Bienvenue !
Bienvenue dans l'univers de Fairy Tail !





 
Bienvenue sur Fairy Tail Mangas ♥️ Le forum a 6 ans d'existence.
N'oubliez pas de voter toutes les 2h ♥️
Bientôt le grand nettoyage ! Un petit recensement s'impose ! Un mois pour réagir ♥️

Heure de torture (Ft. Sachiko)

Rang D OS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2017
Age : 19

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
116/450  (116/450)
Mar 13 Juin - 15:56

Cela faisait un mois que Fiore se reconstruisait de l'enfer qu'était l'invasion orchestrée par Zeleph. Cela faisait un mois que le nom de Salem Blackblood ne circulait plus. Certaines rumeurs disaient d'ailleurs qu'il était juste mort au combat, abattu par Dieu sait quel mage. Mais ces gens avaient tort. Salem était bien revenu de ce qui lui était imposé. Mais cela a eu des conséquences physiques qu'il n'avait pas vu venir: en effet, il revint sourd de son oreille droite, l'incapacitant pendant ce long mois. Mais il est de retour, plus sinistre qu'il ne l'a jamais été...

Il se retrouvait à nouveau dans une mission d'élimination. Une bande de cinq mages qui cherchaient à en savoir plus sur les guildes noires, non sans manque de discrétion. Le mage archer devait frapper un grand coup, pour son retour en force. Et, pour cela, il n'y a rien de mieux que donner une séance de torture. Pour cela, il s'équipa d'éléments qui lui étaient singuliers: couteaux, brûleurs magiques, etc... Tout ça pour faire souffrir gratuitement ces mages, voire les tuer. Mais bon, normalement, s'ils sont assez traumatisés, ils n'oseront même plus les approcher... Mais les tuer à la fin serait quand même mieux

Il n'avait pas mis énormément de temps à trouver ses cibles, vu leur manque clair de discrétion. Et il ne mit pas énormément de temps pour les capturer un à un, auprès du temple de Fiore Est, un lieu reconnu comme hanté. Cela offrait un lieu parfait pour laisser les pulsions les plus sadiques de Salem prendre le dessus. Il enferma les quatre personnes dans ledit temple, et attendit longuement qu'ils reviennent à leurs esprits, préparant sa séance, et réfléchissant longuement à ce qu'il va leur faire subir, pour qu'ils comprennent qu'espionner les guildes noires n'est pas une bonne idée.

Pendant une heure, il leur fit des entailles, une par une, certaines chauffées à blanc. Et sur chacune des entailles, il déversait du gros sel, pour irriter la plaie plus encore. Des fois, il utilisait les brûleurs directement sur la peau. Des fois, il leur empalait des flèches dans les mains, les pieds ou le ventre. Du temple sortait des cris de douleurs mélés à un rire de maniaque, une synphonie de terreur et de folie tel qu'aucun opéra ne peut retranscrire. Salem prenait un plaisir sadique à faire du mal gratuitement: cela faisait, après tout, un mois qu'il n'avait pas ressenti cela...


Dernière édition par Salem Blackblood le Jeu 3 Aoû - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
Mar 13 Juin - 18:47


QUELLE EST CETTE DOUCE MÉLODIE ?

Vêtue d'une robe noire de soirée, chaussée d'escarpins en cuir brillant et coiffée de longues nattes, je marchais doucement. Me baladant, errant sans but précis, je visitais ces lieux. Bon j'avoue, il n'y a pas grand chose à découvrir ici bas. Une forêt des plus banales, des animaux monstrueusement moches et inutiles à la nature. Des arbres en veux-tu en voilà. Banal, fade, inutile. Je ne ressentais rien pour cet endroit déserté de cette sous espèce d'humains. Je n'esquissais pas le moindre sourire. Mais cette rivière était la seule qui m'inspirait, qui m'apaisait et calmait mon esprit tordu. Je marchais donc en suivant le cour du fleuve, cherchant jusqu'où il menait et espérant croiser de la population à analyser. Oui. Parfois je m'ennuie en découvrant des informations avec ma magie alors je cherche les informations de moi-même.

Quelques mouettes survolaient l'eau en s'écriant, je suppose qu'elles cherchent de la nourriture. Des poissons ? Je n'en ai pas vu un seul dans cette eau claire, elles risquent bien de chercher longtemps. Stupides animaux. Soudain des cris me firent changer la direction de mon regard. Non, je n'arriverais pas à sursauter avec ce genre de cris. Au contraire, mon visage affichait un sourire enchanté. « D'où vient ... cette douce mélodie qui berce et attire mon âme ? » Je fermais mes yeux, me laissant bercer un instant, debout, fixe. Puis je rouvrais les yeux et je suivais les cris jusqu'à apparaître devant un temple. Puéril. Quel est cet endroit en ruine et dévasté, au juste ?! Toutefois ces cris proviennent de l'intérieur. Hm. Intéressant.

Je contournais le bâtiment, cherchant à y entrer discrètement puis j'apercevais une fenêtre à l'étage. Mon rire s'étouffait dans la main qui s'était déposée sur mes lèvres. Chuchotant, je fis l'incantation d'un sort « PIXEL DATA CRAFTING » et je créais une échelle en pixels qui fut assez haute pour que j'atteigne la fenêtre. Je me posais là, accoudée aux rebords de la fenêtre et j'appuyais mon menton sur mes poignets en cherchant d'où provenaient ces cris. Le temple est encore plus en ruine à l'intérieur, c'est sombre. Mais j'ai réussi à percevoir six silhouettes dont cinq étaient ligotées. Je suppose avec assurance que le sixième est un tortionnaire. Mais je ne pouvais pas me résoudre à le laisser s'amuser tout seul, hélas. Je ricanais finement de ce spectacle tout en m'infiltrant puis enfin je sautais de cette hauteur afin de me réceptionner devant ce groupe d'hommes.

Très loin de moi l'envie de sauver cette sous race. Mais l'un d'eux semblait le plus souffrant et sa voix m'attirait. Je m'approchais alors de lui, et tandis que le tortionnaire s'occupait de ses quatre autres victimes, je kidnappais le cinquième furtivement. Mais la discrétion... je n'avais plus du tout envie de la laisser me dominer. Créons un peu d'action, j'attirais l'attention du tortionnaire en tenant sa victime attachée dans mes bras et en l'embrassant. « Quel vilain garnement tu fais... Ufufufufu ! Torturer ces pauvres *tousse* ahem... ces hommes sans le moindre plaisir. N'as-tu pas honte ?! » J'attendais qu'il tourne son regard dans ma direction et j'ajoutais : « Oui c'est à toi que je parle, bougre d'idiot. » Tant pis s'il ne m'a pas bien entendue, je n'aime pas me répéter. Je créais mon épée en quelques secondes et sans libérer sa victime, je m'enfuyais avec cette dernière à l'extérieur du temple, n'oubliant pas de casser un peu plus cet endroit. D'ailleurs je constatais que l'échelle que j'avais conçu derrière le bâtiment venait tout juste de disparaître. Mais quel rapport ? Aucun, c'est juste que je m'en apercevais. Jetant l'homme ligoté au sol, je l'entendis me supplier. « Sau-... Sauvez moi ! Sauvez mes amis ! Je vous en supplie. »

Mon regard hautain descendait sur sa gorge, puis croisait son regard que le mien n'hésitait pas à fusiller. « Huh ?! Te sauver ? De quel droit me supplies-tu ? Si tu crois que je suis venue pour ça... Tu te fourres la pointe de mon épée dans l'œil, et profond. Vermine, sous race. Insecte. Tu n'es rien, à quoi sers-tu sinon à crier ? » M'exclamais-je froidement en narguant le tortionnaire. Je plantais mon épée dans la jambe de l'homme, comme l'on plante une fourchette dans une saucisse. La victime prit peur de moi mais s'écriait tout autant de souffrance. Cela me fit rougir et mon visage vint se coucher dans la paume de ma main libre pour écouter avec émerveillement cette douce agonie. « Plu... Plus... Crie plus fort. J'en veux plus. » Lui demandais-je d'une fine voix. Est-ce que le tortionnaire réagira ? Je lui ai sans doute piqué son rôle, mais il m'intéresse tout autant que ses victimes. J'ai enfin trouvé de quoi m'occuper, hu hu hu.

© Code par Akira.
Revenir en haut Aller en bas
Rang D OS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2017
Age : 19

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
116/450  (116/450)
Lun 3 Juil - 18:29

Salem continuait lentement sa séance de torture morbide, le sourire sadique au lèvres, prennant du plaisir à voir ses victimes souffrir à chacune des blessures qu'il infligeait sans apitoiement. Ce dont il ne se doutait pas, cependant, c'était que quelque chose allait vouloir se mettre au-travers de son chemin vicieux, un élément qui utilise l'art de la discrétion pour essayer de le prendre à revers et de jouer avec ses nerfs. Cet élément, il ne se rendit compte de son existence qu'en tournant son visage vers la gauche, vers une voix d'apparence féminine qui le provoquait...

Il tourna son visage pour voir une demoiselle en tenue de soirée, saisissant dans ses bras la victime qu'il a le plus tourmenté, lui qui saignait par tous les pores possibles, tourmenté par ses mains. Elle le provoqua en insinuant qu'il ne prennait aucun amusement de la situation, alors qu'il n'y avait quelques instants, son visage était déformé par le sadisme et le plaisir de la souffrance. Mais avant qu'il ne puisse faire ne serait-ce que répliquer, la voilà qu'elle sortait, non sans casser des piliers du temples avec une épée qu'elle venait tout juste de matérialiser, ce qui, en soit, ne le touchait pas le moin sdu monde... En revenant en arrière pour aller chercher son arc et ses flèches, il se tourna vers les autres victimes et leur dit:

-Je reviens dans quelques instants, le temps de ramenenr votre camarade. Et ensuite, peut-être je vous offrirais la mort... PEUT-ÊTRE.

Equipé de ses armes, il prit la direction de l'extérieur, vers là où la demoiselle était sorti, seulement pour entendre le cri de l'homme. Essaie-t-elle de sui voler sa mission? Ou est-elle pûrement une sado-masochiste amatrice de torture? tout cela poussa le mage archer à se presser. Et, pendant qu'elle semblait prendre un plaisir exagéré aux cris de souffrance de l'individu, il envoya une flèche directement dans le bras du kidnappé, lui faisant lâcher un autre cri de douleur, ce qui donna à Salem un sourire malsain sur ses lèvres. Il attendit qu'elle se retourne pour lui parler

-Je crains qu'il y ait un malentendu, mademoiselle... J'ai eu pour mission d'éliminer ces gens. Et, pour envoyer un petit message, je me dois de torturer ces "pauvres" âmes... Alors, voulez-vous bien me laisser leur faire du mal?

Il ne voulait pas combattre, mais, par mesure de précaution, il garda son arme à sa main, afin de ne pas se faire prendre à revers par la demoiselle, dont il ne connaissait pas les intentions. Peut-être verrait-elle le sourire vissé à son visage comme une sordide provocation, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
Ven 4 Aoû - 11:46


UN MEURTRE DE PLUS SUR LA LISTE

J'ai vraiment de la chance d'avoir trouvé ce genre de groupe, c'est ce que je me disais en martyrisant ce pauvre type qui hurlait de douleurs, toutes plus aiguës les unes que les autres. Je me réjouissais d'avoir choisi le plus beau cri parmi ces quelques hommes. J'aurai cru que c'était la porte que j'avais détruit, mais de toute évidence c'était un pilier, voilà que je me méprend dans mes décharges d'adrénaline. De toute façon ce n'est pas grave, le pilier tenait le mur de l'entrée et celle-ci s'effondrait sur le côté, laissant encore plus de lumière entrer dans le bâtiment d'une croyance ridicule. « Arrêteezzzzz ! » Hurlait encore ma pauvre victime que je plantais tel un bout de viande avec le bout de mon épée. Puis j'utilisais cette dernière comme un couteau pour voir s'il aurait plus de sang que de voix, c'est à ce moment là qu'il en perdit le souffle. Je vis aussi une flèche atterrir dans le gras du bras, ce qui fit relever mon regard mécontent, enfin... mécontent mais aussi souriant. C'est à s'y méprendre.

« Enfin il se réveille. » Réagissais-je, contente que le tortionnaire débutant ait enfin répondu à ma provocation. Toutefois, ce qu'il me confiait me fit automatiquement rire aux éclats. « Voilà un gentil petit garçon qui demande poliment à une parfaite étrangère de jouer le rôle de sa mère. De quel droit me demandes-tu une quelconque autorisation pour faire ton travail ?! Sombre idiot. Tu crois vraiment que je suis là pour t'empêcher de faire ton job ? Elle est bien bonne celle-là. » Sans doute se méprenait-il sur ma présence, il croit peut être que je vais lui mâcher le travail ou autre ?! Là, il peut se planter son arc et ses flèches dans l'œil et profond si je puis me permettre. « J'ai fais ça dans l'unique but de connaître tes motivations et surtout te provoquer. Je ne suis qu'une simple passante qui s'ennuie, il faut bien que je m'occupe et n'est-ce pas comme ça qu'on fait de nouvelles rencontres ?! » Mon épée se plantait de plus en plus au fur et à mesure que le type gesticulait de folie. Ses cris de terreur et de douleur ne m'amusaient plus, maintenant que l'archer avait réagi. L'épée s'enfonçait trop profondément dans le gras du bide de l'homme et je la lui retirais d'un coup sec lorsque je jugeais qu'il ne respirait et ne bougeait plus.« Ah... Il a succombé. Bon bah tant pis. » Me rendais-je compte du meurtre que je venais de commettre sans l'ombre d'un regret, puis j'ajoutais en m'adressant cette fois-ci à mon interlocuteur debout et armé :

« Voilà un de moins que tu auras à tuer. Tu m'excuseras, je ne fais pas dans la dentelle. Bon et si tu te présentais ?! Tu ne crois tout de même pas que je vais te laisser rester inconnu ?! » Si il baissait ne serait-ce qu'un peu le regard sur ma poitrine, il saurait d'office qu'il avait affaire à la cinglée de Raven Tail et en espérant qu'il ait eu vent de la rumeur qui court sur moi ainsi que l'avis de recherche sur l'ex-prisonnière que je suis. Enfin bon. Je plantais mon épée dans la terre et m'adossais à elle tout en fixant l'homme toujours armé, décidément il ne m'effrayait pas le moins du monde et ne m'impressionnait guère. La seule chose qui me faisait sourire est sa paire de lunette portée avec de sombres nuages dans le ciel. Soit il est fragile à la lumière, soit il a quelque chose à cacher.

© Code par Akira.
Revenir en haut Aller en bas
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Heure de torture (Ft. Sachiko)

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des policiers accusés de torture, risquent l’emprisonnement
» [A.C] Torture et autres délices
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure

Sauter vers: