est pas du tout lourd, je vais pouvoir beaucoup m'amuser hihihi. » Ajoutais-je d'un sourire sadique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Mer 3 Mai - 17:36

Jeune fille très débrouillarde arrivée par hasard, elle se présente comme prête à aider et sans même demander mon autorisation elle impose des conditions. Son comportement en soi est proche de celui d'une enfant ayant atteint une maturité précoce. Je l'écoute proposer une idée intéressante au gérant.

Pendant qu'elle s'occuperait d'espionner la concurrence et son comportement, elle fera attention à ne pas accuser à tort et à travers ce qui est une manière plutôt professionnelle d'agir. Je la vois comme une personne spécialisée depuis un long moment dans la filature. Son changement de taille radicale m'a pas mal surprise. J'avais bien compris ce que Takeover signifiait mais le changement de taille est plutôt surprenant.

Je vais donc proposer quelque chose de plus car afin que deux personnes collaborent elles ne doivent pas faire la même chose. D'autant plus que je suis beaucoup plus visible qu'un papillon ou qu'un milkshake volant.

"Je vous propose la chose suivante. Pendant que notre aide ici présente s'occupera de surveiller les fait et gestes de la concurrence je m'occuperai de vous aider à la préparation des milkshakes pour demain. Je vais ainsi surveiller cette nuit les suspects potentiels qui s'approcheraient trop prêt de nos préparations. Dans le meilleur des cas je l'attraperai et le ferai parler. Je vous aiderai à la vente des milkshakes pendant la collecte d'informations de ... Quel est ton nom déjà? "


Après avoir écouté sa réponse je demande au gérant si cela lui convient. Il a l'air plutôt satisfait du plan qui permettra à ses affaires de rester stable et même de légèrement augmenter de par ma présence. Du moins c'est ce que sa joie et son soulagement exprimaient.

Je me tourne vers la jeune fille et lui fais un oui de la tête comme pour mettre le plan à exécution. Je me retrouve ainsi derrière le comptoir à préparer les milkshakes les plus convoités et ceux du jour. Je les mets au frais et passe une bonne partie de la nuit avec le gérant à préparer l'équivalent d'une journée de vente. Je lui demande d'aller se coucher une fois le travail terminé.

Je me cache dans une armoire non loin du comptoir et décide de me reposer. Le vent me permettra de savoir qui est rentré par effraction et je pourrai ainsi trouver qui est le coupable si toutefois il ne s'agit pas d'un simple sbire. Dans le cas où ce que j'imagine s'avère juste, cette enquête ne fait que commencer.

La lune est au plus haut, je suis toujours dans mon placard. Je ne sais pas ce qui advient de l'espionnage de notre petite fée de 2 pouces. Je continue ma mission en conservant mon énergie par des petites siestes alertées par de légers souffle de vent en provenance de mon corps. Je continue de patienter je sais que le coupable ne se pointera pas forcément ce soir.

J'ai bien fait d'être patiente quelqu'un commence à rentrer dans la pièce. La porte commence à s'entrouvrir, j'attends le bon moment pour sauter sur la personne qui entre avec grande discrétion. Je détecte que l'intrus s'approche doucement et dangereusement de ces délicieux milkshakes... Je dis délicieux mais je n'y ai même pas goûté. Je sors de mon placard et ferme rapidement la porte à clef lorsque la personne portant quelque chose sur le visage... Sans doute une cagoule finisse par essayer de passer par la fenêtre dans la panique.

Je lance mon épée qui vient se planter dans le mur en face de son nez afin de stopper sa fuite et lui fait comprendre avec ma plus grosse épée de ne pas faire un geste s'il ne veut pas que le prochain coup touche. Il s'arrête de bouger sans doute tétanisé par la peur que je lui procure. J'ajoute ainsi avec un humour un peu malsain:

"Bonjour cher client. Vous voulez peut-être un milkshake ou Deux?"

Le bandit ne savait plus où se mettre et supplia pour sa vie se prosternant à genoux. Je soupire et m'apprête à débuter un interrogatoire qui va sans doute être simple au vu du comportement de ce pseudo vilain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 27
Localisation : Local poubelle

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
4/2  (4/2)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Mar 16 Mai - 8:24



    Le plan se concoctait tout doucement et finit par être mis à exécution après quelques derniers détails ainsi qu'un hochement de tête. J'avais lu avec attention la liste des concurrents du patron et après avoir assimilé les adresses de mes prochaines victimes, je reposais le pot de milk-shake. Il était temps de me mettre au boulot. Volant rapidement de mes petites ailes, je sortais naïvement de la boutique en croyant que j'arriverai à me débrouiller comme ça. « Eh crotte ! Non mais ça va pas le faire sans carte ni mémo en fait... » M'exclamais-je en voyant les rues qui m'étaient inconnues. Je retournais à la boutique pour prendre sans permission un plan de la ville et le mémo des concurrents que je notais sur un plus petit bout de papier. Enfin prête après quelques minutes, je sortais définitivement de ces lieux pour me mettre à bosser plus sérieusement. Il s'avérait que la première de mes victimes n'était pas si loin dans la même rue. Décidément, ça doit être LE quartier des milk-shake ! Je me baladais dans le coin et trouvais enfin la petite boutique, y a pas à chier plus loin, elle était largement plus belle et beaucoup moins miteuse. La vitrine donnait envie, les décorations, l'aménagement, tout n'était pas qu'une question de sabotage mais aussi d'ordre. Cela va être vraiment dur de trouver le saboteur sans preuve tangible, je ne peux décemment pas les juger sur la richesse de leur boutique. Il me faut trouver la cire à tout prix comme preuve.

    Malheureusement le concurrent numéro 1 avait des horaires strictes et était déjà fermé. Impossible de rentrer par devant. Je me questionnais un petit moment, inspectant les fenêtres et portes. « Putain tout est fermé, il est pas du tout relou lui... Il pourrait au moins aérer quoi... Bon ... J'vais devoir passer par ailleurs. Pas l'choix. » Grommelais-je. Je m'envolais un peu plus haut et je découvrais une maison juste au dessus, ah bah tiens. L'un des velux était entrebâillé et je décidais de me faufiler à l'intérieur. Je sais que cela est une infraction mais je ne pense pas avoir d'autre choix. Entrant dans ce grenier miteux, je me glissais dans les pièces en longeant le sol et les murs, les portes n'étaient pas toutes fermées, une chance pour moi ! Descendant le bâtiment entier, je découvrais que la maison et la boutique ne faisaient qu'un et qu'en plus, personne n'était à la maison. Le patron de ces lieux devait sans doute être parti faire autre chose en ville. Ne sachant pas quand celui-ci rentrerait, je décidais de m'infiltrer dans la cuisine de la boutique.

    Après quelques heures d'inspection, je ne découvrais rien de suspect mise à part une caisse très remplie de Jewels... Mais cela ne doit pas être très étonnant, puisqu'il a une très belle boutique et une pub d'enfer sur sa vitrine. En tant que SDF totalement objective qui ne fait que lécher les vitrines, j'ai acquis quelques notions en publicité, je sais donc avec modestie de quoi je parle. Mais l'heure n'était plus à l'enquête, je me devais de faire quelques sabotages, la question était de savoir où trouver de la cire sans désordonner cette maison de maniaque. Je sortais alors des lieux pour trouver de la vieille cire dans les lampions en papier du quartier. C'est si facilement trouvable, je me demande du coup si les concurrents ont besoin de planquer quoique ce soit dans leur boutique et si j'arriverai à dénicher le coupable.

    Enfin bref, après quelque dépeçage de lampions et moultes allers-retours, j'étais parvenue à entrer un nombre considérable de cire dans la cuisine. C'est parti pour le plan A de sabotage ! Ricanant sadiquement, je profitais d'être seule dans les lieux pour faire chauffer une casserole de cire afin de la faire fondre. Le tout étant extrêmement lourd, je ne pouvais donc pas porter la casserole sous forme papillon, je me devais alors de retourner sous forme humaine pour ce faire. Faisant péter le take over, je retournais au frigo afin de le laisser ouvert durant mon transport de casserole, je pris une cuillère et je versais un peu de cette mixture que je touillais dans chaque pot de milk-shake. Je ne devais pas toucher au nombre de pot ni les vider, sinon cela paraîtrait suspect, pourtant mon ventre n'était pas du tout en accord avec mon plan ni mes pensées. C'est pourquoi je refermais vite le frigo après avoir fais mon affaire. Je ne devais pas laisser la casserole comme ça en revanche. Cela paraîtrait trop suspect et si il s'agit d'un saboteur, il saurait d'avance qu'il n'aurait rien à vendre. C'est pourquoi je nettoyais mon bordel, je devais laisser tout propre ... enfin, comme c'était comme si je n'étais jamais venue ! Enfin fait, je retournais sous forme papillon, j'étais éreintée de mon petit sabotage et je ne voulais pas que l'on me trouve là. J'imagine que si je n'ai pas qu'un seul concurrent à faire, il va falloir que je sorte vite de là.

    La journée fut très longue pour moi, j'étais sortie de la première boutique afin d'aller en saboter deux autres. Cela serait largement suffisant avant la nuit, enfin c'est ce que je pensais. Mais voilà qu'un problème de taille survint lors de ma troisième boutique à saboter : Effectivement, j'étais rentrée facilement car c'était ouvert de partout et ensuite, le patron qui était ni plus ni moins qu'une femme était déjà présente à ses fourneaux ! Le problème était que je ne pouvais plus rien faire à part enquêter discrètement. Et pour ajouter un peu de piquant à cela, de toutes les boutiques que j'avais fouillé, aucune excepté celle-ci ne possédait de cire ! C'est la première cuisine sur les trois qui en possédait autant. Effectivement, la femme aimait apparemment les bougies parfumées, elle en avait mis partout dans sa maison et sa boutique. PAR-TOUT ! Le pire c'est qu'elles étaient toutes allumées, vous imaginez bien que j'avais le nez qui piquait et la tête qui tournait avec toutes ces odeurs.

    Je voulais sortir de là en voyant que je ne pourrais rien faire, le problème, c'est que la dame paraissait suspicieuse et qu'elle regardait partout autour d'elle, comme si elle se sentait observée. Je m'étais planquée sur une étagère murale en bois derrière de gros pots afin de l'observer mais si je sortais de ma cachette, elle me trouverait forcément. Je réfléchissais, je réfléchissais et je me sentais vite piégée. Puis une chose se produisit alors que je m'empêchais d'éternuer : la femme recevait de la visite dans sa cuisine, deux hommes et une autre demoiselle. Ceux-ci avaient un look assez particulier ainsi qu'une marque de guilde sur le corps, je pouvais donc en déduire qu'une guilde travaillait pour la dame et ils me le confirmaient durant un petit dialogue.

    « - Lantia est parti livrer le colis à votre concurrent.
    - Bien, je suppose que je vais encore faire grimper mes ventes demain matin. Que pensez-vous de ce nouveau goût ?
    - Faites goûter pour voir ?
    - Un Milk-shake au melon, je ne sais pas si la recette est conforme...
    - Hm...
    » Le premier homme prit une paille et goûtait au pot que la femme venait de lui tendre. Il fit une grimace perplexe.
    « - Cela manque considérablement de sucre, généralement les melons en offrent, mais ceux-là sont un peu... fades.
    - Arg... Bon. Prenez le pot sur l'étagère là-haut.
    »

    Oh non mais quelle plaie ! L'homme s'approchait dangereusement de l'étagère et levait le bras afin d'atteindre le pot. Je suppose qu'elle range le sucre à cet endroit et je commençais à paniquer de ne plus savoir où me mettre, je suis dans de beaux draps s'ils me trouvent !

    « - Celui-là ?
    - Non ça c'est la farine, c'est le pot jaune à coté qui est le sucre.
    »

    Le pot rose était de la même taille que le jaune, le seul soucis c'est qu'il était plus gros et que je ne pouvais pas me cacher derrière. Repliant mes ailes afin de les serrer contre mon corps, je tentais un échappatoire en poussant le pot rose, l'homme attrapait le pot de sucre et au même moment, je faisais tomber celui de farine. La patronne se mit alors à râler qu'un tas de farine vole dans sa cuisine ainsi que sur l'homme, elle lui demandait de faire plus attention ! Le blem c'est que je n'avais désormais plus aucun endroit pour me planquer, je devais donc filer à vitesse grand V et c'est ce que je fis sans plus tarder. Je m'étais mise à voler rapidement vers la fenêtre ouverte, hélas, la mage travaillant pour la patronne m'avait vu et elle avait aussitôt lancé un sort magique qui façonnait un tas de ronces sortant du sol. Manipulant ces ronces, elle avait fini par m'attraper avec et me ligoter.

    « - Madame, regardez ce que j'ai attrapé ! Cela vous appartient-il ?
    - Quelle est cette chose ?
    - Bon eh bien je suppose que ça ne vous appartient pas. C'est une lilliputienne, elle vous espionnait sûrement, en tout cas c'est elle qui a fait tomber la farine.
    - Qui dit espion dit ... problèmes ! Je suppose que Lantia a des problèmes.
    - Eh merde ! Ashbad a recruté des mages pour l'aider, mon mari ne vous paiera pas si on ne détruit pas ce concurrent et si on ne devient pas les meilleurs vendeurs de milk-shake ! Enfermez donc cette chose dans un bocal en verre et allez aider votre ami.
    - Bien madame.
    »

    Je suis tombée sur un couple de barge qui utilise une petite guilde à des fins malsaines pour une vente stupide de yaourts ratés. La demoiselle qui m'avait attrapé m'a vite jeté dans un bocal en verre et m'y a aussitôt enfermée avant de poser le bocal sur le plan de travail. Après quoi, ils m'ont laissé seule cette mauvaise cuisinière. Bisdea a des problèmes, il faut vite que j'aille l'aider ! Ces mages ne lui feront pas de cadeau si ils la trouvent dans la boutique d'Ashbad. Mais je ne parviens pas à sortir du bocal, il a une fermeture en métal spéciale qui empêche le bouchon de bouger et en plus il y a un joint en caoutchouc tout autour entre le couvercle et le bocal. Ce n'était pas faute de taper dessus mais je me rendais compte que même en utilisant l'électricité, le verre n'éclatait pas. Je m'épuisais bien vite pour rien.

    « Pauuuuvre petite chose, tu pensais pouvoir sortir de ça ? Ahahaha ! Ashbad a vraiment recruté des incompétents, en plus d'être une mage riquiqui, tu es aussi très peu maligne. » Me narguait la patronne qui s'était accoudée au plan de travail afin de me contempler de vraiment très près. « Sortez moi de là, je ne travaille pour personne ! Vous ne pouvez pas me retenir prisonnière ici ! » Elle ricanait et attrapait le bocal pour se balader avec dans la maison. « Ferme-la ou je te fais transformer en figurine de cire ! Tu vas pour le moment me servir d'otage, mais si tes amis me font une crasse ... ou si je n'obtiens pas ma première étoile de Chef, je te donnerai à mon mari pour qu'il te transforme en bougie. » Elle secouait un peu le bocal afin de m'embêter un peu plus que je ne l'étais déjà, ce qui m'obligeait à m'asseoir sans plus bouger. Je ne pouvais rien faire hélas. Je crois qu'en plus il n'y a pas le moindre trou, je vais finir par m'asphyxier là-dedans si je ne reste pas en apnée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Mar 16 Mai - 23:56


Music:
 

Je retire l'épée du mur, je m'excuserai des dégâts occasionnés plus tard. Le vilain est toujours en train de se prosterner devant moi. Je soupire grandement.

"Je ne te ferai aucun mal si tu réponds à de simples questions."

"Tout ce que vous voulez !"

"Pour qui travailles-tu ?"

"C'est confidentiel !"

Mais il se fout de moi le bougre. Je lui décoche un coup de pied de ma pointe jusqu'à son menton tout en espérant qu'il se soit mordu la langue. Je détecte un léger filet de sang ruisseler le long de sa mâchoire.

"Maintenant, tu vas parler avant de ne plus en être capable et crois moi tant que je n'ai pas l'information, tu vas souffrir."


"Ok ok, ve dirai fous, f'il pe plaît me me papes pas (je dirais tous, s'il te plaît ne me tapes pas)!"

Je secoue légèrement ma jambe et craque les poignets tout en prenant un air beaucoup plus intimidant.

"Reprenons alors... Pour qui tu travailles ?"


"Pour... Pour..."


Il fait trop traîner la réponse, il demande à se faire tabasser ou quoi ? Il a un délire SM? Je m'emporte ce n'est pas assez militaire de laisser les sentiments de colère prendre le dessus. Qu'est-ce que ? Non loin d'ici, un groupe d'individus composé de 2 personnes cours en direction de la fabrique de milkshake du vieux Ashbad.

"Oh, je vois le genre... Tu permets ?"


"Que?"


Il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit d'autre que mon dernier coup de pied eut raison de sa conscience pour de bon. Au moins, c'est un bon soldat qui sait faire rager son interrogateur. Il ira loin si toutefois, il ne fait pas partie d'une quelconque organisation criminelle ce que je doute fortement.

Les deux hommes sont sur la pas de la porte. Je leur ouvre tranquillement et comme si de rien était.

"Bonsoir messieurs, le stand est fermé revenez plus tard."


"Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Où est Alfred?"


"Alfred? Ah ! Vous voulez dire Ashbad? Il est parti se coucher il y a peu. Je m'occupe de surveiller ses milkshakes. Vous comprenez, il a du mal en ce moment. Vous vous rendez compte il y a des voyous qui remplissent les milkshakes de cire, c'est honteux. Je suis venu lui prêter main forte afin qu'il puisse se reposer. Vous lui vouliez quelque chose ? Je peux peut-être lui transmettre un message ?"


"Ah oui ! Nous voulions dire Ashbad. Effectivement, on aurait bien voulu discuter avec lui, mais s'il dort nous ne voudrions surtout pas le déranger. Désolés du dérangement, nous repasserons demain."

Oh ! J'en doute coco que vous repassiez demain. Alors comme ça, il s'appelle Alfred? Je ne pense pas que cette information ne m'aide, il me serait impossible de me déguiser en homme à cause de ces foutus formes de garce que m'ont fournie mes parents. La génétique, ce n'est vraiment pas top.

Je vais donc les suivre à la trace dans l'ombre et en silence. Au vu de leur intelligence, ils iront peut-être jusqu'à m'indiquer naturellement où se trouve leur client.

Et bingo ces idiots sont vraiment des chefs, ils rentrent dans un bâtiment aux senteurs particulières comme de l'encens, mais en plus prononcé. L'air est pollué rien que par cette odeur inutile. Juste pour ça, je considère le propriétaire du bâtiment comme un ennemi potentiel mais bon passons. Je me glisse le long des murs le plus vite possible. Collée au mur, j'entends la conversation.

"Nous sommes de retour."

"Déjà? Où est votre ami ?"


"Euh! Il n'était pas là-bas nous pensions qu'il avait terminé et qu'il était simplement rentré. Vous savez dans le noir et tout, on l'aurait peut-être croisé."

"Vous êtes incapables ou alors il faut que je diminue votre paye pour que vous alliez le chercher ? Allez dehors, je n'ai pas que ça à faire, j'ai des milkshakes melon à préparer."


Les deux hommes paniqués sortent en courant me laissant la porte grande ouverte pour la discrétion.

Je rentre à l'intérieur, la dame est dos à moi. La lumière est certainement allumée, il me faudra agir vite. Je me faufile derrière ma cible tout en lui tenant le visage et en lui appliquant une clé de bras apprise à l'école. Je supprime l'oxygène environnant ma victime tout en l'accumulant autour de mon corps. En somme, je l'asphyxie à l'azote. Je laisse le corps tomber après 5 minutes de débattement où la femme perdit lentement ses forces.

5 minutes ne sont pas mortelles, mais l'inconscience et le mal de tête sont violents. Toutefois, dans une pièce avec si peu d'oxygène, je doute qu'elle survive. Je la sortirai au grand air au cas où. Je pensais qu'il n'y avait pas âme qui vive, mais un bocal semble en train de bouger. Je l'ouvre et une forme reconnaissable en sort.

"Yuzuru? C'est toi ?"

Je récupère le corps de ma victime et la transporte jusqu'à l'extérieur. Je place le corps sur le pas de la porte, je ramène une chaise et je fais croire qu'elle pique un somme dehors sur sa chaise. En attendant, je n'ai toujours pas trouvé de coupable responsable de la cire dans les milkshakes, mais en tout cas, cet endroit est bien une fabrique de milkshakes et il n'y a pour sur aucune cire dedans malgré ce nombre incalculable de bougies.

"Yuzuru. De ta petite taille peux-tu regarder dans toute la maison ? Si tu vois quelqu'un vient me voir et indique moi où il est, nous pourrons ainsi le capturer pendant son sommeil. Dans le cas contraire, on attachera les 2 gars qui étaient ici avec la vieille folle et nous les livrerons à Ashbad."


Dernière édition par Bisdea Darkloud le Mar 23 Mai - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 27
Localisation : Local poubelle

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
4/2  (4/2)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Jeu 18 Mai - 2:31



    Un couple de barges avec des yaourts infectes, trois mages dont la seule fille parmi eux possède une magie de ronces, une étoile de chef, un bocal en verre. Mais tout ça ne m'a jamais été raconté par le vieux et sa canne ! Lui m'avait parlé qu'à Agartha on trouvait des trésors inestimables et c'est pour cela que j'étais venue à la base. Mais je me retrouvais malencontreusement emprisonnée dans un pot en verre alors que j'avais promis d'aider ce vieux Ashbad. Mais quelle nulle je fais, vraiment ! Assise dans cette prison à subir les secousses répétées de la tarée, je ne pouvais pas faire grand chose mise à part découvrir de source sûre que c'était le mari de cette pouffiasse le saboteur... Elle, elle ne faisait que des yaourts non conformes qui devaient être probablement immangeables.

    Enfin... Cela ne me servira plus à rien si dans les minutes qui suivent, je ne suis pas libérée. En effet, je commençais sévèrement à manquer d'air en plus d'avoir des bleus dus aux secousses, ainsi que des égratignures dues aux ronces qui m'ont griffé. Je ne pouvais alors que m'adosser et me tenir aux parois inconfortables de ce bocal durant la balade de la maîtresse de maison. D'ailleurs, peu avant que je ne perde connaissance, j'ai pu brièvement apercevoir le visage du mari saboteur et très certainement employeur de ces infâmes mages. Il discutait avec la salope aux ronces de son salaire tandis que les deux autres mages étaient sortis. Les minutes défilaient et bientôt je ne pouvais plus respirer, j'étais donc là allongée sur le ventre à suffoquer lentement.

    Quelque chose se passait mais à ce moment-là j'étais en train de perdre connaissance, je ne pourrais donc le raconter. Toutefois j'ai senti le bocal tomber dans une chute libre vers le sol et j'ai cru entendre des voix. J'avais de la chance que le verre ne se soit pas brisé sur moi mais il roulait sur le sol et me donnait juste envie de vomir malgré mon incapacité à respirer. Après quelques secondes je sentis l'air de nouveau entrer dans le bocal. Ah ça fait un bien fou ! Mais ... c'est la voix de Bisdea que j'entend ? J'ouvrais les yeux et je sortais de là, mes ailes avaient du mal à reprendre de l'altitude étant donné mon corps affaibli, mais je parvenais -tout en toussant et en reprenant difficilement ma respiration- à comprendre ce que Bisdea m'ordonnait. Regarder dans la maison, trouver quelqu'un et revenir lui indiquer tout ça... « I-inutile ! Kofkof! j'ai- kof kof... J'ai déjà fais le tour- kof kof ! du propriétaire. J'ai tout compris... Attends. » J'en pouvais plus, il me fallait plus d'air que ça, je reprenais ma respiration tout en reprenant ma forme humaine, de toute façon je ne serais pas plus utile que cela sous forme papillon et ce bocal m'ayant marqué, je n'avais pas forcément envie d'y retourner.

    Enfin, je reprenais un discours normal afin d'expliquer tout bas à Bisdea : « Y a du monde ici, j'te fais le récapitulatif. Je compte trois mages, un quatrième du nom de Lantia avec qui tu devais probablement te battre. Donc y a trois mecs, une fille et ils sont issus d'une guilde mais j'ignore laquelle. Ils travaillent pour le saboteur qui n'est autre que le mari de cette mauvaise cuisinière. Bisdea, il manipule la magie de la cire, c'est cette pouffiasse qui me l'a dit ! C'est lui notre coupable ! Et ... pour ce qui est de la maison... T'en fais pas, je sais où ils sont, dans le salon ! » Après avoir tant forcé, je m'avachissais en plaquant mes mains sur mes genoux, il faut vraiment que je me repose mais je vais plutôt me rendre utile !

    Des cordes, il me faut des cordes. Je savais où en trouver, pas bien compliqué, décidément cette rue est un fournisseur à farces et attrapes pour moi. Je n'avais pas spécialement une dent contre les lampions du quartier mais je pouvais très facilement les défaire tous d'un tour de patte afin de récupérer la corde. En plus lorsque je suis sortie, j'ai vu que la mauvaise cuisinière roupillait sur une chaise, une chance pour moi de lui faire payer ses crimes. Je me suis littéralement précipitée à l'attacher puis je coupais d'un bout de verre traînant par terre que je venais de ramasser, la corde afin d'en garder pour ces autres saboteurs. Du moins les complices de cette bande : les mages. Le seul problème c'est que dans la maison il ne restait plus que la garce avec les ronces, le saboteur à la cire et Bisdea. J'en déduisais donc que les autres enfoirés s'étaient cassés ! Pour l'heure, je laissais Bisdea se débrouiller un peu seule et je retournais à l'échoppe d'Ashbad afin de trouver les autres, j'en trouvais bien un inconscient au beau milieu de l'allée et ne reconnaissant pas son visage parmi les trois malfrats, j'en déduisais qu'il devait être Lantia. Je me mettais à l'attacher et je l'enfermais dans l'armoire. « Et de deux ! »

    Quant à ma poursuite de l'enquête, je vérifiais bien que les milk-shake n'avaient pas été trafiqués dans tout ce bordel sans nom. Un doigt trempé dans un pot m'aura suffit à être convaincue qu'ils étaient en parfait état, ainsi je repartais dans la rue avec mon long cordage à la recherche de ces pignoufs. Après quelques rues traversées, je les trouvais enfin, ils buvaient un coup dans un petit bar improvisé. Je vous tiens, et en plus vous ne connaissez pas ma forme réelle héhéhé. Je posais ma corde dans un coin derrière un tonneau et je m'avançais gentiment ... que dis-je, en courant telle une cinglée dans leur direction. « Au secours ! Au feu ! Au feu ! Venez m'aider je vous en supplie messieurs, y a la boutique de ma mère qui prend feu ! » M'écriais-je en jouant une comédie totalement improvisée. J'espérais qu'ils tombent dans le panneau.

    « Qu'est-ce qui t'arrive gamine ?!
    - Y a l'feu j'vous dis ! L'incendie va se propager si on ne fait rien ! Sans le faire exprès... je...
    » Je me mettais à pleurnicher en repensant à quelques mauvais souvenirs qui justement manquaient à ma mémoire... euh compliqué. « J'ai renversé une bougie dans ma chambre, le feu se propage, s'il vous plaît, aidez moi.
    - Bougie ...
    - Merde ! T'es la fille de ces deux cons... euh je veux dire, de ces deux chefs en milk-shake ?! Kem' ça craint, ta sœur est piégée dans les flammes ! Il faut vite qu'on aille l'aider !
    - Oh... ouais allons-y !
    - Il faut sauver mes parents aussi ! Venez vite !
    » M'écriais-je vraiment alarmée.

    Ils se mettaient à courir dans la gueule du loup tandis que je les suivais et au passage j'attrapais une batte de Baseball qui traînait par-là. Là c'était à moi de ne pas foirer mon coup, certes, j'avais un assez bon niveau de comédienne mais si la force n'était pas présente, j'aurais fais cela pour rien. Il ne faut vraiment pas qu'ils voient la boutique en bon état, je dois les assommer bien avant, néanmoins je dois m'en rapprocher le plus possible parce que cela ne va pas être de la tarte de les traîner inconscients dans la rue ! Ah c'est compliqué de calculer tout ça... Le pire de tout c'est s'ils se libèrent avec la magie alors là je suis morte d'avance.

    Nous nous rapprochions dangereusement de la boutique aux bougies parfumées et je leur sautais un à un dessus afin de leur asséner un coup de batte chacun sur le crâne. Tombant tous deux au sol, ils étaient assommés pour quelques minutes, il faut vite que je me dépêche. Heureusement la corde n'était pas très loin, je l'avais planqué au bon endroit et j'allais vite la chercher afin de les attacher solidement. Je finissais par les rapprocher de l'autre pouffiasse et je les attachais tous une fois encore. Oh punaise, ça fait combien d'ennemis là ?! Je ne sais même plus compter. Un dans l'armoire chez Ashbad, trois ici, plus deux à l'intérieur avec Bisdea. Bon sang d'banzai, on fait fort pour deux nanas. Hahaha !

    Au final, j'aurai défoncé la lumière du quartier et saboté deux boutiques innocentes... Je ne sais pas quelle conclusion on en tirera de cette mission, mais pas grave ! Après tout à ce qu'il paraît, on ne sera pas payée alors bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Sam 20 Mai - 14:06


Music:
 

La recherche que je demande à Yuzuru semble avoir déjà été effectuée. Elle se précipite donc à l'extérieur après un peu de repos bien mérité. En effet si elle était enfermée dans un bocal cela devait être difficile pour elle. Je me demande pourquoi elle ne pouvait pas reprendre forme humaine dans ce bocal. Elle doit avoir ses raisons ou une sorte de traumatisme qui y est lié. En tout point de vue, ce qui m'intéresse le plus maintenant, c'est de capturer la principale responsable de toute cette histoire.

Je me dirige donc en haut des escaliers. Mes pas ont leur son réduit par de légers coussins d'air que je fais glisser sous mes talons. Cependant, je reste sur mes gardes. Rien n'indique que l'action précédente ne l'a pas réveillé pour m'attaquer par surprise.

Les espaces aussi restreints que les couloirs d'une maison ne me laissent pas un champ de vision aussi vaste qu'en plein air et je suis presque obligée d'attendre un coup de vent pour savoir ce qui m'attend au tournant d'un couloir. Je patiente en haut des escaliers avant de tourner à droite. Il n'y a personne, mais le sol montre un certain défaut de conception, il n'est pas droit du tout et plein de bosses. Je suppose que c'est de la cire, mais je n'en suis pas trop sure.

Si c'est des pièges, je les trouve de mauvais goûts. Si c'est un système d'alarme alors ça change tout. Je vais prendre mon souffle un instant et me concentrer pour ne pas marcher sur une seule de ces bosses. J'ouvre les portes une à une, mais je n'ai rien pour empêcher leur grincement soutenu. Je m'arrête d'ouvrir lorsque je sens une légère résistance à l'ouverture. Il semblerait qu'il en ait mis derrière chaque porte...

À quel point est-il paranoïaque le bougre ? J'entrouvre donc chaque porte et me concentre au maximum pour apercevoir un quelconque lit occupé dans un pièce. Le vilain sommeil dans la pièce au fond du couloir. Il semble avoir le sommeil perturbé. A-t-il mauvaise conscience après tout ce qu'il a fait ? J'en doute beaucoup, mais peut être que ça allégera sa sentence une fois qu'il passera devant le jury. Je ne serais même pas étonnée qu'au vu de sa paranoïa ça soit sa femme la responsable de ses tourments et agissements.

J'arrive tranquillement dans sa chambre. Encore des pièges de cire partout. Je n'ai aucun mal à les éviter. Ils n'ont aucun placement stratégique, c'est presque aléatoire. J'arrive proche du dormeur qui bouge sans arrêt... Je prends presque pitié de lui et le réveil.

"Bisdea Darkloud, soldat aux ordres du conseil magique. Je vous demande de coopérer et de ne soumettre aucune résistance. Tout ce que vous pourrez faire saura être retenu contre vous dans le cadre d'un possible jugement. La raison de mon intervention est l'utilisation frauduleuse de vos pouvoirs à des fins personnels en ajoutant de la cire dans des milkshakes."


L'homme, ce réveil apeuré puis fini par laisser tomber lachant un petit sourire.

"Et ma femme, elle va bien ?"


"Votre femme est attachée à l'extérieur et n'a aucune blessure ne vous en faites pas."


"Très bien, je vous suis. Je vous prie de bien vouloir excuser notre comportement à l'égard de ce pauvre Ashbard."

Je lui souris tout en lui passant la corde aux poignets. Ce brave gars aurait dû s'imposer un peu plus envers sa femme plutôt que de céder à tous ses caprices. Maintenant, il risque d'être plus sévèrement jugé qu'elle, car il est l'origine de la cire dans les milkshakes. Je ferai attention à ce qu'il ait une punition correcte aussi bien lui que sa femme.

Je sors donc avec l'homme attaché et suis surprise de l'efficacité de cette petite fille. À peine, je sors que je vois les malfrats tout attachés prêt à être livrés.

"Excellent travail Yuzuru. Il semblerait que Ashbard n'a plus à s'en faire désormais."

Je sors ma lacrima de communication.

"Ici Bisdea Darkloud je viens d'arrêter des malfrats. J'aimerais recevoir l'aide d'une équipe d'intervention afin de les juger. Actuellement en Agartha devant une fabrique de milkshake "Douceur d'abeille". Bidea, terminé."

"Ici opérateur, bien reçu, une équipe d'intervention est dépêchée à votre localisation. Terminé.


J'attendais l'arrivée de l'équipe pendant que je me reposais.

"Tu es vraiment une petite guerrière, tu aurais pu te reposer ces 2 clampins pouvaient attendre. Si tu veux dès demain, je te donnerai la moitié de ma paye pour ce travail. J'insiste. Et pour ce qui est du repas, c'est moi qui invite il y a un restaurant de BBQ pas très loin, tu veux qu'on y aille demain ?"

L'équipe arrive et je décris les faits tout en montrant les preuves. Par chance, il semblerait qu'ils aient fait la même chose pour tous leurs concurent. La magie de l'homme montra suffisamment de preuves et la femme sera beaucoup plus sévèrement punie pour manipulation et abus à la confiance. Je souris en espérant que les dires de l'équipe soit vraies et quant aux mercenaires, ils seront jugés en tant que membres de guilde illégale.

Arrivée chez Ashbard je me couche sur un canapé en attendant que le jour se lève. J'espère que Yuzuru saura trouver un endroit où dormir elle aussi.

Le jour se lève et les oiseaux chantent. Le vieux Ashbard semble au taquet et déjà en train de servir quelques gobelets. Je souris puis me rapproche de lui.

"Merci d'avoir surveillé mes milkshakes les gens en raffole."

"Mais de rien. Désormais vous devriez être en sécurité vous et votre échoppe. Les malfrats ont été arrêtés la nuit dernière."


"Vraiment? Mille mercis. Je vais tout de suite vous verser la somme indiquée sur l'annonce. Vous voulez bien vous occuper de la clientèle pendant que je m'y attelle ?"

"Euh, oui avec plaisir."

"Je reviens donc."

Il est aussi rapide que futé ce bon Ashbard. Je rigole le voyant si joyeux et débute mon service. La clientèle augmente à vue d'œil alors que l'on est que le matin... Je ne vois pas en quoi je serai plus intéressante qu'Ashbard. Enfin bon Yuzuru semble s'être réveillée et la pause midi approche.

Midi est arrivé pour la petite pause Ashbard me donne une enveloppe remplie de joyaux de même pour Yuzuru. Il semblerait que je n'ai pas à partager. Dans l'enveloppe se trouve l'équivalent d'un salaire complet pour moi et la rançon pour quête accomplie dans celle de Yuzuru.

"Vous êtes sûr de vouloir dépenser une telle somme ?"

"Plus que sûr grâce à vous, j'ai pu retrouver ma clientèle, et même la doubler en l'espace de deux jours. Je suis vraiment heureux que des gamines comme vous est pris la peine d'aider un vieux aux milkshakes comme moi. J'espère que l'on se retrouvera bientôt."

Je l'espère aussi Ashbard. Je lui souris à lui et à Yuzuru avant de partir en faisant un signe de la main tout en accompagnant Yuzuru.

"Allons manger maintenant !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 27
Localisation : Local poubelle

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
4/2  (4/2)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Dim 21 Mai - 7:31



    J'essuyais mon front en soupirant joyeusement de mon dur labeur et je constatais que Bisdea sortait avec les criminels attachés. Ah je suis contente qu'on ait fini ce travail, je pense que je vais pouvoir partir à la chasse aux trésors si ce vieux fou a dit vrai. Bisdea me félicitait de mon efficacité, ce qui me faisait sourire et rougir mais également me rappeler que j'avais un peu passé une sale nuit. Ce bocal m'avait quelque peu perturbé, plus jamais je ne dois me retrouver dans ce genre de saloperie ! J'ai bien failli mourir là-dedans !

    Enfin, quoiqu'il en soit c'était fini et les affaires reprenaient, Bisdea appelait des renforts, probablement des mercenaires afin qu'ils viennent chercher les coupables et les mettre en prison... J'espérais juste qu'ils ne demandent pas qui a détruit les lumières du quartier ou qui a empoisonné les autres boutiques innocentes, hahaha... J'étais gênée d'un coup, je n'osais pas en parler à ma collègue. Nous attendions l'arrivée des renforts et pendant ce temps-là, elle me complimentait encore malgré le fait que selon elle, cela aurait pu attendre et que j'aurai aussi pu me reposer. Elle rajoutait qu'elle partagerait sa paye avec moi et que si je voulais, on pouvait aussi aller se faire quelques grillades, je grimaçais quelque peu en entendant le surnom de la viande. « Bwarf tu sais moi, quand je suis dans le feu de l'action, je déverse toute ma rancune sur ceux qui m'ont causé des ennuis. Et pour ta paye, ne te sens pas obligée, après tout Ashbad n'a pas d'argent. Par contre c'est... ahem, désolée mais la viande et moi on est pas très copains, je ne mange que des fruits généralement sauvages, hahaha... »

    Quelques heures plus tard, l'équipe de nettoyage arrivait et embarquait les coupables, heureusement ils n'ont pas posé de question supplémentaire sur les lumières abîmées du quartier ! Enfin, les choses en règle, nous repartions chez le principal client afin de nous reposer. Bisdea se couchait dans un canapé mais par manque de place, je préférais rester encore un peu debout sur une chaise. Je profitais d'être seule durant la fin de la nuit pour regarder mon dessin à lumière tamisée d'un petit lacryma.

    Quelques heures plus tard, Ashbad se levait et préparait le café mais j'avais déjà rangé mon dessin et je m'étais transformée de nouveau en papillon pour aller m'allonger sur la tête de la mage blonde. L'homme se mettait déjà à travailler et Bisdea se levait pour aider le vieil homme dans sa quête quotidienne. Elle servait les clients tandis que je roupillais sur sa tête jusqu'à ce que je me réveille à mon tour. Je bâillais au corneille tandis que durant une pause on mettait sous mon nez une enveloppe de quelques billets. La mage demandait à l'homme s'il était sûr de vouloir donner autant et je n'osais pas fouiller dans l'enveloppe pour compter les billets, mais lui assurait que grâce à nous ses revenus et ses bénéfices avaient pu augmenter. Cela ne pouvait que me faire sourire jusqu'à ce que ma collègue me propose d'aller manger. Je restais sur sa tête en acquiesçant silencieusement, tout en faisant signe à l'homme : « Au revoir, bon courage à vous ! »

    Et nous partions, nous nous rendions jusqu'au restaurant de grillades que la demoiselle avait en ligne de mire, je restais sous ma forme lilliputienne parce qu'en mangeant sous cette forme, cela me remplissait beaucoup plus l'estomac. Toutefois, alors qu'on nous servait de la viande, je préférais déjà passer au dessert en ayant vu qu'il y avait tout un panier de fruits à grignoter. « C'est gentil à toi de m'inviter à manger en tout cas. Je suis contente d'avoir pu t'aider à cette mission. » La remerciais-je poliment avant d'ajouter un peu de conversation : « Que vas-tu faire maintenant ? Vas-tu retourner travailler dans cette ville ou bien te balader dans le pays ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Dim 21 Mai - 19:41


Music:
 

Nous allions ainsi au restaurant BBQ que je lui avais proposé la nuit dernière, mais son appétit ne semblait pas être comblé par de la viande. Effectivement, elle m'avait prévenu hier soir. Je lève donc la main alors qu'elle m'interrogeait.

"C'est gentil à toi de m'inviter à manger en tout cas. Je suis contente d'avoir pu t'aider à cette mission. Que vas-tu faire maintenant ? Vas-tu retourner travailler dans cette ville ou bien te balader dans le pays ?"

Le temps que le serveur arrive, je vais lui répondre honnêtement après tout elle le mérite bien.

"Maintenant, je vais très certainement aller à Hargeon. J'ai envie de m'y reposer et j'adore le vent de cette ville. Pour ce qui est de travailler, je pense que j'attendrai demain donc je suppose que oui, je vais me balader."


Le serveur arrive à notre table.

"Vous désirez madame ?"

"Oui, je voudrai une portion supplémentaire pour moi et la carte des desserts pour ma camarade."


"Très bien. Vous désirez autre chose à boire peut-être ?"


"De l'eau."

Le serveur reprend les assiettes sales et repart en direction des cuisines. Je continue de faire griller ma viande en espérant que ma camarade aime le soja.

"Prend autant de desserts que tu le souhaite et ne fait pas dans la finesse c'est moi qui régale."


Je me demande si je n'ai pas été un peu trop directe avec elle, mais je n'ai pas envie non plus d'être la seule à manger. C'est relativement dérangeant de manger seule dans un restaurant.

Nous mangeons donc et continuons notre discussion précédente.

"Et toi, tu comptes faire quoi après ?"

Suite à sa réponse, je termine mes grillades et attend que ma camarade est finie de manger avant de demander l'addition. Je me lève le sourire aux lèvres.

"J'espère que l'on se retrouvera un jour. Se fut un plaisir de travailler avec toi."

Je me dirige avec l'addition à l'accueil et commence à payer. La caissière me dit une somme que je suis incapable de connaître avec ces billets.

"Euh, regardez dans cette enveloppe, je vous fais confiance pour la monnaie."

Je lui tends donc l'enveloppe puis elle me redonne la monnaie avec l'enveloppe. Je fais un signe d'au revoir discret en direction de Yuzuru et me dirige à la sortie du restaurant avec comme objectif Hargeon.

Le vent est agréable à la sortie du restaurant. Il y a de grandes chances pour que cette journée soit l'une des meilleurs que j'ai eut depuis longtemps.
J'espère que cette petite saura bien se porter. Elle n'a pas l'air bien portante même sous sa petite forme... Quoiqu'il en soit à une prochaine fois Yuzuru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 27
Localisation : Local poubelle

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
4/2  (4/2)
MessageSujet: Re: Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru] Mar 23 Mai - 13:34



    Bisdea s'était prise deux assiettes de viandes à griller. Autant l'odeur ne me dérangeait pas, autant je me demandais quelle sorte de viande c'était pour que cela sente comme ça ; mais ce n'est pas pour autant que j'en voulais. Évidemment, si je mange autre chose qui change mon quotidien, je vais vite me rendre compte que j'en voudrais encore plus et je ne voulais pas devenir une petite capricieuse. Je préfère largement vivre au gré de la nature. De ce fait, j'étais passée directement au dessert et je grignotais de succulents fruits qui me rappelaient le goût de Magnolia, la rosée du matin, la couleur des fleurs et les jolis jours ensoleillés. J'étais heureuse et assise en forme papillon sur la table. Bisdea me répondait qu'elle s'en irait vers Harujion, qu'elle adorait cette ville et qu'elle allait aussi se reposer. Je souriais à cela tout en continuant de manger silencieusement et aussi proprement que possible ces juteux fruits. Elle me disait aussi de ne pas faire la fine bouche mais même si j'en avais envie, il y a un moment où mon estomac me disait stop. C'est à la suite de cela que j'ai calé et qu'elle me retournait la question. Que vais-je faire maintenant ? « L'un des habitants de Magnolia m'a parlé de quelques fouilles de trésors dans le coin, il m'a dit que je trouverais peut-être un peu d'or ici et là alors je vais essayer de chercher. J'aimerai lui faire plaisir. »

    Nous finissions notre repas et la demoiselle s'en allait payer l'addition en me disant un petit au revoir et qu'elle espérait que l'on se revoit un jour. Je lui répondais que j'espérais aussi : « Je l'espère aussi, à plus tard. » Et nous quittions les lieux en partant chacune de notre côté. Je me dirigeais vers les quartiers proches de la roche plafonnière de la ville et j'allais me renseigner auprès des mineurs. Bien sûr, ils n'étaient pas tous d'accord pour m'aider, c'était à douter, mais l'un d'entre eux aura su détourner le regard une seconde et j'en profitais pour lui piquer une petite ambre. Il n'y aura vu que du feu et j'abandonnais aussitôt les recherches. Après tout, pourquoi me fouler à creuser la roche ? Je ne pense pas pouvoir transporter de grosses quantités d'or ou de diamants dans mes poches sans me faire embêter par des voleurs sur la route. C'est pourquoi après cette petite aventure, je m'en allais sous forme humaine avec une enveloppe et une ambre dans les poches. Je pense être en mesure de rendre heureux le petit vieux de Magnolia, ainsi, je repartais vers cette ville pour le revoir et lui offrir ce petit présent. J'ai aussi profité de la route et de la forêt afin de perfectionner mes méthodes de camping à la belle étoile. Cela ne fut pas très compliqué sous ma forme papillon avec le nombre impressionnant de plantes diverses.


[HRP]Rp terminé, merci Bisdea ! ^^[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un Milkshake ou Deux [Bisdea PV Yuzuru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail  ::  :: Fiore Sud :: Agartha-
Sauter vers:
Top-partenaire
-->>CSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif