Intrigue #1

Intrigue à venir

Panique à Fiore
Paisible, sans soucis, Fiore respirait la tranquillité et la joie de vivre. Malheureusement, toutes bonnes choses ont une fin et le jour où le sang et le chaos allait arriver tel un rat porteur de peste...
Lire plus

Venez les prendre !

Les nouvelles !

31/11/2016 — Recensement Un recensement d'hiver à été lancé ^^ Venez vous recenser par ici.
31/11/2016 — De nouveaux prédéfinis, ouvrez l'oeil !
1/12/2016 — Lancement de l'intrigue 1 bientôt, renseigner-vous pour y participer ...

Top sites

Top Site 1Top Site 2Top Site 3Top Site 4Top Site 5

Musique

©linus pour Epicode
En bref
Fairy Tail
Bienvenue parmi nous jeune visiteur :3

Ici, à Fiore, une grande communauté a vue le jour, soudée, uni et surtout ardent de s'amuser.
Si toi aussi tu veux rejoindre cette grande famille, vient parmi nous, on ne mange pas <3


▬ Faites votre choix. Entrez dans ce monde ... étrange et magique. {Inspiré du manga Fairy Tail} ▬
 

Partagez|

Un verre "pour les affaires" [pv : Samael Ackerman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maître de Guilde LS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 290
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans les magasins ♣

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Un verre "pour les affaires" [pv : Samael Ackerman] Mer 10 Mai - 19:00

Une semaine que ce rendez-vous avait été organisé. Et quasiment une semaine que j’avais du mal à dormir. J’étais toujours horriblement tendue lorsque je devais aller voir un membre du conseil pour une rencontre officielle. Peur que cela se passe mal, qu’on me réprimande sur mon travail ou je ne sais quoi, surtout si je ne savais pas qui j’allais devoir rencontrer … Si j’avais la chance de tomber sur Yoruichi, mon stress chutait brusquement. J’étais toujours très à l’aise avec elle, nos nombreux points commun aidant beaucoup à me détendre. Quant aux autres, je ne les connaissais que très peu alors incapable de savoir à quoi m’attendre surtout si le membre que je rencontrais faisait parti des anciens du Conseil. Ils étaient les spécialistes pour me faire paniquer rien qu’en me regardant. J’avais l’impression d’être tellement ridicule à côté d’eux que j’étais terriblement mal à l’aise et généralement je ne savais pas trop comment formuler mes phrases au début de la rencontre. A chaque fois il me fallait une bonne dizaine de minutes avant de me calmer et de réussir à parler normalement. C’était catastrophique. Moi qui, de base, n’était pas quelqu’un de réservée et qui parlait avec facilité, tout cela disparaissait dès que je franchisais les portes du Conseil Magique.

Le jour de mon rendez-vous, je m’étais réveillée une heure avant mon réveil. J’étais paniquée. J’avais vérifiée je ne savais combien de fois que tous mes dossiers étaient bien rangés et que tout était bien clair. J’étais restée une demi-heure devant mon armoire à la recherche d’une tenue convenable pour ceci. Toujours le même rituel en soit. Mais cette fois c’était pire. C’était la première fois que j’étais convoquée par un membre du Conseil depuis ma pause. J’avais tellement peur que ça se passe mal à cause de cela … Le soucis était que, comme je stressais pour cette rencontre, je m’inquiétais pour des détails futiles telle que la tenue que je devais porter. Quelque chose de sérieux mais pas trop non plus. Mais pas non plus quelque chose de trop « aguicheur » sinon je ne serais pas vu de façon très professionnelle.  Plus le temps passait et plus je me disais que j’étais complètement ridicule. Comme si ma façon de m’habiller allait changer le déroulement de mon rendez-vous professionnel ! Et c’est après de longues minutes à observer de la même façon mon énorme quantité de vêtement que je me décidai pour une robe débardeur noire m’allant au niveau des genoux et resserré au niveau de la taille. C’était quelque chose de basique et assez classe. Une tenue passe partout en soit. Mon café bu en express, mes escarpins rouges enfilés, je pris mes dossiers et partis en direction de la gare. Durant tout le trajet, je m’imaginais tous les scénarios possibles. Soit j’avais de la chance et je tombais sur mon amie Yoruichi, soit … Je n’avais absolument pas de chance et j’allais paniquer très vite. La probabilité que la chance soit de mon côté était très faible, j’en étais consciente.

Le bâtiment du Conseil Magique m’impressionnait à chaque fois. Je me revoyais des années auparavant à servir les chevaliers runiques avec Ren. J’y avais de très bon souvenirs tout comme certains qui m’avait terriblement fait souffrir. Et pourtant, jamais je n’aurais souhaité tout oublier. Grâce à cela j’étais de retour ici dans un tout autre contexte beaucoup plus intéressant pour moi. J’étais devenue quelqu’un d’important, chose qu’un bon nombre de mes collègues de l’époque ne pouvait se permettre de dire.
« Alors pourquoi  est-ce que je panique autant ..? »
On m’avait dit dans quelle salle j’avais rendez-vous et je m’y rendais, perdue dans mes pensées. Dans le meilleur des scénarios, j’ouvrais la porte et je tombais sur une jeune femme. Cas moins agréable, je l’ouvrais et tomber sur un ancien. Mais le pire du pire serait si je tombais sur …
Je frappais à la porte et attendais qu’on me dise de l’ouvrir sans porter attention à la voix qui parlait. J’étais inquiète et je ne savais absolument pas pourquoi, c’était une sensation très désagréable. J’espérais que tout s’arrête une fois que je voyais à qui j’avais affaire mais …

Une chevelure rouge, une taille imposante malgré le fait que le corps se trouve sur un fauteuil derrière un bureau, deux yeux dorés et un charisme incroyable. Le pire scénario possible se trouvait devant moi … Samael Ackerman … Le membre du conseil qui me posait le plus de soucis. Déjà parce qu’il était complètement inexpressif la plupart du temps. De plus, il n’était pas beaucoup plus âgé que moi et savoir qu’il était mon supérieur hiérarchique était très perturbant. Mais également, et surtout, parce qu’il était horriblement séduisant. Comment faire pour travailler sérieusement si un homme aussi attirant passe son temps à vous fixer sans montrer aucune émotion ? Honnêtement, je n’en savais rien et c’était bien mon soucis … Mon unique objectif dès que nous devions nous retrouver dans la même pièce était de réussir à rester aussi neutre que lui. En général, cela fonctionnait. Enfin, on ne m’avait jamais fais aucune remarque dessus alors je supposais que c’était le cas, en vérité je n’en savais rien.
Je m’approchais de son bureau doucement malgré le bruit que mes talons aiguilles faisaient sur le sol du bureau et déposai délicatement ma pile de dossier. Je souriais au jeune homme en tendant ma main, attendant qu’il me la serre.


« Bonjour monsieur Ackerman ! Heureuse de vous voir ! »


Non c’était complètement faux. J’aurais fais n’importe quoi pour ne pas me retrouver dans cette situation. Je priais intérieurement pour que Yoruichi franchise la porte en me disant que j’avais rendez-vous avec elle et non pas avec cet homme. Mais je devais me faire une raison … Je ne devrais pas montrer mon terrible malaise face à ce puissant regard doré …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conseil Magiques
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
1/2  (1/2)
MessageSujet: Re: Un verre "pour les affaires" [pv : Samael Ackerman] Jeu 11 Mai - 20:20

Grand silence dans la salle alors qu'on attend impatiemment mon avis. Je les regarde tous un par un, sans exprimer la moindre émotion sur mon visage avant de souffler légèrement. Exaspéré. Exaspéré par tout ceci, ce genre de réunion et surtout notre inactivité. Ou plutôt dire, notre passivité. Rester ainsi, à blablater de la situation sans agir alors que certaines guildes noires grossissent et prennent plus d'ampleur. S'ils continuent ainsi, nous allons bientôt nous retrouver submergé par une force incontrôlable et incapable de renverser la situation. Soufflant donc, je me redressais légèrement pour faire face à mes supérieurs avant de prendre la parole. "Vous connaissez déjà tous mon avis sur la situation. Rester assit sans agir n'apportera rien. Bien au contraire, les guildes neutres risques rapidement de prendre les choses en main pour contrer cette montée en puissance des guildes illégales. Et je ne soutiendrais pas votre vote et conseil si jamais vous venez à punir les guildes comme Fairy Tail car on sait tous qu'ils prendront les devants." Bien entendu, les anciens tiquaient rapidement à l'entente de mes paroles mais je m'en fichais. Bien que plus âgés et expérimentés que moi, je disposais des mêmes droits et pouvoirs qu'eux et j'avais le droit de m'exprimer librement sur le sujet. "Vous avez la majorité, pas besoin d'agir de la sorte en prenant de haut. Mon vote est clair et j'aimerais qu'on puisse mettre en route une petite équipe pour enquêter sur la situation et agir en conséquence. Je vous laisse réfléchir à cette offre. Dans tous les cas, sachez que je prendrais les devants." Sur ces mots, je me levais et quittais la salle de réunion sans attendre mon reste.

C'était bien la première fois que j'agissais de la sorte. En perdant presque mon calme devant la situation. J'avais énormément de mal à laisser les mages noirs en liberté et avant mon entrée dans le conseil, j'en avais chassé quelques uns. Je ne comprenais pourquoi le conseil avait tant de mal à comprendre que laisser autant de liberté ne pouvait que nous nuire. Finissant cette réunion, je décidais de quitter l'enceinte du conseil pour aller m'entraîner un petit peu, me défouler en soit et retrouver un calme certain avec quelques étirements et un peu de méditation. La meilleure façon pour moi de me connecter avec ma magie. Je passais donc une bonne heure en extérieur avant de retourner dans l'enceinte du conseil et plus particulièrement dans mes quartiers. En passant dans mon bureau, je trouvais Shizuna installée à ma place travaillant sur quelques dossiers. "Hey Sam ! Comment s'est passé la réunion ?"[/color] demanda-t-elle. Un simple regard suffit à ce qu'elle comprenne. "A ce point ? Merde... m'enfin, n'oublie pas que dans moins d'une heure tu as rendez-vous avec Miyuki Saito, le maitre de la guilde de Lamia Scale." J'acquiesçais d'un signe de tête et ouvrais la porte dans le coin de la pièce qui menait directement à mes quartiers privés. Une bonne petite douche me ferait le plus grand bien.

Une fois prêt, je retournais dans mon bureau et m'installais sur ce dernier. Regardant les dossiers qu'avait triés Shizuna et ceux qu'elle avait commencé à traiter. Je souriais légèrement, vraiment chanceux de l'avoir à mes côtés. Elle qui pouvait facilement entrer au sein du conseil de la magie avait décidé de me suivre en simple bras droit, s'occupant des basse besogne comme elle aimait les appeler et me laissant sur le devant de la scène à prendre des décisions. Bien entendu, nous parlions beaucoup et j'aimais énormément prendre son avis en compte. Généralement nous voyions les choses du même œil. Mais parfois cette dernière arrivait à me faire voir un angle que je ne pouvais voir avant. Une réelle chance de l'avoir à mes côtés. En entendant toquer à la porte, j'annonçais à la personne d'ouvrir et découvrais alors Miyuki, se tenant dans l'embrasure de la porte avant d'entrer dans le bureau. Je la laissais faire, lui montrant le siège qui me faisait face pour l'inviter à s'y installer. J'attrapais alors sa main que je serrais doucement avant de lui répondre. "Plaisir partagé mademoiselle Saito. Je vous en prie installez vous." Lui demandais-je alors que mes yeux se posaient sur la pile de dossier qu'elle avait ramenés. Aucune chance que je les prenne et les regarde un à un, je détestais ça. Littéralement. Voilà pourquoi Shizuna m'était utile dans ce rôle au sein du Conseil. "Si le conseil vous a demander de venir, c'est au sujet de votre période de repos.Vous devez vous en douter. Personnellement, je me fiche royalement de ce que font les maitres de guildes, tant que cela ne nui pas au bien être du continent et de développement magique. Mais vous connaissait nos chers... antiquités." Lui dis-je alors, essayant de la détendre un petit peu puisque je ressentais très clairement le stress émaner d'elle. Elle n'avait rien à se reprocher. "Du coup, nous aimerions savoir ce qui s'est passé. Pourquoi avoir mit de côté vos fonctions de maitre de guilde et pourquoi être revenue sur votre décision pour retrouver votre siège de maître ?" Cela pouvait paraître chiant et ça l'était. Mais elle devait en passer par là pour calmer les craintes des vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Guilde LS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 290
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans les magasins ♣

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Un verre "pour les affaires" [pv : Samael Ackerman] Dim 14 Mai - 22:34

LA question que j’attendais. Je savais que c’était pour ça que je venais. Pas uniquement pour ramener mes dossiers que j’avais terminé, ça aurait été trop beau … Pourquoi avais-je quitté mon poste de maître de guilde avant de revenir plus tard, sans donner aucune explication à personnes. Cette question que je redoutais tant en venant ici avait l’air beaucoup moins … Effrayante venant de lui. Le fait qu’il me dise ouvertement qu’il se moquait de ce que je faisais de ma vie aidait sûrement. C’était sûrement le but recherché, tenter de me détendre. Ce n’était pas lui qui s’inquiétait mais les « antiquités » du Conseil comme il les appelait. Etrangement, je n’étais pas surprise de qui posait cette question. Je savais que les anciens étaient un peu bloqués dans leurs idées et avoir un avis frais les inquiétaient beaucoup. L’ancienne maître de Lamia Scale me l’avait bien fait comprendre avant de me laisser son poste. D’après elle, « ces vieux idiots sont restés bloqués au siècle dernier ». Au début, je pensais qu’il s’agissait d’une exagération venant d’Oba basama mais non, le fait est que tout ceci était vrai. Je m’étais toujours demandé comment ils faisaient pour ne pas s’entre tuer lors de réunion au conseil avec les jeunes recrues qu’i y avait maintenant. Yoruichi se plaignait parfois de leur fermeture d’esprit et des complications que cela causait. Peut-être que cette fois il avait peur que je me sois faite corrompre par une guilde noire qui sait ? Un léger sourire devait sûrement être apparu sur mon visage pendant que je pensais cela.


« Et bien … J’ai été contrainte de prendre une pause de quelques mois. Croyez-moi, je m’en serais bien passé mais je n’avais pas le choix. Ma santé était en jeu. J’ai subi une période durant laquelle j’étais incapable de me concentrée sur mon travail et où me reposer était devenu impossible. Je n’ai pas eu d’autre choix que d’être égoïste et de m’occuper de moi avant de penser aux autres. »


Dire ça me déprimait un peu. J’avais horreur de parler de mes soucis, surtout auprès de quelqu’un que je ne connaissais quasiment pas, mais cette fois je n’avais pas le choix si je voulais que les anciens du Conseil Magique me fiche la paix. Tout ce que je ne comprenais pas c’était, pourquoi c’était Samael Ackerman qui avait un rendez-vous avec moi et pourquoi pas un d’entre eux ? C’était étrange. Pas spécialement dérangeant ! Mais surprenant. Installée sur le fauteuil qu’il m’avait indiqué, je le regardais. Ses yeux dorés inexpressif me regardaient. Est-ce qu’à un seul moment son regard montrerait une quelconque émotion ? Etait-il comme ça naturellement ou était-ce dû à son rang qu’il restait aussi sérieux ? Il est vrai qu’avoir une position aussi importante au sein du Royaume en étant aussi jeune ne doit pas aider de base. Ne pas montrer son ressentit doit très probablement aider. Du moins c’était mon ressentis à ce sujet. Un petit sourire en coin et je lui disais


« Vous pourrez rassurer les … antiquités comme vous dites. Je n’ai jamais trahis le conseil et jamais je n’ai eu de lien quelconque avec un mage noir durant mon congé.»


J’espérais que cela arriverait à rassurer le reste du conseil et que jamais plus je ne devrais revenir ici pour m’expliquer sur ma vie privée. Même s’il était vrai que j’avais eu tort de fuir sans prendre la peine de prévenir qui que ce soit. Je savais que si jamais je me devais de reprendre une pause comme celle que j’avais prise, je préviendrais tout le monde que cela soit au niveau du Conseil ET de mes collègues d’autres guildes même si aucun d’entre eux ne s’étaient inquiétés pendant mon absence.
J’avais beau tenter de ne pas y penser mais le malaise que je ressentais en entrant dans la salle étant toujours présent. Même s’il cherchait à me rassurer et me détendre, j’étais quand même tendue. Ce n’était pas voulant faire un peu d’humour que cela casserait son charme, lui donnerait un soupçon d’émotion ou bien même le vieillirait d’une dizaine d’année. Là il était toujours le bel homme de plus de vingt-cinq ans incompréhensible qui me dirigeait. Et rien n’arriverait à me détendre tant que je n’avais pas une explication aux questions qui me traversaient l’esprit.


« Si je peux me permettre une question un peu indiscrète … Pourquoi avais-je rendez-vous avec vous si ce sont les anciens qui voulaient savoir la raison de mon arrêt ? Non pas que cela me dérange de me retrouver avec vous ! Bien au contraire ! »


Je le fixais, tentant d’apercevoir un début de sourire, une impression de colère, du dégoût ou même de la déception face à ma question assez directe. J’étais un peu gênée de l’avoir posée mais je me devais de le faire si je voulais me détendre un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conseil Magiques
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 30/04/2017

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
1/2  (1/2)
MessageSujet: Re: Un verre "pour les affaires" [pv : Samael Ackerman] Sam 20 Mai - 20:06

Elle s'en doutait très clairement et cela se voyait sur son visage. A l'entente de ma question, je ressentais comme une certaine lassitude de devoir se justifier. Ce que je comprenais que trop bien. Mais sa position, son statu de maitre de guilde la mettait face à des obligations et le fait de se justifier sur ses activités en dehors de sa guilde en était une. A comprendre, le Conseil ne pouvait décemment laisser un maître agir comme bon lui semblait. D'une part, parce qu'il s'agissait toujours d'un puissant mage, d'autre part ce dernier pouvait clairement faire pencher la balance entre le bien et le mal. Personnellement, je pensais fortement que Miyuki n'était pas du genre à agir à l'encontre du bien du pays. Même si je ne la connaissais pas trop. Mais il y avait des règles et je me devais de les faire respecter, même si elles ne plaisaient pas. C'est pourquoi la jeune femme se mit alors à me répondre, m'annonçant que cela n'était du qu'à une obligation. Concernant sa santé. Une réponse qui me suffisait amplement. N'étant pas indiscret je n'allais clairement pas lui demander d'aller plus loin dans les détails. S'il s'avérait qu'elle m'avait menti, je le découvrirais tôt ou tard. Je notais alors sa réponse très rapidement sur son dossier, dossier que j'allais rapportais à l'ensemble du conseil à la suite de cette journée, et fermais ce dernier. Comme dit, je n'avais pas besoin d'en rajouter plus.
"Soyez sans crainte, je n'ai personnellement jamais insinué ou ne serait-ce que pensé que vous auriez pu avoir des contacts avec certaines branches illégales." Lui dis-je alors tout en la regardant, nouant les sangles du dossier. "Et comme vous le dites, je m’empresserais de rassurer les antiquités pour qu'ils arrêtent de vous chercher des noises."

D'un signe, j'envoyais alors le dossier dans les airs et le faisais disparaître par magie. Ce dernier allant directement dans la salle où il logeait habituellement, directement consultable par les autres membres du conseil s'ils le voulaient. Je les informais aussi par la même que l'entretien était terminé. Je m'apprêtais d'ailleurs à mettre fin au rendez-vous quand la jeune mage prit de nouveau la parole et me questionna. Elle devait se douter de la réponse je pense. Cela semblait évident. La regardant alors sans rien dire ne faire d'autre, je réfléchissais quelques petites secondes avant de reprendre la parole. "Je sais que vous vous entendez très bien avec Yoruichi et le reste du conseil le sait également. C'est pour cela d'ailleurs que les antiquités n'ont pas souhaité qu'elle préside cette réunion. Cependant, je ne pouvais vous laisser aux mains de ces derniers. Pour des raisons que vous devez sans nul doute connaître." Dis-je alors, souriant finalement. "De plus Yoruichi n'était pas disponible aujourd'hui. Je ne pouvais donc pas vous laisser perdre votre temps avec un des anciens qui vous aurez posé un tas de questions. Cela aurez très bien pu vous énerver et vous valoir quelques sanctions. J'ai donc préféré prendre les devants. Avouez que l'entretien a été assez rapide et non gênant." Finissais-je alors en me relevant de mon bureau. Il était évident que les vieux allaient l'emmerder. Lui poser un tas de questions indiscrètes et j'en passe. Chercher la petite bête où il n'y en avait pas. C'était pour cette raison que j'avais décidé de prendre la présidence de cette séance et ainsi lui éviter une mauvaise journée. Nous ne nous connaissions pas vraiment et pourtant j'aimais bien cette jeune femme. Lui éviter ainsi des problèmes dont elle n'avait pas besoin était donc naturel pour moi. Et cela me changerait un peu des autres tâches que j'avais à effectuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Guilde LS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 290
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 20
Localisation : Dans les magasins ♣

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Un verre "pour les affaires" [pv : Samael Ackerman] Lun 22 Mai - 23:39

Il avait … Sourit ..? Vraiment ? Non ce n’était pas possible ! C’était bien la première fois que je voyais quelque chose ressemblant à un sourire sur son visage. Je n’arrivais même pas à me concentrer totalement sur ses paroles tellement j’étais surprise. Ce qu’il semblait me dire c’est qu’il avait choisi de me sauver la peau face aux anciens qui n’aurait fait que me pourrir la vie avec des questions inutiles et que personne ne voulait que je fasse cet entretien avec Yoruichi comme nous entendions très bien avec Yoruichi. Notre âge semblable et nos points communs nous avaient rapprochés, c’était vrai. Et puis autant avoir de bons liens avec mes supérieurs plutôt que de les voir uniquement comme des personnes inaccessibles. Ce n’était pas dans ma façon d’être et Yoru était du même avis que moi.
Il semblait assez fier de m’avoir épargné le rendez-vous avec les anciens. S’il savait que j’appréhendais d’avantage un rendez-vous avec lui plutôt qu’avec un d’entre eux, je ne pensais pas qu’il apprécierait. Une chose était sûre, il avait raison sur le fait que cet entretien avait été rapide et qu’il n’avait pas été spécialement gênant. Enfin, pas de son côté du moins. Pour moi, le simple fait de me retrouver en face de lui c’était gênant. Il se levait. Donc tout cela était vraiment fini. J’avais paniqué pendant une semaine pour seulement quelques minutes … Je me sentais tellement stupide à ce moment-là que je n’avais même pas eu le réflexe de me lever également. J’étais restée plantée sur mon siège pendant plusieurs secondes à le fixer sans rien faire. J’étais en plein moment de réflexion interne. Pourquoi n’étais-je pas complètement heureuse de pouvoir partir ? Etait-ce à cause du long trajet que j’allais devoir faire alors que je n’étais même pas restée une heure à Era ? Ou bien était-ce parce qu’en fin de compte je commençais à apprécier cet homme ? Je n’en savais strictement rien. Après mes quelques secondes de bug, je m’étais enfin levée en le regardant. Je ne savais pas quoi dire. Lui dire au revoir ? Tenter de prolonger un peu plus le rendez-vous pour rentabiliser mon trajet ? J’étais perdue. Il était vrai que passer des heures dans le train pour seulement quelques minutes sur place était complètement démoralisant. De plus, je n’avais aucune envie de rentrer maintenant en sachant qu’il me restait des dossiers à régler. Ma motivation était inexistante en ce moment précis.


« Dommage qu’il ait été aussi rapide ! Je serais bien restée plus longtemps en aussi bonne compagnie ! »


… Je venais vraiment de dire cela à voix haute ? Impossible … Je n’étais pas assez idiote. Si ..? J’eus un moment de … Panique ? Oui c’était probablement. Je crois que j’avais très légèrement rougis. En regardant sa tête, je voyais très bien que cela avait été dis de vive voix. J’étais gênée. Et dire que tout c’était bien passé … Il avait fallu que je dise ça juste au moment de partir … Je ne savais pas quoi dire pour tenter d’arranger la situation. Alors je toussai. Une petite toux gênée.


« Ne faites pas attention à cela ! Je disais ça pour plaisanter. » je repris ma respiration « Ah et quant aux dossiers, ne vous inquiétez pas. Vous pourrez les donner à un des anciens, ce sont eux qui ont insistés pour qu’ils soient remis aujourd’hui. Alors autant les laisser les traiter eux-mêmes ! »


Pour une raison inconnue, je sentais que la paperasse n’était clairement pas son fort. Le fait qu’il ait une secrétaire attitré devait sûrement aider à s’en douter. Cela devait être bien d’être membre du Conseil ! Avoir sa propre secrétaire pour la laisser gérer les dossiers ennuyeux à sa place. Qu’est-ce que j’aimerais pouvoir le faire parfois … Au lieu de cela, je devais m’occuper de documents qui seraient ensuite traité par les secrétaires de mes supérieurs. En soit, je ne pensais pas que j’aurais été capable de laisser quelqu’un s’occuper entièrement de ma paperasse. Je me sentirais sûrement coupable de cela. Et puis j’aurais trop peur que le travail ne soit pas réalisé comme je le voudrais. Il y aurait de très forte chance que je repasse sur les dossiers juste pour vérifier que tout soit nickel. Oui, autant que je m’en occupe seule.
En tout cas, savoir que ces dossiers n’étaient, de base, pas pour lui devait sacrément le rassurer. Surtout qu’il avait déjà une bonne pile de papiers non traité sur son bureau alors si en plus je venais lui en rajouter d’avantage, il y aurait de très forte chance pour qu’il m’en veuille. Et cela aurait été tout à fait compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Un verre "pour les affaires" [pv : Samael Ackerman]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un verre pour se détendre...
» [Toilettes de Mimi Geignarde] Drôle d'endroit pour se cacher
» Un verre pour se changer les idées (Tonton Victor)
» Le dernier verre pour la route
» {CLOS} [PV] Une cohabitation bien étrange... {Leevo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail  ::  :: Fiore Centre :: Era-
Sauter vers:
Top-partenaire
-->>CSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif