Intrigue #1

Intrigue terminé

Une dure victoire
Après une bataille acharnée contre les ennemis à la solde de Zeleph, et un duel au sommet entre le mage noir le plus craint et le plus puissant des mages, Jellal. La victoire est du côté du bien, l'ennemi se replit sans attendre, tandis que les mages ayant vaillamment combattus savourent cette victoire !
Lire plus

Venez les prendre !

Les nouvelles !

1/09/2017 — Recensement Un recensement d'hiver à été lancé ^^ Venez vous recenser par ici.
1/09/2017 — De nouveaux prédéfinis, ouvrez l'oeil !
1/09/2017 — Fin de l'intrigue !

Top sites

Top Site 1Top Site 2Top Site 3Top Site 4Top Site 5

Musique

©linus pour Epicode
En bref
Bienvenue !
Sed quid est quod in hac causa maxime homines admirentur et reprehendant meum consilium, cum ego idem antea multa decreve.




▬ Faites votre choix. Entrez dans ce monde ... étrange et magique. {Inspiré du manga Fairy Tail} ▬
 
Bienvenue sur Fairy Tail Mangas ♥️ Le forum a 6 ans d'existence.
N'oubliez pas de voter toutes les 2h ♥️
Bientôt le grand nettoyage ! Un petit recensement s'impose ! Un mois pour réagir ♥️

Partagez|

Estelle Pendragon ~ En cours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 13/09/2017

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Estelle Pendragon ~ En cours. Dim 17 Sep - 17:28

Pendragon Estelle
« Vivre, c'est savoir utiliser à bon escient le temps qui nous a été donné, car le retour en arrière est impossible, ne l'oubli jamais ! »

Ma Magie

Dragon Slayer Cristallin ~ Kesshō no Metsuryū Mahō  :
xxx

Mon image
« CARTE D'IDENTITÉ »
♦️♦️ AGE :: 20 ans
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: 26 Aout x767
♦️♦️ RACE :: Humaine
♦️♦️ GUILDE :: Indépendante, Lamia Scale ou Crime Sorcerer 
♦️♦️ PREFERENCE SEXUELLE :: Bisexuelle pour le moment, peut évoluer ~
♦️♦️ PERSONNAGE SUR LE VAVA :: Tsukino Usagi de Sailor Moon / Sailor Moon Crystal
« VOUS »
♦️♦️ PSEUDO: :: Ecrire ici
♦️♦️ AGE :: 20 ans
♦️♦️ COMMENT TROUVES-TU LE FORUM :: Sympathique pour le moment !
♦️♦️ CODE DU REGLEMENT


 

 


 

 Une longue chevelure blonde vénitienne lui arrive jusqu'au milieu du dos. Elle attache souvent ses cheveux avec une paire de chignons. Il arrive alors qu'on la surnomme "Odango"; car ses chignons ressembles à des Dango -de la nourriture japonaise et son désert favori en passant-.

Elle possède une frange qui lui recouvre son front, et des petites mèches ci et là qui encadrent un peu son visage ovale. Elle possède, un petit nez concave, creusé au milieu avec la pointe s’élançant très légèrement vers l’avant. Elle a de magnifiques yeux bleus avec un regard pétillant d’énergie. Elle possède quelques imperfections comme des cicatrices, et des bleus. Des petits boutons… et elle possède une perds de lunette dont elle se sert pour lire et voir de loin.  

Elle a une morphologie en A, en “pyramide”, c’est-à-dire qu’elle possède une carrure plus étroite en haut, au niveau des épaules, qu’au niveau de ses hanches. Elle mesure dans les 1m60, faisant attention à sa ligne et la surveillant de près -malgré quelques extra- elle possède par conséquent un poids de 54KG; tout ce qu'il y a de plus normal. Même si elle est moins superficielle que certains membres de son ancienne guilde comme Evergreen ... Idem pour la poitrine elle se trouve dans la moyenne.

Pour terminer, ses pieds ont quant à eux une forme « égyptienne », son orteil est plus long et plus gros que les autres, et un peu rentrer les uns dans les autres. Ensuite, au niveau vestimentaire, la mage reste dans le classique, une veste, un haut avec ou sans manche en dessous. Une jupe avec collant en hiver, ou un pantalon. Un short l’été, ou une mini-jupe. Elle se fiche un peu de la couleur, elle porte souvent des sombres comme le noir. Mais il lui arrive aussi de porter n'importe qu'elle couleur, bref du moment que ça lui va bien, elle s’en fou, elle fait en fonction de son humeur.

Note : Sa marque de guilde était située sur son épaule droite et était violette.

Estelle est une demoiselle d’une grande timidité depuis toujours. C’est ce qui fait que d’une part, elle ne parle pas beaucoup, et que d’autre part, qu’elle possède un grand manque de confiance en elle lorsqu’il s’agit de communiquer avec quelqu’un pour une chose simple de la vie. Par exemple demander une glace, son chemin, ou une information. Cela la bloque encore beaucoup, à chaque fois, elle doit prendre sur elle pour arrêter de se fier aux regards des autres. Oui, c’est aussi ce regard plein de messes basses qui la paralyse.  D’autant plus, que Stelle est quelqu’un de peureuse de nature. Elle est effrayée par beaucoup de choses ! Par exemple, un insecte, ou quelqu’un qui arrive derrière elle comme ça d’un coup.

Elle déteste qu’on la touche. Par exemple, les tapes dans le dos sont à proscrire. Ce manque de confiance en elle, l’a fait un peu renfermée au premier abord, et un peu distante avec les autres. Pourtant, elle arrive à se faire des connaissances, mais elle a du mal à garder ses amis près d’elle.

Elle a du mal à entretenir les relations qu’elle a avec les gens. Traumatisée par les moqueries qu’elle a eu par le passée. Fairy tail, fut l’endroit qui permit à la jeune femme de changer du tout au tout et qui lui permit de se révéler derrière cette façade. Évoluer au fil de ses missions et des liens qu'elle a tissée avec son ancienne guilde. C’était sa famille après tout, et elle savait qu’avec eux, elle pouvait être sincère, sans être obligé de se cacher. Par peur du jugement ou des moqueries.

Elle reste quelqu’un de susceptible, et émotive, qui pleure facilement, mais qui en même temps, aime apprendre des autres, et parler avec eux. Les connaissant depuis longtemps, elle sait qu’elle n’est pas juger pour ses actes, ses actions, ce qui la détend. Pour parler librement, sans contraintes, elle a besoin de beaucoup de temps. C’est un temps d’adaptation. Et une fois le malaise passer, on découvre vraiment une autre personne.

Un peu comme la véritable Estelle. C’est comme si vous étiez face à un miroir qui se révélait lorsqu’on enlevait la brume. Eh bien là c’est exactement pareil, puisqu’elle reste une bonne amie à qui on peut faire confiance une fois qu’on la connait. Il est même facile de parler avec elle et de voir apparaître son sourire. Et sa bonne personne. Aujourd’hui, elle essaye de changer, et de prendre son courage à deux mains. Pour aller vers les gens, et ne pas se retrouver toute seule.

Elle a connu la solitude et c’est aussi ce qui la motive à ne pas se décourager pour se lier d’amitié avec les autres. Même si ça reste complexe comme exercice. Elle prend sur elle. D’autant plus, qu’elle s’en veut énormément de ne pas avoir cru Lucy après son retour de tenrô, maintenant qu’elle sait que tous les autres sont rentrés et en pleines formes. Elle se sent honteuse, et faible d’avoir quitté la guilde dans ce moment-là mais elle pense qu’elle en avait aussi besoin. Pour pouvoir faire le point sur elle-même.  

En combat, notre Seihei madoshi, est une guerrière vive d'esprit, et rusée, qui n'hésite pas à utiliser de tous les moyens pour réussir sa mission. Elle réfléchit, tranquillement, et prends son temps lorsqu'elle peut.



Qu’est-ce que la vie, qu’est-ce que la mort ? Ce sont de nombreuses questions que je me suis souvent poser. Pourquoi nous donne-t-on la vie, à quoi cela sert-t-il de vivre si c’est pour travailler tout le temps. A quoi sert la vie dans le monde, à quoi sert la magie. Pourquoi ne pouvons-nous tout simplement pas vivre autrement ? Vous savez, depuis que je suis partie en voyage, il m’arrive souvent d’avoir des pensées assez philosophiques, comme celles-ci.

A quoi sert le bonheur, à quoi sert la tristesse, pourquoi ressentons-nous la haine, et la colère. Pourquoi la frustration lorsque nous ratons quelques choses. Notre objectif. A quoi ça sert de vouloir combler notre vie ainsi. Oh là, oh là. Je m’éloigne de la question principale n’est-ce pas ? Mon histoire ? C’est ça que vous voulez. *Soupire*.

Ma vie… n’a rien d’extraordinaire. Ce n’est ni une "histoire triste", ni une histoire de noblesse. C’est une histoire normale. A vrai dire, je ne me souviens pas vraiment de ma petite enfance, et encore moins de ma naissance. Je sais seulement que j’étais souvent malade, et de ma famille, qu’elle était originaire d’Hosenka.

Que mon père était devenu riche grâce à son hôtel et sa source thermale et que ma mère l’aurait quitté y’a bien longtemps et avait divorcée car elle ne supportait plus son changement d’attitude à cause de l’obtention de sa richesse via son travail. Voyez-vous, mon rapport au monde est assez différent des gens habituels. Ma perception du monde, que l’on m’a inculquée enfant, est restée bien ancrée en moi, dans ma mémoire, et me guide encore chaque jours dans ma façon de penser et d’agir.

Ce qui me met parfois mal à l’aise, et qui me bloque ainsi pour communiquer aisément avec les autres. C’est basé sur deux principes. C’est ma philosophie de vie. Il faut la comprendre avant de pouvoir entrer pleinement dans mon passé et dans mon histoire.

Un jour, lors d'une promenade en foret, ma mère me donna l’objectif de comprendre et d’expliquer correctement le concept « One is All and All is One ». C’est aussi la réponse que j’ai trouvé aux questions que je me suis posé récemment. Voici l’explication que je peux donner :

Le Monde est le Tout, et nous sommes seuls dans l’univers. L'existence des mondes et la capacité d'aller de l'avant dépendent de cette loi. Avec la mort, vient la vie, et la vie vient la mort. Le monde est grand, mais de petites choses comme les gens et les animaux sont ce qui le maintien. Si vous mourrez, le monde continu, et vous allez vous décomposer et ainsi  vous transformer en nutriments pour les plantes.

Les herbivores qui mangent ces plantes, et les carnivores mangent les herbivores, ils meurent et la vie recommence. Le monde avance toujours, un cycle constant. La vie exige la mort et la mort a besoin de la vie. C'est la seule chose qui lie cette planète ensemble ... ce monde de magie. La magie vient du cœur, de l’esprit, des sentiments, de l’âme et des croyances profondes de la personne.

L'un est tout, Tout est un. Ce fut la première leçon que l’on m’apprise afin de pouvoir respecter les autres. La deuxième leçon importe fut la suivante. Vous savez, l'homme est capable du meilleur comme du pire. Le savoir c'est le pouvoir, et la manière dont nous allons l'utiliser détermine ce qui rend l'humain bon ou mauvais. Le savoir c'est aussi l'intelligence. La réflexion. La capacité d'analyser une situation est différente pour chaque être dans ce monde.

En soit, on peut aussi en conclure que ce qui développe le caractère de quelqu'un, c'est l'environnement dans lequel il grandit. Ce sont ses repères, son cocon, sa famille, ses proches, « ses amis ». Les gens qu'il aime mais aussi sont éducation. Si on ne connait rien de ses choses chez l’autre, alors on ne peut pas le juger sur ses actes ni lui faire de leçon de moral.

C’est sur ces deux principes de vie que j’ai été élevée, qu’on a fait mon éducation. En plus d’être stricte,  et autoritaire. C’est ma mère qui m’a élevée ainsi. Seule. En voyageant sur les routes. Elle est entrée dans une guilde commerçante. Love and Lucky se trouvant à Akalifa.

Avant, lorsqu’elle était jeune, et bien avant de rencontrer mon père, elle faisait partie d’une guilde de chasseurs de trésors. Ne maîtrisant aucune magique spécifique. Seulement les bases. Comme la télékinésie. Afin de faire bouger les objets comme bon lui semblait. Nous vivions dans une petite maison, en bois. Modeste, toute simple, à un étage, mais nous étions heureuses. L’hiver nous avions de quoi nous chauffer grâce au travail de ma mère.

C’était une maison confortable, avec un minimum de confort. La maison marchait avec des lacrimas magiques pour les choses basiques, comme l’électricité, l’eau, et le chauffage de la maison. Elle passait du temps à me lire des livres sur la magie. Elle adorait ce monde fantastique.

Elle adorait me citer le nom de grands mages ayants marqués l’histoire. Elle m’envoyait à l’école d’Akalifa pour compléter mon éducation. J’étais bien occupé je dois dire, mais y’avait toujours un moment pour la magie. Lorsque j’avais une question, elle me répondait du mieux qu’elle le pouvait.

A l’école, j’étais une enfant mal aimée des autres, à cause de ma naïveté, ma lenteur, et surtout de ma timidité. Je n’arrivais pas à me faire d’amies. Alors je jouais toute seule lors des pauses. J’essayais d’aller vers les autres, sans grand succès. Je m'amusais comme je pouvais, trouvant des occupations temporaires.

Je n’arrivais pas à trouver de sujets de conversation, et au bout d’un moment, les enfants allaient voir ailleurs. Lorsqu’on venait m’embêter à l’école, j’allais m’asseoir sur la balançoire, en attendant la fin de journée, parfois fuguant les mauvaises ondes et les messes basses.

Les moqueries affluaient à grande vitesse, parfois on me faisait aussi trébucher dans les couloirs. Je rentrais à la maison en pleurant, avec les habits déchirés. C’est à partir de là, que j’ai connu une grande solitude. Je me suis renfermée sur moi-même et je me suis concentrée sur la magie. C’est la seule chose qui m’a toujours passionnée, divertie. Qui m’a aussi sauvée des idées noires que je pouvais avoir à l’époque. Je voulais apprendre la magie pour réussir à me faire respecter malgré ma lenteur.

Ma mère m’a encouragée du mieux qu’elle pouvait, et m’a même aidé un peu dans mon apprentissage. Elle m’a surtout beaucoup aidé à reprendre confiance en moi en m’entraînant physiquement. Elle m’a confiée des techniques de self-défense pour que je puisse me protéger… et puis elle m’a transmise l’art martial qu’elle avait appris à sa guilde parce que selon elle, ce qui manquait aux mages était une endurance et une souplesse. Elle voulait au moins me transmettre cela.

L’art martial permettait de préparer physiquement le corps et l’esprit à recevoir la puissance magique. Selon ma mère, il fallait donc préparer le corps à la recevoir. C’était un art martial pouvant se pratiquer avec des bâtons en bois, qui se nommait Le bō-jutsu mais qui était compléter par un deuxième, se pratiquant totalement à main nues nommé Aïkido.  

Mon apprentissage de ses deux arts martiaux se basèrent donc sur le but de s'améliorer, de progresser en souplesse, rapidité, musculature, mais aussi mentalement, c’est ce qui m’a apprise à rester calme en toutes circonstances et à respecter la distance de sécurité, trouver l'ouverture, se placer, gérer plusieurs attaques simultanées à l'éventualité d'attaques de toutes sortes. L’entraînement au bâton long fut ce qui me permit d’apprendre à me battre d’abord seule puis avec un partenaire qui était généralement ma mère du coup.

Pour savoir me défendre correctement en pensant à tous les mouvements possibles, il m’a fallu plusieurs fois répétés les différentes poses, et mouvements. J’avais souvent besoin de conseils je crois. C’était souvent ma mère oui, que j’allais voir, comme elle était la seule à être toujours disponible pour moi lorsqu’elle le pouvait. Elle ne m’emmena pas tout de suite avec elle lors de ses voyages. Me confiant à notre voisine en qui elle avait entièrement confiance.

Cette première étape dura un certain temps, quelques années je crois avant d’atteindre un niveau correct, vers l’âge d‘onze ans, durant l’année x778. C’est à la suite de cela que j’ai commencé l’entraînement à la magie. Enfin, que j’en ai reçu les bases ! Car après, ma mère me laissa me débrouiller toute seule car n’y connaissant rien, elle ne pouvait plus m’aider. Je me souviens, qu’elle me dit de trouver la clé par moi-même, après des séances de méditation. Afin que mon corps puisse capter et recevoir des particules de magie dans l’air et ne viennent se faire absorber dans mon corps.  

C’est à force d’entraînements et de conseils que j’ai réussi par découvrir qu’elle était ma magie. Une magnifique magie qui me permettait de contrôler la lumière sous diverses formes et de m’en servir comme je le voulais. Pour attaquer ou me défendre.

Une fois, que j’ai réussi à trouver cette fameuse clé, cette motivation, cette énergie coulant de source en moi, eh beh, cela me réussit plutôt bien puisque je réussi à faire mes sors, petit à petit, en recommençant, encore et encore, en suivant des indications parfois, venant des livres qui étaient dans la bibliothèque de la maison.

Lorsque ma mère mourut en mission en voulant me protéger, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Nous étions en mission près de Magnolia. Cela fait longtemps que je ne pouvais plus ressentir plus sa présence à mes côtés, cette chaleur réconfortante qui me demandait d’avancer, de me relever malgré les bas. Cette chaleur qui me prenait dans ses bras pour me réconforter.

Lorsque Maman fut enterrée à Akalifa, je suis partie à hosenka. Afin de réaliser les dernières volontés de ma mère, de pouvoir rencontrer mon père, et enfin pouvoir tourner la page et faire mon deuil correctement. La chance que j’ai eu, c’était que ma mère avait assez économiser pour que je puisse réaliser cela sans le moindre effort.

Je dois tout à ma mère, alors c’était quelque chose que je pouvais faire pour elle. Pour moi, car je n’avais jamais vécu avec mon père. Ma mère ne voulant pas que je le vois, elle avait réussi à obtenir ma garde. Après de longs mois de lutte. Sauf que une fois sur place, je compris très vite que je n’avais plus ma place là-bas.

Dans la famille de mon père, c’était comme si nous étions mortes. Rayées des membres de la famille, mon père fit une croix sur nous. Il avait réussi à se remarier, et même à fonder une nouvelle famille. Je me souviens avoir juste déposé une lettre expliquant le décès de sa première femme. Je ne souhaitais plus entrée dans sa vie. Ainsi je tenais la promesse que je fis à ma mère.

« Écoute, si jamais tu apprenais que ton père, avait refait sa vie, je te demanderais de ne pas lui en vouloir, et de le laisser tranquille. Nous avions tous les deux décider de couper les ponts. Si tu vois qu’il ne veut pas te voir, écris juste ces quelques mots, et il comprendra ».

Étant désormais seule, et sans famille, j’ai erré sans but, pendant un mois, avant de me rendre compte que ce que je voulais vraiment… c’était de rejoindre une guilde qui me permettrait d’être à l’aise et d’avoir une nouvelle famille. Malgré ma timidité, et ma souffrance, je voulais avancer, et rejoindre une guilde me permettrait de me trouver un nouvel objectif. Maintenant que j’avais appris ma magie, et rencontré mon père.

C’est en fin de l'année x779, à l'âge de douze ans,  un mois après la disparition de ma maman que j’ai décidé de rejoindre une guilde et que mon choix fut porté sur Fairy Tail. Je voulais faire partie d’une guilde qui m’accepterait comme j’étais et qui était aussi une famille. Pour qu’au départ, je ne me sente pas trop dépaysé. C’était le temps que je m’installe en ville et que je commence à travailler.  

Ce fut difficile de m’intégrer avec ma timidité maladive, et ma peur d’aller vers les autres. Cela changea lorsque j’ai eu ma chambre à Fairy Hills avec beaucoup d’autre membres féminins de la guilde. C'est grâce à cela, que j'ai en partie pu me lier avec elles. Ma différence était petit à petit acceptée, et petit à petit je commençais à me sentir comme chez moi. C’était un endroit merveilleux, et plein de sincérité. De gentillesses. Une guilde magnifique qui se soutenait tout le temps malgré les hauts et les bas, les disputes éclatent entre membre et les incessantes bagarres.

C’était la première fois que je trouvais un endroit aussi chaleureux et où il faisait bon vivre. Je me suis apaisée, je me suis rapprochée de certains avec qui j’ai commencée à faire équipe comme mage. J’étais fière d’appartenir à cette guilde. Cette guilde qui était la numéro une de Fiore en détruisant l'une guilde noires les plus dangereuses de l'alliance Baram Grimoire Heart.

Cependant, j'y suis restée, de 779, à partir de mes douze ans, jusqu'à mes 17 ans, c'est à dire jusqu'à l'année x784, donc pendant cinq ans. Jusqu'à l'examen pour devenir mage de rang S ou les mages capables de participer à l'examen pour devenir mage de rang S avaient été envoyés sur l'île Tenro pour y passer de multiples épreuves afin de prouver leur valeur.

J'ai pourtant quitté la guilde quelque temps après que Lucy ne revienne seule de l'île Tenrô. Je ne pouvais croire ce que j'entendais comme explication. Lorsqu'elle est devenu le nouveau maître de guilde, j'ai eu besoin de m'éloigner pour réussir à garde mon sang-froid. Alors je me suis éloignée, laissant ma guilde de cœur de côté.

J'avais besoin de me ressourcer après cette nouvelle qui faisait que la guilde n'était plus comme avant. Je suis partie car je n'arrivais pas à accepter le changement de la guilde et à supporter l'absence laissée par les mages partis à l'examen sur Tenrô. J'ai mis du temps à accepter ce fait. C'est pourquoi j'ai choisis de partir, en respectant les règles de Fairy Tail évidemment.

J'ai atteint l'âge de 19 ans, en x786, deux ans après, je marchais encore en solitaire acceptant du travail à travers le monde tout en repensant aux membres restés sur Tenrô et en pensant à la guilde... que j'avais lâchement fuit et abandonnée.

Je n'ai jamais dis les vraies raisons de mon départ à Lucy pour ne pas la blesser, je ne voulais pas lui dire que je ne la croyais pas... D'autant plus que quelque part, je m'en voulais, et je le regrettais... c'est pourquoi j'avais décidé de rester en solitaire.

Même si j'ai eu des propositions de nombreuses guildes... C'est pour quoi, un an plus tard, en 787, j'ai accepté de rejoindre XX. Plus récemment, durant l'année x791, à l'âge de 20 ans, j'ai entendu de nombreuses rumeurs sur la politique, et sur l'avancement des guildes noires et neutres, mais aussi sur cette histoire d'hybrides, j'avoue ne pas savoir quoi en penser... tout cela est flou pour moi. Je ne comprends pas trop ce qu'il se passe à travers le monde que je trouve sans dessus dessous.

 

 
Fait par Lucy pour FTM

 

 


Dernière édition par Estelle P.E.Fiore le Ven 22 Sep - 22:40, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang C FT
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 06/01/2017

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
2/3  (2/3)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Estelle Pendragon ~ En cours. Dim 17 Sep - 17:59

Wellcome parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 05/02/2017

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Estelle Pendragon ~ En cours. Dim 17 Sep - 20:36

Wilkomen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estelle Pendragon ~ En cours.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail  :: Personnage :: Présentations :: Fiches en cours-
Sauter vers:
Top-partenaire
-->>CSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif