Top-partenaire
YasashiValoranMyHeroAcadémiaRWBY RPGCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActifCSSActif
Bienvenue !
Bienvenue dans l'univers de Fairy Tail !





 

Famille reconstituée [PV Hyuro Azarov]

Rang D LS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 25

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
85/450  (85/450)
Mer 7 Fév - 11:10


Famille reconstituée
Voyage éprouvant pour qui ne s’était jamais éloigné de quelques mètres de la maison qui l’englobait hier encore, pourtant Kyane ne regrettait rien, c’était fait et plus à faire. Le peu de jewels qu’elle possédait il y a quelques heures n’était qu’un souvenir mais s’en en valait la peine.
La ville de Margarette n’avait rien d’extraordinaire en soi mais pour la jeune fille, elle était synonyme d’espoir : elle abritait la guilde Lamia Scale, celle du voleur d’amour. Mais étrangement, si son départ de chez Madame était essentiellement motivé par le fait de retrouver sa mère -- et d’échapper à un futur de prostituée en même temps -- le temps du voyage avait été propice à la réflexion et les sentiments avaient évolués. Déjà bien érodés depuis quelques années, ils s’estompaient maintenant rapidement, les souvenirs des baisers maternels dans le cou, des douces caresses sur la peau de l’enfant qu’elle était alors, elle s’affadissait de plus en plus cette odeur des cerisiers en fleurs. L’envie de la revoir ne la dominait plus, mais elle persistait peut-être pour donner un but à ce futur qui se dessinait devant elle.

Il lui fut facile de trouver le bâtiment de la guilde, tel décrit par celui qui la renseigna aimablement. Imposant, majestueux, il faisait plutôt penser à un monastère mais la statue de la Lamia qui trônait là ne laissait aucun doute sur ce qu’il était vraiment. Parcourant l’échine de Kyane, des frissons glacés lui rappelaient que devant elle se tenait la clé de son destin, il lui suffisait de franchir les quelques mètres qui la séparaient de l’entrée et alors, elle saurait. Oui mais voilà, quand un enjeu aussi important se présente, quand la suite de son histoire dépend d’une seule décision, y aller ou pas, on hésite. Et s’il n’était pas là, celui qui pouvait la conduire vers sa mère ? Et s’il y était mais qu’il l’a rejetait ? Et si au fond d’elle, enfoui mais bien présent, ce petit murmure qui lui ressassait que finalement elle n’y tenait pas vraiment à cette perspective de retrouvailles, devenait un cri strident ?
La Lamia semblait la fixer, sirène immobile et silencieuse, comme une invite à aller plus avant.

Quand la main voulut taper sur le battant de la porte pour s’annoncer, elle ne rencontra aucune résistance et une grande bouche s’ouvrit sur un hall gigantesque lové dans une semi-pénombre. La jeune fille avança lentement sa tête dans l’ouverture, prenant garde de laisser le reste du corps à l’extérieur, solution de repli si besoin s’en faisait sentir.
Quand les yeux furent habitués à la différence de luminosité, ils purent scruter de part et d’autre, avides d’une cueillette informative. Mise à part la décoration assez sobre, rien ne renseigna Kyane sur une présence en ce lieu, et pourtant, elle se dit qu’un bâtiment vide n’aurait jamais été laissé ouvert.
Un bras vint rejoindre la tête, puis l’autre, un pied s’avança timidement, le second se soulevant pour suivre quand un bruit se fit entendre, figeant la demoiselle dans cette pose déséquilibrée.

Imperceptible, un tout petit son de salive déglutie précéda une question angoissée.

Il y a quelqu’un ?


Dernière édition par Kyane Benta le Ven 16 Mar - 14:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 16/12/2016

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
2/2  (2/2)
Expériences:
0/200  (0/200)
Mer 7 Fév - 18:30

AZAROV
Hyuro

BENTA
Kyane

「 FAMILLE RECONSTITUEE 」
Je me sentais bien seul depuis quelques temps à la guilde, tous étaient partis pour diverses quêtes qui pour certaines se trouvaient être longue. Mais j'avais décidé de resté présent à la guilde le temps que d'autres membres reviennent, il est vrai que seul défendre la guilde en cas d'attaque serait compliqué, mais il était tout de même préférable qu'au moins un membre reste sur place pour accueillir les habitants qui désiraient donner quelques quêtes, pour ne pas laisser la guilde fermer et donc en proie à des attaques ennemis ou même comme aujourd'hui, accueillir des nouveaux.

Se retrouver seul était plutôt quelque chose qui me "faisait peur", plutôt le sentiment d'abandon que le fait de se retrouver seul à un endroit au final. J'avais perdu ma famille, mes amis, et c'était devenu une phobie de devoir revivre cela une nouvelle fois. Lorsque je vois mes compagnons passer la porte de la guilde afin de partir en mission, la peur me prend, espérant les revoir la passer une nouvelle fois, et cette inquiétude est d'autant plus grande que la quête à accomplir est importante. J'ai beau être quelqu'un de positif et prônant l'optimiste, je ne peux pour autant m'empêcher de m'inquiéter pour mes camarades.

Pendant leurs absences j'en profitai pour faire un peu de ménage dans la guilde ; car il faut l'avouer même lorsqu'il n'y a pas foule, la poussière continue toujours de s'entasser dans le moindre recoin. Trier et mettre en place les nouvelles quêtes en fonction de leurs importances, de leurs niveaux ... bref beaucoup de paperasses qui méritait d'être traitée. Je m'étais également pris quelques moment de repose, allant me promener non loin de la guilde au cas où, allant saluer les habitants.
Je m'étais même amusé à créer une patinoire afin de me perfectionner et ne pas me rouiller à ce qui était pour moi quasiment un second métier et une seconde nature. Et c'est lors  de cette petite session de patinage artistique qu'une voix m'était parvenue ; je patinais donc en direction de cette douce voix semblant peu confiante, avant de me présenter devant elle, m’arrêtant à son niveau avant d'effectuer une légère révérence.

- Enchanté jeune demoiselle !

Le visage de cette jeune femme m'étais inconnu, un teint pâle, de grands yeux verts et de long, très long cheveux brun ; parfaitement apprêtée, comme s'il s'agissait d'une princesse s'étant perdue à Marguerite et ayant décider de faire un tour dans notre guilde.
Sa venue pouvait être du à diverse possibilité : don de quête, informations diverses, recrutement peut-être ? Mais ce n'était pas restant planté là que je connaîtrai la raison de sa présence ici.

- En quoi est-ce qu'un mage de Lamia Scale ainsi que sa guilde, pouvons vous aider ?

Comme à mon habitude je mis la politesse, non sans un certain côté extravagant en avant afin de m'adresser à la jeune demoiselle qui se trouvait devant moi, saisissant sa main avant de baiser le dessus de cette dernière.

- Pardonnez-moi, j'ai oublié de me présenter. Hyuro Azarov, à qui ai-je l'honneur ?


Dernière édition par Hyuro Azarov le Mar 13 Mar - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D LS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 25

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
85/450  (85/450)
Ven 9 Fév - 11:25


Famille reconstituée
Seul un étrange bruit de roulement ou de frottement de quelque chose sur le sol répondit à mon appel...enfin, je le crus jusqu’à ce qu’il apparaisse. Venu de nulle part, me faisant même sursauter,  un jeune homme assez grand se tenait face à moi. Fascinée par son regard pur azuré, j’avisais sa chevelure d’un ton gris clair, qui détonnait autour de son jeune visage. 

Je ne pus pousser plus avant ma réflexion sur cette teinte capillaire, il était déjà penché, me faisant une révérence. Je trouvais son style assez désuet mais plaisant, c’était bien la première fois que quelqu’un s’inclinait ainsi devant moi. Les seuls hommes que j’avais rencontré jusqu’alors étaient les "clients" privilégiés de Madame qui venaient la voir à domicile, et ils n’avaient pas vraiment ce genre d’attention, plutôt pressés à passer à une occupation toute autre. 
Un sourire vint étirer ma bouche, loin d’être dicté par de la moquerie, il venait du fond du coeur, en reconnaissance pour ce salut empreint de respect.

Ma surprise se fit croissante quand, après s’être enquis de ma présence en ce lieu, il posa délicatement ses lèvres sur ma main. Un frisson parcourut mon dos, jamais quelqu’un de sexe opposé ne m’avait touchée voire même effleurée et j’en fut si troublée que je n’entendis pas entièrement le nom qu’il prononça pour se présenter. Je sentais mes joues brûlantes, et quand ma main me fut rendue, elle garda longtemps le souvenir de ce contact si intime.

Après quelques minutes de silence pendant lesquelles je tentai de me persuader que sa façon de faire devait être anodine pour lui, je pris la parole d’une voix qui se voulut assurée mais dont les trémolos trahirent le contraire.

Je...oui...bonjour monsieur Azkarof. Je suis Kyane Benta, je viens du Nord et j’aimerais... si vous le permettez....savoir si une certaine personne fréquente cette guilde. 

Grande inspiration. Contrôler son rythme respiratoire, qu’il calme l’ensemble du corps beaucoup trop nerveux pour pouvoir cacher les tremblements des mains. Je les mis alors sur les hanches, ce n’était pas vraiment le geste le plus adéquat pour une conversation qui se voulait sans animosité, mais sur le moment ce fut celle qui me parut adaptée pour immobiliser mes mains et je ne pensai pas un instant qu’elle puisse lui paraître menaçante.
Sans attendre qu’il m’en donne l’autorisation, je poursuivis alors, le renseignant sur l’homme que je recherchais.

Il s’agit d’un homme d’âge mûr, assez grand, une chevelure brune mais qui commençait à se parsemer de fils blancs, les yeux d’un vert perçant, il portait une moustache très bien entretenue quand je l’ai vu pour la dernière fois. Je me souviens du tatouage de la Lamia sur son bras et il m’avait dit appartenir à cette guilde.

Voilà, mon sort était à présent entre les mains de ce jeune homme, et à cet instant je ne savais plus si je souhaitais vraiment retrouver ma mère. Mais avais-je vraiment le choix, seule et sans ressources ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 16/12/2016

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
2/2  (2/2)
Expériences:
0/200  (0/200)
Jeu 15 Mar - 17:43

AZAROV
Hyuro

BENTA
Kyane

「 FAMILLE RECONSTITUEE 」
La réaction de la jeune femme qui se trouvait devant moi était mignonne, je ne voyais pas comment dire autrement et je me mis à sourire, non pas par moquerie mais simplement parce qu'elle montrait une certaine candeur qui la rendait plus charmante que son physique lui donnait déjà.
J'avais décidé de ne pas la brusquer d'avantage, la laissant reprendre son temps et sa contenance jusqu'à ce qu'elle m'adresse la parole, un peu décousu cette, mais elle parvenait enfin à me répondre, faisant au passage une faute à mon nom de famille, mais je préférais ne pas en prendre rigueur, ne voulant pas la stresser encore plus.

Je l'a laissais donc parler, évoquant un mage de Lamia, enfin un ancien mage de la guilde, sa description me rappelait bien un visage, celui de l'homme qui m'avait permis de rester afin de trouver ma place et peux-être un jour retrouver ma propre famille.

- Il l'a fréquenté en effet, mais cela fait un moment qu'il a décidé de prendre sa retraite et ne l'ayant pas revu en ville je pense qu'il a quitté la région.

Je laisse un petit silence s'installer avant de reprendre.

- Je suis désolé de ne pas pouvoir vous aider plus, lorsqu'il est parti il n'a pas donné sa future destination. Mais ne restez pas dans l'entrée, si vous êtes venu jusqu'ici sans savoir qu'il avait quitté la guilde c'est que vous ne devez pas être de la région.

Je nous rapprochai alors du centre de la guilde lui permettant alors de se poser et de s’asseoir tranquillement, j'allais lui chercher un verre d'eau et des petits gâteaux afin qu'elle puisse se détendre.

- Je sais que ce ne sont absolument pas mes affaires, mais que comptez-vous faire maintenant ? Continuez votre recherche, rentrer chez vous ? Après tout vous avez fait tout ce chemin pour une personne qui n'est plus ici, si vous le désirez vous pouvez rester un moment ici si vous le désirez.

Je pouvais lui offrir l'hospitalité si elle le désirait, après tout la guilde était plutôt vide et avoir un peu de compagnie n'était pas une mauvaise chose. De plus cela lui permettait également de se reposer et de se nourrir sans avoir à débourser quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang D LS
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 25

Personnage
Magie/Armes:
Rp en cours:
0/0  (0/0)
Expériences:
85/450  (85/450)
Lun 19 Mar - 12:17



Famille reconstituée


Ainsi donc le voleur de sa mère n’était plus là, Hyuro lui annonçait qu’il avait quitté la région, disparu et avec lui ses chances de retrouver sa mère. Etrangement, même si dans les premières secondes qui ont suivi cette information Kyane était abasourdie, elle se sentait à présent allégée, comme si finalement courir après sa mère était plutôt un fardeau. Avait-elle réellement envie de la revoir ? Sûrement, mais elle prendrait son temps, peut-être plus que de raison.
En attendant, elle n’allait sûrement pas revenir là-bas, tout mais pas retourner vendre son corps chez "Madame". Elle se souvenait de ces hommes qui venaient, elle imaginait alors leurs sales mains sur sa mère tandis que "Madame" gloussait en minaudant quand ils tendaient les billets qu’elle s’empressait de ranger dans son bustier. Non, cette vie n’était pas pour Kyane, elle préférait encore se nourrir de pain dur et dormir dans des coins de rues protégés.

C’est quand ces idées d’un avenir peu confortable commençaient à la hanter que Hyuro lui proposa d’entrer dans la guilde. Elle se vit offrir de quoi se restaurer et surtout l’hospitalité pour quelques temps. La pudeur de Kyane la pressait de refuser cet accueil.

- Et bien je vous remercie beaucoup, monsieur Azakof mais je ne voudrais pas abuser de votre bonté. Je suppose qu’ici les places sont comptées et je ne souhaite pas prendre celle qui serait réservée pour un ou une autre.

Mais la sagesse finit par l’emporter et c’est d’une voix timide qu'elle s’adressa de nouveau à son hôte,  baissant les yeux en rougissant, l’embarras se lisait sur son visage.

- J’avoue que je me trouve dans une situation compliquée, je ne connais personne ici, à part vous maintenant et je ne sais pas où aller. Alors si vraiment je peux rester ici, je...j'aimerais bien...sans vous déranger bien sûr, le temps de trouver un hebergement autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P
r
o
f
i
l
F
e
u
i
l
l
e
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Famille reconstituée [PV Hyuro Azarov]

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Sauter vers: