Intrigue #1

Intrigue à venir

Panique à Fiore
Paisible, sans soucis, Fiore respirait la tranquillité et la joie de vivre. Malheureusement, toutes bonnes choses ont une fin et le jour où le sang et le chaos allait arriver tel un rat porteur de peste...
Lire plus

Venez les prendre !

Les nouvelles !

31/11/2016 — Recensement Un recensement d'hiver à été lancé ^^ Venez vous recenser par ici.
31/11/2016 — De nouveaux prédéfinis, ouvrez l'oeil !
1/12/2016 — Lancement de l'intrigue 1 bientôt, renseigner-vous pour y participer ...

Top sites

Top Site 1Top Site 2Top Site 3Top Site 4Top Site 5

Musique

©linus pour Epicode
En bref
Fairy Tail
Bienvenue parmi nous jeune visiteur :3

Ici, à Fiore, une grande communauté a vue le jour, soudée, uni et surtout ardent de s'amuser.
Si toi aussi tu veux rejoindre cette grande famille, vient parmi nous, on ne mange pas <3


▬ Faites votre choix. Entrez dans ce monde ... étrange et magique. {Inspiré du manga Fairy Tail} ▬
 

Partagez|

Des retrouvailles au goût amer [Bisdea PV Yuzuru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Des retrouvailles au goût amer [Bisdea PV Yuzuru] Lun 19 Juin - 0:14


Music:
 

Un passé difficile qui me rattrape toujours, des actes sans regret dans l'ombre de la justice que j'exécute sans poser de question. Mes habits tâchés jusqu'à ma lame encore chaude. Je reste là devant mes victimes, entourée de plusieurs cadavres plus qu'une personne et je pourrai me coucher et oublier cette journée.

"Non, s'il vous plaît ne faites pas ça ! Pourquoi nous ? On n'a jamais voulu la mort de ce petit, je le jure ! Nous ne savions pas ! Pardonne-nous !"

"Vous êtes tous condamnés à mort pour détournement de mineur et vente illégale d'hybride dans tout le continent."

Je me rapproche dangereusement de lui, le sang frais coulant de ma lame.

"MAIS NOUS NE SAVIONS PAS QUE C'ÉTAIT UNE PRATIQUE ILLÉGALE, JUGEZ NOUS MAIS NE NOUS TUEZ PAS!!!"

"Cette demande ne sera pas prise en compte, je n'agis que selon les ordres."

"QUELQU'UN AUSECOUR!"

Sa voie s'arrêta au moment où le coup d'épée froid s'abattit sur lui. Les corbeaux s'envolèrent comme pour annoncer l'heure du repas sur un dernier cri de désespoir de l'homme qui tentait désespérément de s'enfuir. Plus loin, une petite fille semble avoir assisté à la scène. Je prends ma lacrima de communication et commence à parler.

"Bisdea au rapport, groupe Hayama décimé au temple en plein combat, raison de leur châtiment, autodéfense. Témoin de la scène repérée, jeune fille d'environ 14-16 ans."

Évidemment, il faut que la raison de la mort soit autodéfense. En résumé attendre que les premiers à attaquer soient eux... Tellement ridicule comme règle que j'en ai envie de vomir maintenant que vont ils me demander de faire du témoin ? En faire une autre victime d'autodéfense ?

"Opérateur, bien reçu Bisdea, Débarrassez vous de tout témoins susceptible de nous causer des problèmes, sinon bon boulot revenez au QG pour recevoir votre récompense un agent viendra vérifier l'état de la situation et nettoyer. Opérateur terminé."


Tu m'en diras tant l'ombre ne doit pas laisser de traces et avec la cadavre du jeune garçon celui d'une jeune fille ça aura du sens dans le rapport...

"Bien reçu, Bisdea terminé."

Me débarrasser du témoin... Je me dirige en direction de la jeune fille qui semble se diriger vers moi comme si... Non... Non pas toi ce n'est pas possible.

"Yuzuru?"

Pas encore ! Je ne veux pas encore avoir à tuer une connaissance, non !

"*à voie basse* Pourquoi a-t-il fallu que ce soit toi ? "

"POURQUOI TOI ? "


Je tombe sur mes genoux épuisés la tête en direction du ciel. La pluie commence à s'installer, mais je ne différencie pas son ruissellement sur mon visage de celui du sang déjà présent. Ma tête, ce vide petit à petit me laissant des images de moi et de Yuzuru en train d'arrêter des bandits pour un marchand de milkshakes. Petit à petit, ces images disparaissent en moi comme pour m'indiquer ce que je dois faire jusqu'à ce que ça voie raisonne en moi. Comme pour me ramener à la réalité. Oh non, elle s'adresse à moi directement, je dois lui répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 27
Localisation : Local poubelle

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
4/2  (4/2)
MessageSujet: Re: Des retrouvailles au goût amer [Bisdea PV Yuzuru] Ven 23 Juin - 23:27


Un havre d'obstacles et d'embûches...

Cela fait plusieurs jours que je ne croise plus mon senpai adoré aux cheveux dont les couleurs reflètent le printemps, ni son chat volant qui me fait penser à Doraemon. Sans doute étaient-ils repartis à l'aventure et pour une fois, je ne les avais pas suivi, à vrai dire... j'en ai marre de me faire cramer les cheveux dès que j'espionne de trop près ce petit ingrat qui détruit tout sur son passage... Du coup, je n'avais rien à faire, j'attendais simplement son retour pour pouvoir m'occuper de nouveau. Mais j'en ai marre de piétiner à Magnolia, j'en ai marre de m'ennuyer, Natsu et Happy me manquent fortement. Et il y a environ deux jours, comment dire ça... Bah il m'est arrivé quelques pépins pour être honnête. Au beau matin, alors que je dormais tranquille pénarde sur mes cartons devant la guilde de fées, j'ai été embêtée par un chat noir qui me confondait avec une mouche. Ce même chat convoitait les poubelles juste à côté de moi pour y trouver un peu de nourriture et au final, cet abruti m'a énervé ! C'est vrai quoi, on n'urine pas sur les jolis papillons et on n'essaye pas de les bouffer tout cru ! Ça s'fait pas ! Mais il est malade lui, juste pour une carcasse de poulet ou un squelette de poisson, l'autre il vient me faire chier pendant mon sommeil pour que j'me pousse des poubelles. Faut se rendre à l'évidence je crois : Cette vie n'est vraiment pas faite pour moi ! J'ai hâte de retrouver ma mémoire pour savoir quoi faire de ma vie sérieux...

Mais bref, revenons à cet empaffé de chat ! J'étais dans un état de colère inimaginable à un point tel que je me suis mise à le courser dans la rue. Le seul soucis, c'est que je ne pouvais pas prévoir ce qui allait se passer. Bon déjà, il est rapide pour un idiot et moi, me rabaissant à son niveau, j'ai comme qui dirait utilisé ma magie dont mes éclairs afin de le faire se stopper, mais surtout me venger. C'est là qu'arrivent les gros ennuis. J'ai traversé sans prendre garde, une route où plusieurs calèches de luxe passaient par là. En un éclair... façon de parler... la route est devenue une vraie pagaille. Le chat s'était enfui, certains chevaux ont fait n'importe quoi sous le coup de la panique, accélérant et fonçant dans les autres en face. Bref, le bordel quoi. Les calèches se sont renversées et au final, un vieux était présent sur les lieux... Il a tout vu et m'a rendu responsable de tout. Pff ! Quand je vous dis que je vis pas le paradis, je suis encore loin du compte au final, puisque le vieux m'a carrément puni comme s'il était mon père. La punition ? Si nettoyer des toilettes à la brosse à dents parait pour moi être l'enfer, là c'est pire et ce n'est pas pour rien que je dis ça, car il m'a carrément envoyé dans les montagnes au nord de Fiore. Le but, c'était que je tire avec mes petits bras un énorme chariot d'offrandes jusqu'au temple et que je me fasse pardonner en nettoyant ce dernier.

Voilà où j'en étais arrivée dans ma pauvre vie, aujourd'hui pauvre de moi, je balayais la cour du temple, vêtue d'un modeste hakama rouge et blanc de moine. Mais alors que ça m'emmerdait de faire ça et que je soupirais de mon dur labeur inutile, j'entendis soudain un bruit étrange qui me soulagea de ma peine. Pourquoi ? Bah parce que curieuse comme je suis, j'ai lâché le balais et je suis allée voir ce qu'il se passait, pardi !

Bon par contre, j'avoue que ce n'était pas la meilleure idée du monde. La blonde, oui oui, elle, celle avec qui j'avais sauv... euh non pas sauvé mais saboté des milk-shake pour sauver un vieux de la ruine. Je l'ai reconnu immédiatement, et si on m'avait dit qu'elle était aussi méchante, franchement, j'aurais passé mon chemin ! La sauvageonne venait d'exécuter quelqu'un sous mes yeux écarquillés. Mon cœur s'emballait, à la fois excité et paniqué, celui-ci exprimait des sentiments plutôt étranges, mais ce n'était pas pour autant de l'admiration. Du mépris, du dégoût, l'envie de vomir. Mon corps et mes pensées restaient figés pendant que madame faisait son rapport et tandis que son cadavre gisait dans sa marmelade ensanglantée. J'en ai eu des sueurs froides, pire, des frissons !

C'aurait été une excellente idée de m'enfuir en courant, ça aurait aussi été une excellente idée de me transformer en papillon mais hélas, rien de tout ça ne se produisait et je restais là, stoïque, figée, frigorifiée et totalement malade de cette scène macabre qui se déroulait sous mes yeux. La femme relevait le regard... J'ai bien entendu ? On veut éliminer les témoins... donc... moi ? Et merde, dans quelle galère je me suis encore mise moi-AAAAH ! La voilà qui approche, je pense qu'elle m'a reconnue, mais merde... je fais quoi putain, je fais quoi ?! J'appelle le moine ? Il va se faire laminer ... J'appelle d'autres mages au renfort ? Ils vont se foutre de ma gueule... Et puis les vieux du village franchement, ils vont pas être plus utiles. Bisdea marmonnait quelque chose et pas des plus plaisants. Effectivement elle m'avait bien reconnue, la voilà qui s'agenouillait, dépitée en s'exclamant d'un pourquoi... Je soupirais, essayant de me détendre avant tout. « Effectivement, c'est la question à milles points, j'croyais que t'étais une fille serviable et aux goûts plutôt légaux... Tu t'amuses à buter des enfants maintenant ? On peut savoir pourquoi ? Si c'est pour le fric t'es tombée bien bas ma pauvre. »  Lui répondais-je d'un air hautain et effronté afin d'étouffer ma fragilité et ma peur face à elle. Effectivement c'est une connaissance, donc les retombées n'en seront que catastrophiques.

Et voilà qu'il pleut maintenant. Nan mais faut l'dire si c'est ma semaine de malchance ! Le moine va m'engueuler d'abîmer son hakama. En attendant, que faire ? M'en aller ? Mouais nan... J'ai bien envie de savoir ce que fout cette myope ici à assassiner des pauvres gens et pourquoi elle fait ça. J'espère juste qu'elle ne va pas m'attaquer en traître la bougre, vu que j'ai entendu mon arrêt de mort tout à l'heure.

© Code par Akira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 21
Localisation : Tours

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Des retrouvailles au goût amer [Bisdea PV Yuzuru] Sam 24 Juin - 11:35

Music:
 

C'était quand la dernière fois que j'ai dû tuer une connaissance ? C'est comme si c'était hier ou peut-être était-ce hier... Je ne sais plus je n'ai jamais eut le droit du choix après tout. Suivre les ordres est la seule chose que je sais faire et que j'ai toujours faite. Mais certaines connaissances ont une signification particulière et tuer des innocents est encore plus rare. Pourquoi cet ordre doit s'appliquer sur une brave gamine comme Yuzuru.

Je me lève aidée par mon épée et me rapproche de Yuzuru ma tête vidée se balançant de droite à gauche. Sa remarque n'a pas manqué de m'atteindre, mais même si au fond de moi, je sais que je dois lui répondre, je reste muette et continue de me rapprocher dangereusement d'elle.

Sur le point de lui asséner un coup rapide, je me souviens d'elle, la forme de son sourire ainsi que sa petite voie aigue et son rire de fillette. Comment pourrais-je tuer un être aussi innocent et mignon qui doit déjà vivre un enfer de lui-même.

Je laisse tomber mon épée et enroule mes bras autour de sa nuque la tâchant du sang que je porte sur mes vêtements, je la sers très fort.

"Je suis désolée Yuzuru que tu as dû assister à ça... Je suis désolée..."

De mon bandeau s'échappe une larme confondue aux gouttes de pluie, mais ma voix tremblante doit certainement lui montrer mon émotion actuelle. Je n'arrive pas à contenir cette larme, ce pincement au cœur incessant. J'entends encore cette voix me demandant de la tuer pendant que mes sentiments me crient de ne pas le faire.

*Une ombre ne doit pas avoir de sentiment, en cas d'hésitation c'est la mort ! *

Règle d'or de tout soldat, interdiction formelle d'avoir des sentiments hein ? Mais ne suis-je pas humaine ? Tuer mes parents n'était déjà pas une preuve suffisante de mon engagement ? Faut-il maintenant que je tue même le peu d'amis que j'arrive à me faire ?

"Laisse moi rester un petit peu comme ça Yuzuru, si tu te mets à fuir, je ne pourrai pas revenir sur l'ordre qui m'a été confié. Restons comme ça à discuter veux-tu ? J'ai besoin de temps pour réfléchir..."

La pluie continue de tomber, mais elle est moins violente, elle commence certainement à se calmer les nuages portés par le vent s'éloignent laissant un rayon réchauffer notre position. Comment se sent Yuzuru? Est-elle paniquée ? Probablement, c'est un véritable charnier que j'ai laissé derrière moi et l'enfant au milieu du tas ne doit pas l'aider à se sentir mieux.

Je retire mes bras de son corps, je me dirige vers mon épée, puis me retourne vers Yuzuru. Je range mon épée devant elle, prends une grande inspiration et reprends mon sang-froid.

"Yuzuru, j'ai pour ordre de te tuer, car tu viens d'assister à une punition effectuée sur un groupe de contrebandiers venant de tuer un enfant. Toute personne ayant pu assister de près ou de loin à ce genre de châtiment est considérée comme un danger potentiel. Te connaissant, je n'ai aucun doute sur le fait que je puisse te faire confiance. De plus, tu me sembles bien fatiguée et ta présence ici n'a l'air d'être que le simple fruit du hasard, pas comme si tu m'avais suivie... Du moins, je l'espère. L'argent, j'en ai rien à faire, tout ce qui m'intéresse, c'est d'apporter une justice à ce monde sans couleur afin qu'un jour, je puisse enlever ce bandeau et l'apprécier comme un monde coloré d'autre chose que d'obscurité."

En réalité, c'est juste que c'est tout ce qui me reste et donne un sens à ma vie...

Il y aura un moment où l'équipe de nettoyage va rappliquer et je dois me dépêcher d'éclaircir la situation et de lui permettre de fuir dès que je le pourrai. Pour le moment, je vais essayer de la mettre en confiance. J'ai pris ma résolution, ce n'est pas aujourd'hui que je tuerai une amie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage Clandestin
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 27
Localisation : Local poubelle

Feuille de personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
4/2  (4/2)
MessageSujet: Re: Des retrouvailles au goût amer [Bisdea PV Yuzuru] Sam 24 Juin - 12:44


De la mort à l'amour

Elle s'excusait de m'avoir fait vivre une scène pareille, elle réitérait ses excuses. Bisdea a l'air aussi sincère qu'un oiseau prêt à chier sur les passants. C'est pourquoi je détournais le regard un instant, réfléchissant, cherchant à me calmer. Je la voyais du coin de l'œil approcher dangereusement, sa tête ballottait comme si elle était mal accrochée, on aurait dit ni plus ni moins qu'une psychopathe... et c'est vraiment con mais même si j'avais voulu m'enfuir, je n'aurai pas pu. Mes jambes étaient comme paralysées malgré qu'elles arrivaient encore à me porter. Mes pieds cloués au sol et mes genoux tremblaient légèrement tandis que mes épaules se refroidissaient à cause de cette pluie torrentielle. Si je choppe pas la crève avec ça, j'aurai de la chance. Cela donne tout de même une ambiance assez particulière, je ne pouvais pas m'empêcher de regarder la pluie à clochette tenter de nettoyer le sang sur la terre rouge. La nature est bien plus intelligente que l'humain... Les animaux sont bien plus intelligents que les humains. Ça me donne une idée ça. M'enfin, pour l'instant je me contentais de la laisser me câliner si je puis dire. Un peu de douceur en ce monde de brute ne fait de mal à personne. Mais je remarquais qu'elle pleurait, je l'entendais au timbre de sa voix légèrement étouffée par la tristesse et ses larmes plus chaudes que la pluie qui glissaient le long de ses joues.

Je soupirais. Si elle regrette de les avoir buté, pourquoi elle l'a fait ? J'comprend pas les gens comme ça. Mais en même temps, c'est pas que je m'étais fais une idée d'elle la première fois que je l'ai rencontré, mais comment dire... Je n'aurais jamais pu imaginer qu'elle puisse être aussi insensible à la mort de gosses. Cela veut dire qu'elle ne se retiendra même pas face à moi, cela veut dire aussi que même si elle me connaît, elle s'en battra littéralement les orteils de me tuer. Cela me met hors de moi, je boue à l'intérieur, la colère monte rapidement mais je tente malgré moi de me contenir. Serrant le poing, je me rentrais les ongles dans la paume afin d'essayer au plus possible de me retenir. Si je la brusque, si je la braque, si je la provoque, dans tous les cas ça sera game over pour moi. Que faire... Je me mordais les lèvres inférieures afin de ne pas avoir à répondre à ce qu'elle me demandait, la laissant réfléchir librement sans la provoquer d'avantage... Je ne pouvais en revanche pas m'empêcher de penser qu'elle pouvait faire la conversation pour deux à ce tarif là.

La demoiselle se confie enfin. M'avouant clairement et le plus froidement possible qu'elle doit m'exécuter comme eux là-bas. Un coup d'épée et ce sera fini. Limite j'aurai pu me laisser faire, après tout, ma vie n'a aucun sens à l'heure d'aujourd'hui. Si n'avoir qu'un cœur qui bat et se laisser mourir au combat suffit à certains pour dire qu'ils ont vécu, il ne reste malgré tout que deux choses au monde qui prouvent toute existence, qu'elle ait été mauvaise ou bonne : la mémoire et les souvenirs qu'on laisse derrière soi. Comme je le disais, c'est super con un humain au final. Moi, je n'ai pas le souvenir d'avoir laissé derrière moi des souvenirs aux autres avant de perdre la mémoire. Je fermais mes yeux, la laissant aller chercher son arme et je restais là...

Mais quelque chose se produisait pendant qu'elle revenait. La voix de Natsu résonnait dans ma tête. Sa façon de défendre la vie, il la criait haut et fort dans ma mémoire. Son image me revenait en tête et là je comprenais que je faisais la plus grosse erreur de ma vie à abandonner aussi facilement. Rouvrant mes yeux face à l'assassin de service, je me mis à lui répondre, même si ce fut un peu tardivement. « Les règles sont faites pour donner des idées aux tricheurs, tu le savais ? Toute règle même la plus simple du monde, a été créée pour ne pas être respectée mais désobéi, en réalité. T'as pour ordre de me tuer ? Ah ouais mais nan... C'est con, j'ai poney aujourd'hui ! On peut remettre ça à vendredi si tu veux. Parce que si j'me transforme en papillon là maintenant, je ne ressemblerai plus à ton témoin, et tu n'auras donc plus le moindre ordre contre moi. » Finissais-je d'argumenter tout en changeant de forme. Je m'envolais à sa hauteur et je stagnais.

« Je ne sais pas ce qui t'es arrivé Bisdea pour que tu finisses ainsi et franchement, te juger c'est la dernière chose que j'ai envie de faire, mais je dois t'avouer un truc quand même : si rien ne te retient à la vie et à la bonté, tu ferais mieux d'en finir toi-même. Sois digne de toi-même, respecte toi un peu ! Ça t'sert à quoi de voler la vie des autres en vrai ?! Tu te fais plus de mal à chaque fois, tu te détruis toi-même. Tu vas finir par pourrir de l'intérieur à force et tu ne pourras plus manger tranquillement, même ta viande préférée n'aura plus aucun goût. C'est c'que tu veux ?! Si on est amie, c'est mon devoir de te dire ça. J'te retiendrais pas, j't'empêcherai de rien, mais juste, je voulais te partager ma façon de penser. Maintenant t'en fais c'que tu veux, mais saches qu'il y a plus en ce monde que la magie et l'argent. L'amour par exemple. C'est ça en ce moment même qui me retient à la vie, malgré que ce ne soit qu'à sens unique et moi ça m'va ! Et si tu crois que j'te laisserai m'enlever le peu de bonheur que j'ai, tu peux te planter cette épée dans le ventre sur le champs ! » Après ce monologue si bien pensé, j'espérais qu'elle abandonne d'elle-même, au cas contraire je devrais m'enfuir vers les nuages en espérant qu'elle ne sache pas voler.

© Code par Akira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Des retrouvailles au goût amer [Bisdea PV Yuzuru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail  ::  :: Fiore Nord :: Temple Meijio Jingue-
Sauter vers:
Top-partenaire
-->>CSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif