Bienvenue !
Bienvenue dans l'univers de Fairy Tail !





 
Bienvenue sur Fairy Tail Mangas ♥️ Le forum a 6 ans d'existence.
N'oubliez pas de voter toutes les 2h ♥️
Bientôt le grand nettoyage ! Un petit recensement s'impose ! Un mois pour réagir ♥️

Era bien celui qui y sera le dernier [Jellal & Eylanna]

P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Invité
Mar 8 Aoû - 15:30


Après le chaos, le calme revient toujours.

En six mots commençant, disons que "c'était pas mon jour de chance". Mais pour mieux résumer en détail cette journée de merde, commençons en douceur et en énumérant mon arrivée à Era durant la matinée où j'avais fais l'agréable rencontre d'une petite vieille. Je l'avais vu galérer avec ses paniers de pains puis je l'avais aidé à déballer sa boutique pour faire un petit stand de rue, en échange de quelques miches de pain. Puis les mercenaires étaient venus pour tenter d'attirer l'attention des mages et faire fuir les humains normaux, les prévenant d'un danger imminent. Les gens s'étaient donc automatiquement réfugiés chez eux pour la plupart tandis que d'autres avaient pris la poudre d'escampette. La vieille boulangère avec qui je parlais, m'avait surtout laissé dans l'incompréhension la plus totale en s'enfermant sauvagement dans sa boutique dès qu'un monstre a surgit derrière moi. Moi je mangeais ma miche de pain et j'ai fini par me retourner. A donc commencé un petit combat des plus ridicules entre moi et la boule de gaz énorme qui se foutait de moi. Je n'arrivais pas à lui faire le moindre dégât. Au final il a appelé ses camarades dont un énorme taureau géant !

Dans ce chaos qui s'était créé et qui avait déglingué la ville en un rien de temps, je fus empoisonnée par la boule de gaz puis aidée par une autre fille de ma tranche d'âge, avant d'être sauvagement attaquée par une cinglée directement sortie d'asile. En gros la brune qui se prénommait Kanade avait flingué les deux monstres et nous avait fait comprendre que si on était incapable de faire quoique ce soit, nous n'avions rien à faire ici. Bref ! Ça je l'avais compris depuis le début et mine de rien, je n'avais rien pu faire pour m'enfuir de cette ville dévastée. Kanade a longuement joué avec moi, me faisant les pires vacheries comme de me traîner à même le sol, bon j'avoue qu'elle a été sympa de me soigner du poison mais c'est tout le seul bien que je peux dire d'elle. Mine de rien, je me retrouvais dans un sale état.

J'avais un trou de balle dans la jambe, une hémorragie qui ne s'arrêtait pas. Des égratignures, coupures et brûlures sur les bras et le flanc, du fait d'avoir été traînée sur le sol décapant et parsemé de bris de verre et autres caillasses. Des bleus à la tête et quelques plaies, du fait de m'être mangée un mur... du moins je crois, il me semble aussi que mon visage est méconnaissable mais en fait je n'en ai pas la certitude. En tout cas, je crois que j'ai commencé à divaguer à un moment donné, avec toutes les secousses et les coups contre les obstacles que j'ai subi, je ne me souviens pas de tout mise à part que j'ai perdu connaissance à quelques reprises. Je crois que le fait de ne plus avoir de magie à ce moment-là avait joué en ma défaveur la plus totale et avait aggravé mon état physique. Bref.

J'étais désormais inconsciente au sol depuis plus de deux heures, allongée dans une position inconfortable sur le sol déglingué. Je me réveillais enfin, sentant que ma magie s'était comme rechargée, je me sentais un peu mieux mais j'avais toujours mal partout. Je regardais autour de moi et je constatais que je n'entendais plus aucun bruit, juste un petit truc mais j'ignorais encore quoi. Personne n'était dans les environs, pas même un monstre. Ah si, il y avait juste ce corbeau non loin de moi qui tapait du bec sur le sol, qu'est-ce qu'il est en train de manger ? Je voyais encore flou mais je pouvais remarquer qu'il pétait la caillasse dans un petit bruit répétitif et agaçant. Ah... En fait, il est en train de se nourrir de mon sang qui coule sur le sol. Encore heureux qu'il ne m'a pas attaqué moi, mais je sens que ça le démange et qu'il essaye de se rapprocher de moi. J'agitais alors mon bras d'un coup sec en m'écriant : « Va-t-en ! » C'est bon... Il est reparti, piouuu, sale bête ! Je soupirais de soulagement et j'essayais de me relever en constatant soudainement que ça me provoquait une douleur affreuse et lourde. Aussitôt je me rallongeais.

Bon bah, il va falloir que je fasse quelque chose, je ne peux pas rester ici à me laisser mourir ! Dans une grimace, je me forçais à me tourner pour me mettre sur le ventre et je rampais. « Bordel de merde... Si j'avais su que cette ville était aussi craignos et chaotique, je n'y aurais jamais mis les pieds ! D'ailleurs... Plus jamais j'y retournerais ! » Me plaignais-je en me sachant seule ici. Je cherchais de mon seul œil encore potable où je pourrais aller, où je pourrais trouver de l'aide, et où je pourrais me mettre à l'abri du froid. Finalement, je ne voyais que la désolation de bâtiments en ruine autour de moi, pas grand chose d'utile au final. Et toujours personne en vue... Quoique, j'entendais des pas à vrai dire mais ils me semblaient un peu loin. « Héééééé ooooh ?! Y a quelqu'un ?! Si y a personne dites le, au moins je serais fixée... » Appelais-je aussi désespérée que je puisse être. Oh merde, si jamais c'est Kanade qui revient me mettre quelques balles, je vais le sentir passer ! Mais quelle conne je fais d'avoir attiré l'attention ! La peur revint me hanter quelques instants, je m'arrêtais de ramper en cherchant autour de moi.

© Code par Akira.
Revenir en haut Aller en bas
Rang S CS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 26
Localisation : Mystère ...

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
5/999999  (5/999999)
Expériences:
280/10000  (280/10000)
Jeu 10 Aoû - 17:17

Le bleuté avançait dans ce paysage de ruine, boitant, vêtu de sa tenue habituelle de Crime Sorcière, abîmée par la bataille. S’il avait reçu des soins et était prêt à se battre mentalement, son corps meurtri ne pouvait pas assurer une défense parfaitement complète. C’est aussi entre autres pour cela qu’Ultear avait refusé que l’ancien mage saint aille seul. Si le garçon avait montré sa force lors de la bataille qui l’avait opposé à la fameuse légende quadricentenaire, il avait également prouvé son incapacité à gérer une telle menace de lui même. S’il avait pris Morgan avec lui, s’il s’était battu avec les autres... peut-être n’en serait-il pas où il en est maintenant. Enfin, au moins, son adversaire lui avait laissé la vie sauve, ce qu’il n’expliquait pas.

Le paysage désert faisait aussi peur qu’à Magnolia. Les preuves d’apparitions de démons étaient partout. Et les différentes traces de destruction visible restaient effrayantes. En bref, la puissance pour ventiler Era... semblait bien faiblarde comparée à celle qui avait frappé Magnolia. Même si, et il devait bien l’admettre, une partie de la destruction de la vile avait été de son fait, il restait étrange, dans une guerre comme celle-ci, que l’adversaire ne concentre pas ses forces sur le roi et la reine de son échiquier. Crocus et Era devaient être deux cibles prioritaires... Alors pourquoi Magnolia ? Quelle était cette chose importante qui lui échappait autant ? Cette composante de l’équation qui n’avait aucun sens ?

Alors qu’il avançait dans les rues, il ne souhaitait clairement qu’une seul point : que les bâtiments du conseil soient détruits. Il connaissait sans aucun problème la structure de ses derniers, et il le savait, découvrir tout ce qu’il voulait trouver nécessitait forcément une étape à la source des informations. Ainsi, si les locaux avait été cassés, il pourrait fureter sans le moindre souci à se faire. Il n’avait pas expliqué à Morgan son idée. Ultear l’avait probablement deviné par expérience, mais lui n’en avait pipé mot. Mais le garçon le suivait comme son ombre, sans se plaindre ni même geindre de la cadence élevée qu’imposait le paternel de la guilde des sorcières. C’était sûrement la mage du temps qui lui avait expliqué ce que le marqué avait probablement derrière la tête. En tout cas, le garçon à la chevelure bleue s’était lui-même proposé pour cette mission improvisée.

Soudainement, il entendit... une petite voix, féminine. Il se retourna vers son compagnon aux mimiques si efféminé. Hum, la même stature que d’habitude... Nan, ce n’était pas lui. Et la voix était trop lointaine après courte réflexion. Le mage saint balaya la zone du regard, mais rien ne pouvait sortir du lot. Par contre, si l’écho des bâtiments encore debout ne le trompait pas, elle venait de la direction où il se tourna. Il changea de cap pour se diriger vers la personne qui avait interpellé les deux voyageurs. Il s’en doutait, mais Morgan était probablement, comme son ombre, derrière lui.

S’approchant lentement de cette nouvelle zone, le bleuté remarqua cette odeur si caractéristique du sang, celui encore frais. Et une trace au sol lui confirma ses pensées. Il leva donc les yeux, suivant le chemin dessiné pour cet élément. Bien entendu, au bout, se trouvait une humaine. Inutile de le dire, mais elle était salement amochée. Sa chevelure rousse se mélangeait presque au liquide qui lui parcourrait les veines. D’où il était, il pouvait la voir trembler. De froid par anémie ? De peur de tomber sur un ennemi ? Difficile à dire. Aussi, elle semblait être très immobile, sûrement consciente qu’une ou plusieurs personnes s’approchaient.

Était-ce pour la rassurer ? Était-ce pour dire l’évidence ? Il donna alors comme « ordre » à son compagnon :


« Là bas, une personne blessée. Allons la secourir. »

Il se précipita vers la demoiselle, pouvant enfin constater de plus près son état. Et très franchement, il n’était pas beau à voir. Entre une hémorragie assez violente au niveau de sa jambe des suites d’un projectile, ses multiples bleus et coupures sur tout son corps, ses vêtements cisaillés en grande partie, son visage gonflé par les coups. Il n’y avait pas à dire, elle avait bien souffert. Mais... Elle respirait. Elle était en vie, avait des couleurs. Bien, il devait se dépêcher. Il commença les premiers soins, du moins ce qu’il put faire à son maximum, car peu expert dans le domaine. Le mage saint demanda des bandages à son coéquipier. Finalement, après avoir fait son possible selon lui, il se retourna vers le jeune garçon, comme pour lui demander en partie une approbation :

« Voilà, je ne peux pas faire plus. Tu penses pouvoir faire autre chose ? » 

Finalement, imaginant la situation oppressante, il tourna son regard vers la jeune fille sans attendre de réponse.

 « Ne vous en faites pas, nous allons vous aider. Vous vous souvenez qui vous êtes ? Ce que vous faites ici ? Ce qui vous est arrivé ? »

Sans avoir des connaissances profondes de médecine, il savait qu’il devait vérifier si la mémoire de la jeune fille fonctionnait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Era bien celui qui y sera le dernier [Jellal & Eylanna]

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Grand jeu NU : Qui sera le dernier ?
» « Rira bien qui rira le dernier » | Logan & Caitlyn
» Victoria Adams ~« Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir. »~
» On n’oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir. (ambre)
» Aleksey - Celui qui porte bien son étymologie.

Sauter vers: